Nouveau

Blohm und Voss BV 139 vue gauche

Blohm und Voss BV 139 vue gauche


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Blohm und Voss BV 139 vue gauche

Cette vue du Blohm und Voss Bv 139 montre les ailes de mouette inversées, mais ne donne pas une bonne idée de l'échelle du gros avion.

Cette image est tirée du document US FM 30-35 Indentification of German Aircraft du 11 mars 1942.


Blohm+Voss

Blohm+Voss (B+V), également écrit historiquement comme Blohm & Voss, Blohm und Voß etc, est une société allemande de construction navale et d'ingénierie, fondée à Hambourg en 1877, son produit le plus célèbre est le cuirassé de la Seconde Guerre mondiale Bismarck. Dans les années 1930, ses propriétaires fondèrent l'avionneur Hamburger Flugzeugbau qui, peu avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, adopta le nom de sa société mère.

B+V est devenue une filiale de Lürssen en 2016 et continue de fournir les marchés militaire et civil. La société exerce également des activités connexes, en gérant un chantier naval à Hambourg et en assurant l'entretien et la réparation de grands navires de croisière. Elle fournit également des installations pétrolières et gazières offshore.


Blohm & Voss BV 155 V2

D'un chasseur à crochet volant de porte-avions à un intercepteur de bombardier à haute altitude, le Blohm & Voss BV 155 a eu une histoire de développement intéressante et alambiquée. C'était également l'un des avions à hélices les plus avancés techniquement développés par un combattant pendant la Seconde Guerre mondiale. En mai 1942, le ministère allemand de l'Air (RLM) a convoqué une réunion avec les représentants de Focke-Wulf et Messerschmitt pour examiner les exigences de deux nouveaux projets de développement d'avions. L'un était un chasseur monomoteur à opérer à partir de porte-avions, l'autre décrivait un Spezial Höhenjäger, un avion capable d'intercepter des bombardiers à haute altitude et d'effectuer une reconnaissance en tant que mission secondaire. Les deux entreprises étaient alors pleinement engagées dans la construction du Fw 190 et du Bf 109 et elles ont exprimé leur inquiétude à l'idée d'essayer de développer deux conceptions très ambitieuses en plus des engagements existants. Focke-Wulf a décidé d'ignorer le chasseur aéronaval et de se concentrer sur la proposition d'intercepteur à haute altitude. Deux ans plus tard, la firme répondait magnifiquement aux exigences des chasseurs de haute altitude avec le Focke-Wulf Ta 152H (également dans la collection NASM).

En 1943, le RLM a identifié un concept de chasseur à haute altitude dérivé connu sous le nom d'Extremer Höhenjäger, ou chasseur à haute altitude extrême. Pour répondre à ce besoin, le Messerschmitt a conçu le Me 155B et après une période de développement maladroite et prolongée, Blohm & Voss a pris le relais et a transformé la conception en un avion expérimental prometteur, mais techniquement difficile, appelé BV 155.

À partir du concept de mai 1942 pour un chasseur basé sur un porte-avions appelé Bf 109 ST, Messerschmitt a proposé trois variantes : deux versions du chasseur naval avec des moteurs différents et un intercepteur à haute altitude équipé du Jumo 213. La société a rapidement fusionné les deux porte-avions. conceptions basées sur un concept appelé Me 155A. Le bombardier intercepteur est devenu le Me 155B. Les deux conceptions utilisaient de nombreux composants du Bf 109G, à l'exception de l'aile et du train d'atterrissage. Bien que ces concepts aient été prometteurs, le travail a rapidement surchargé le département de conception de Messerschmitt et l'entreprise a transféré le projet Me 155B à un nouveau bureau d'études à Paris composé de concepteurs d'avions français. Ce groupe était, naturellement, moins que totalement dédié à l'effort.

Lorsque l'Allemagne a arrêté les travaux sur tous les grands navires de surface en janvier 1943, l'avion porteur Me 155A a également été annulé. Les progrès français pour développer le Me 155B étaient si faibles que Messerschmitt a arrêté le travail et recentré son propre personnel de conception sur le développement du Me 209 (une conception d'avant-guerre qui a établi un record du monde de vitesse en 1939) pour répondre à l'exigence Extremer Höhenjäger. Mais le RLM n'a pas laissé Messerschmitt lâcher le Me 155B. Pour accélérer les progrès, le RLM a associé le Dr Richard Vogt, concepteur en chef chez Blohm & Voss, et plusieurs centaines de ses ingénieurs et fabricants, à Messerschmitt. Les deux parties ont bien travaillé ensemble au début, mais au cours des mois suivants, la relation s'est détériorée. Messerschmitt n'a pas pu résoudre de nombreuses décisions critiques concernant la conception, notamment la disposition des ailes, le moteur et la conception du radiateur de liquide de refroidissement du moteur. Fin janvier 1944, le RLM ordonna à Messerschmitt de transférer l'ensemble du projet à Blohm & Voss et le BV 155 était né.

Le Dr Vogt et son équipe ont presque entièrement retravaillé la conception et ont finalement choisi le moteur Daimler-Benz DB 603 U et le turbocompresseur Heinkel-Hirth TKL 15 pour propulser l'avion. Il a également finalisé la configuration de l'armement et sélectionné un canon MK 108 de 30 mm dans le nez et deux canons de 20 mm MG 151 dans l'aile. Fin juin 1944, Blohm & Voss prévoyait de construire trois prototypes de la série B et une version améliorée appelée BV 155C. Après que les responsables du RLM aient inspecté le programme en août, ils étaient satisfaits des progrès suffisants pour donner au projet le nom de code "Karawanken" d'après une chaîne de montagnes bordant l'Autriche et la Yougoslavie.

Vogt et son groupe ont créé un design impressionnant. Le BV 155 comportait une cabine blindée pressurisée avec un siège éjectable, des ailes à flux laminaire à rapport d'aspect élevé, un train d'atterrissage à voie large et un système de propulsion très avancé, bien que gênant et complexe.

Une prise d'air située sous le fuselage au bord de fuite de l'aile alimente en air extérieur le turbocompresseur TKL 15. Le compresseur comprimait l'air et l'amenait à un refroidisseur intermédiaire monté au-dessus. Un tuyau semi-encastré dans le fuselage gauche (visible sous le cockpit et au-dessus du long tuyau d'échappement) acheminait l'air refroidi à haute pression de l'intercooler vers le compresseur entraîné par le moteur. Le RLM voulait que l'avion vole à près de 16 km (52 ​​490 pieds) au-dessus de la terre. Un turbocompresseur (entraîné par les gaz d'échappement) et un compresseur mécanique (entraîné par un arbre à engrenages hors du moteur) étaient la solution de l'équipe Vogt à ce problème.

Le compresseur mécanique a de nouveau pressurisé l'air et l'a envoyé directement dans le collecteur d'admission DB 603 U. Après le cycle de combustion, des tuyaux d'échappement semi-encastrés des deux côtés du fuselage alimentaient l'échappement chaud à l'arrière. Des deux côtés du fuselage sous le cockpit, les tuyaux d'échappement se sont inclinés vers le bas et se sont divisés en deux tuyaux plus petits de chaque côté. Deux tuyaux alimentaient les gaz d'échappement chauds pour faire tourner le turbocompresseur et les deux autres tuyaux transportaient les gaz d'échappement à travers une soupape de décharge et sortaient de l'avion. Les soupapes de décharge régularisent la pression de sortie du turbocompresseur. L'ouverture des soupapes déversait plus d'échappement par-dessus bord et ralentissait le turbo, réduisant l'air sous pression vers le moteur. Blohm & Voss a conçu l'ensemble du système d'alimentation pour propulser le BV 155 à des vitesses d'environ 692 km/h (430 mph) à plus de 15 200 m (50 000 pi).

La situation de guerre empirait et la société a déplacé les prototypes dans des hangars nouvellement blindés à Finkenwerder. Blohm &Voss a terminé le BV 155B V1 (V pour Versuch, allemand pour expérience) et a programmé le premier vol pour la mi-janvier. Le 8 février, 'V1 a pris l'air mais le radiateur droit a gravement fui et le pilote d'essai en chef Helmut "Wasa" Rodig a mis fin au vol. Suite aux réparations, l'avion a volé deux fois de plus les 10 et 26 février. Des réparations ont suivi chaque vol mais il est douteux que l'avion ait volé à nouveau après le 26.

Tout le travail s'était arrêté sur le troisième prototype, le BV 155 V3, car Blohm & Voss se concentrait sur la finition du V2, mais la guerre s'est terminée en premier. L'armée britannique occupa Hambourg le 3 mai et trouva les trois prototypes à l'usine. Les autorités britanniques ont examiné le V1 et ont décidé qu'il était en état de navigabilité, puis ont demandé à un pilote de la RAF de le faire voler en Angleterre. L'avion s'est écrasé peu après son décollage de l'usine et a été détruit. Les Britanniques ont rassemblé les V2 et V3 et les ont expédiés à l'établissement d'essai de Farnborough, en Angleterre, pour évaluation. Ils ont sérieusement envisagé de terminer le V2 pour les essais en vol, mais à la fin, ils ont simplement exposé l'avion en octobre-novembre 1945, puis l'ont stocké.

Pendant des années, l'identification du Musée national de l'air et de l'espace BV 155 était mystérieuse. Les historiens savaient que les Britanniques avaient expédié un BV 155 aux États-Unis après la guerre et que l'US Army Air Forces l'avait évalué à Wright Field, Ohio. Ils l'ont finalement transféré (portant le numéro d'équipement étranger FE-505) au Musée national de l'air et de l'espace. La plupart des sources ont affirmé qu'il s'agissait du prototype V3 inachevé. En 1998, deux spécialistes de la restauration rassemblant les pièces stockées à l'installation Paul E. Garber à Silver Hill, Maryland, ont été étonnés de découvrir la quasi-totalité de la cellule V2. À l'exception des faisceaux de câbles que l'usine n'a jamais raccordés et d'autres petites pièces, l'avion semble être complet à 90-95%, y compris la plupart du système de propulsion. Des documents allemands confirment que le V3 n'était qu'à moitié fini à la fin de la guerre et la découverte du "V2" gravé sur les deux côtés du cadre du pare-brise semble prouver de manière concluante que l'avion NASM est en fait le deuxième prototype.

Le BV 155 V2 est également le dernier avion survivant construit par Blohm & Voss au cours de l'incursion de 12 ans de la société dans l'aviation. Blohm & Voss était le plus grand constructeur naval d'Allemagne lorsque la société a commencé à construire des avions en 1933.


Histoire

En 1943, la Luftwaffe (armée de l'air) allemande a été poussée à bout pour tenter d'arrêter le nombre toujours croissant d'attaques aériennes alliées. La campagne de bombardements alliés ciblait particulièrement l'industrie de guerre allemande. Pendant ce temps, il y a eu un certain nombre de propositions sur la façon de répondre efficacement à cette menace sans cesse croissante. Des propositions telles que l'utilisation d'un grand nombre d'avions de combat relativement peu coûteux, qui devaient être lancés à partir d'avions plus gros, ont été examinées avec un grand intérêt. Une proposition est allée encore plus loin en suggérant l'utilisation d'un planeur modifié à peu de frais pour ce rôle. Cette idée est venue du Dr Ing Richard Vogt qui était le concepteur en chef de Blohm und Voss.

À la mi-août 1943, le Dr Ing Richard Vogt a remis les plans d'un planeur bon marché et facile à construire (sans l'utilisation de matériaux stratégiques qui étaient rares) qui pourrait être construit par une main-d'œuvre non qualifiée au ministère allemand de l'aviation (Reichsluftfahrtministerium – RLM). Les pilotes destinés à piloter ce planeur devaient être formés aux compétences de vol de base uniquement. Le nom initial de ce Gleitjäger (planeur de chasse) était P186 qui sera plus tard changé en Bv 40. Après avoir reçu les plans initiaux, le RLM a répondu fin octobre 1943 avec une demande de construction de six prototypes. Le nombre de prototypes sera porté au 12 décembre 1943 et de nouveau à 20 en février 1944. Si le projet réussissait, une commande de production d'environ 200 par mois était prévue.

L'un des rares prototypes construits se prépare pour un vol d'essai. Source : https://www.flugrevue.de/klassiker/kampfgleiter-blohm-voss-bv-40/


Blohm and Voss 141B - Scratchbuild asymétrique

Après avoir vu une photo du Blohm et Voss 141B, je n'ai pas pu résister à le construire ! Je suis sûr que beaucoup d'autres y ont pensé, alors pourquoi ne pas tenter le coup ? Voici quelques spécifications pour la construction terminée :

Blohm et Voss 141B
Envergure : 48"
Longueur: 35"
Prop : Échelle de 10 po
AUW : J'espère qu'environ 21 onces environ, mais nous verrons.
Train d'atterrissage : aucun
Feux : potentiellement feux de navigation, feux arrière et feux d'atterrissage (si quelqu'un peut me confirmer qu'il y a en fait un feu LE sur le côté gauche de l'aile principale, je l'inclurai également)


J'ai commencé aujourd'hui par découper tous mes anciens gabarits et construire une béquille pour les gabarits en mousse. La conception du fusible sera composée de gabarits, puis recouverte de dépron de 2 mm et enfin finie avec du silkspan et du WBPU. Je mettrai très probablement ma batterie dans la nacelle pour (espérons-le) compenser le poids du fusible pour équilibrer l'avion. J'aimerais bien voir la nacelle avec de "vraies" fenêtres, au lieu de peintes, mais nous verrons bien.

Voici quelques photos de la construction jusqu'à présent, restez à l'écoute pour en savoir plus au cours des prochaines semaines.


Ami ou ennemi

Créé à partir des manuels originaux de reconnaissance des avions de l'armée américaine et de la marine, Friend or Foe propose plus de 120 silhouettes d'avions classiques de la Seconde Guerre mondiale.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les départements de la guerre et de la marine des États-Unis ont publié un certain nombre de guides visuels sur la reconnaissance des aéronefs, des navires et des véhicules blindés. À l'époque, ces manuels illustrés de reconnaissance étaient utilisés comme outil de formation dans tous les services. "La première exigence dans la guerre est la capacité de distinguer l'ami de l'ennemi."

Pour les avions, le gouvernement américain a publié un manuel de reconnaissance (et un certain nombre d'addendums) qui combinaient des avions de l'armée et de la marine (l'US Air Force indépendante a été fondée après la guerre en septembre 1947) ainsi que des avions du Royaume-Uni, URSS, Allemagne, Japon et Italie. Nous avons combiné les meilleures collections de silhouettes de ces guides pour fournir un historique visuel des avions de la Seconde Guerre mondiale, vous permettant de découvrir une technologie fascinante et de comparer les forces aériennes déployées par tous les principaux combattants.

Quelques remarques intéressantes. L'avion de transport allemand géant à six moteurs, Messerchmitt ME 323, a éclipsé la plupart des autres avions. L'avion a joué un rôle clé dans l'approvisionnement de l'Afrika Korps de Rommel en Afrique du Nord en 1943. Juste derrière le 323 se trouve la silhouette asymétrique du Blohm und Voss BV 141. L'équipage de trois personnes était situé dans une cabine d'équipage séparée située à tribord. Le fuselage principal contenait le moteur et la queue.


Contenu

Les premières années [ modifier ]

Blohm & Voss a été fondée le 5 avril 1877 par Hermann Blohm et Ernst Voss (ou Voß) en tant que société en nom collectif, pour construire des navires à coque en acier. Il a établi un chantier naval sur l'île de Kuhwerder, près de la ville libre et hanséatique de Hambourg, couvrant 15 000 m 2 (160 000 pieds carrés) avec 250 160 m (820 pieds) de façade sur l'eau et trois postes d'amarrage, deux adaptés aux navires d'une longueur allant jusqu'à 100 & 160 m (330 & 160 pieds). Le nom de l'entreprise a été affiché avec l'esperluette, comme B&V, jusqu'en 1955.

La construction navale était alors dominée par les Britanniques, même les clients allemands préférant acheter chez eux. L'activité initiale se limitait à la réparation de navires, bien que B&V ait réussi à construire et à vendre plus tard le trois-mâts barque nationale. Finalement, la première commande de nouvelle construction est arrivée pour le petit bateau à aubes cargo Burg, et l'entreprise a décollé. En 1882, l'entreprise avait acquis une réputation de qualité et de ponctualité et prospérait. ΐ]

Initialement, leurs produits étaient des voiliers à coque en acier conçus pour les longs voyages en mer. À cette époque, les bateaux à vapeur avaient une portée relativement courte, tandis que de nombreux avantages de la construction en acier s'appliquaient encore aux voiliers autant qu'à la vapeur. L'entreprise a construit son premier bateau à vapeur en 1900, tout en continuant à construire des voiliers jusqu'à la fin des années 1930. Α]

L'ère nazie, 1933-1945 [ modifier ]

À la mort d'Hermann Blohm, ses deux fils Rudolf Blohm  [de] et ​​Walther Blohm  [de] ont pris la relève. Ernst Voss est parti peu après. À ce moment-là, la société était en crise financière, alors les frères Blohm se sont diversifiés dans les avions, créant le Hamburger Flugzeugbau (voir ci-dessous) à l'été 1933. Β]

Avec la montée au pouvoir du parti nazi en 1933, l'Allemagne a commencé à se réarmer et les deux sociétés se sont de plus en plus impliquées dans le programme. Le chantier naval a construit à la fois des embarcations civiles et des navires de guerre pour le gouvernement, y compris le cuirassé Bismarck, avant de fabriquer des U-boot en quantité.

En 1944, un sous-camp du camp de concentration de Neuengamme a été mis en place au chantier naval de la société à Hambourg-Steinwerder. Γ] Il a fourni de la main-d'œuvre à l'entreprise de juillet 1944 à avril 1945. Un rapport daté du 29 août indique :

500 prisonnières étrangères des camps de concentration, politiques et criminelles. Camp de casernes adjacent, 11 gardes, 17 000 m de fil de fer barbelé, 380 Volts, fil-piège. . . . Les contremaîtres allemands devraient être remplacés par des prisonniers car les surveillants des détenus adoptent une ligne plus dure. Le rendement au travail est très satisfaisant. La productivité est plus élevée qu'avec le même nombre de travailleurs allemands car les heures de travail sont plus longues et l'absentéisme est plus faible. . . . Les messieurs sont d'avis que les conditions semblent plus dures qu'elles ne le sont en réalité. Δ]

Rudolf Blohm était présent lors de cette visite. Δ]

Un mémorial se dresse sur le site du camp et l'entreprise continue de verser un montant non divulgué au Fonds d'indemnisation des travailleurs forcés. Ε] Steinwerder a été gravement endommagé lors du bombardement de Hambourg pendant la Seconde Guerre mondiale et à la fin de celui-ci, la construction navale a été interdite. Ζ]

Hamburger Flugzeugbau[modifier]

En 1933, Blohm & Voss souffrait d'une crise financière à cause du manque de travail. Ses propriétaires, les frères Rudolf et Walther Blohm, décidèrent de se diversifier dans la construction aéronautique, estimant qu'il y aurait bientôt un marché pour les hydravions à coque longue distance tout en métal, notamment avec la compagnie aérienne nationale allemande Deutsche Luft Hansa. Ils ont également estimé que leur expérience avec la construction marine tout en métal s'avérerait un avantage. Ils ont formé le Hamburger Flugzeugbau cet été-là. Η] Β]

La plupart des avions construits par HFB/B&V seraient en fait des conceptions et des sous-ensembles majeurs d'autres sociétés, contractés sous licence, comprenant des dizaines de milliers d'avions chacun pour Dornier, Heinkel, Junkers et Messerschmitt. En plus de son volume de fabrication, l'entreprise a également maintenu son propre bureau d'études et ses ateliers qui ont continué à développer et à construire de nouveaux types tout au long de la vie de l'entreprise. Les premiers avions qu'elle a produits ont été désignés avec le code officiel de la société RLM "Ha".

Les avions produits par Hamburger Flugzeugbau étaient encore couramment associés à Blohm & Voss et cela causait de la confusion, donc en septembre 1937 Hamburger Flugzeugbau a été renommé Abteilung Flugzeugbau der Schiffswerft Blohm & Voss et le RLM a changé son code d'entreprise en "BV". ⎖]

Ses conceptions les plus importantes étaient des hydravions, principalement utilisés par la Luftwaffe pour la patrouille et la reconnaissance maritimes. Le plus nombreux était le BV 138 Graines de graines (initié sous le nom de Ha 138), un trimoteur à double flèche, tandis que le BV 222 Wiking était beaucoup plus grand. Le plus gros de tous était le prototype BV 238, le plus gros avion construit par l'une des forces de l'Axe. D'autres types notables incluent le BV 141 asymétrique, qui a été construit en nombre modéré mais n'est pas entré en production.

À la fin de la guerre, la production d'avions a été arrêtée. Hamburger Flugzeugbau GmBH (HFB) est réapparu en 1956, toujours sous la propriété de Walther Blohm mais n'est plus connecté à B+V. Elle a rouvert l'ancienne usine d'avions B+V à Finkenwerder et a par la suite subi divers changements de propriétaire et de nom de société, devenant finalement une partie d'Airbus.

Après-guerre[modifier]

Après la Seconde Guerre mondiale, les Britanniques ont continué à démolir les chantiers navals de Steinwerder. B&V, incapable de reprendre les travaux de construction navale, a pratiquement cessé d'exister pendant plusieurs années.

En 1950, B&V a créé une nouvelle filiale, Steinwerder Industrie AG, pour fabriquer des machines et des chaudières sur le site. La fortune de son chantier naval a commencé à renaître en 1952 lorsque la nouvelle société a été autorisée à reprendre les travaux de réparation navale et que la ville de Hambourg lui a par la suite garanti un crédit. En 1953, quelque 900 travailleurs retrouvent un emploi. Ζ] La construction de nouveaux navires sera à nouveau autorisée plus tard. Au cours de cette période de résurrection, le niveau d'investissement requis a fait que B&V a quitté les mains du secteur privé et est devenue une société cotée en bourse, détenue à 50 % par Phoenix-Rheinrohr AG, elle-même bientôt consolidée dans le groupe Thyssen. ⎘] Même ainsi, B&V ne retrouvera jamais sa taille d'origine. En 1966, elle a repris le constructeur naval voisin H. C. Stülcken Sohn. ⎙]

Pour bon nombre de ses nouveaux navires de guerre, B&V a développé une approche modulaire de l'ajustement de l'équipement qu'ils ont appelée Mehrzweck-Kombination (combinaison polyvalente) ou MEKO, qui visait à réduire les coûts et à faciliter la maintenance. Plusieurs classes de navires MEKO ont été construites, certaines en nombre important. Ils ont été vendus à la fois à la marine allemande et à l'exportation.

Au cours des années d'après-guerre, B+V a construit des plates-formes pétrolières et développé un marché pour d'autres produits offshore tels que des navires de soutien et des pipelines. ⎚] ⎛] ⎜] La société a également construit des navires pour de nombreux clients commerciaux, dont des yachts de luxe. Éclipse, construit pour le milliardaire russe Roman Abramovich, mesure 162 mètres de long, ce qui en fait le deuxième plus long yacht privé au monde. B+V gère toujours la cale sèche Elbe 17 à Hambourg.

Lorsque Thyssen AG et Krupp ont fusionné en 1999, B+V est devenu une filiale de ThyssenKrupp Marine Systems.

En décembre 2001, Blohm+Voss, Nordseewerke et Friedrich Lurssen Werft ont remporté le contrat pour la construction des cinq premiers K130 Brunswick-classeȌorvettes. Le premier d'entre eux, Brunswick, a été construit à Blohm+Voss, lancé en avril 2006 et mis en service en avril 2008. ⎝] Plusieurs problèmes avec l'équipement ont retardé la mise en service, et le dernier a été mis en service en 2013. ⎞] ⎟]

En 2011, ThyssenKrupp a accepté la vente de la division de construction navale civile Blohm+Voss à la société d'investissement britannique STAR Capital Partners. ⎠] ⎡] La division militaire est restée avec ThyssenKrupp. ⎢]

En octobre 2016, l'approbation réglementaire a été donnée à Lürssen pour l'acquisition de Blohm+Voss auprès de STAR Capital Partners. ⎣] ⎤] En avril 2017, l'entreprise a annoncé qu'elle licencierait environ 300 employés. ⎥]

En septembre 2017, la marine allemande a commandé la construction de cinq autres corvettes K130 par un consortium de chantiers navals nord-allemands comprenant ThyssenKrupp Marine Systems, Blohm+Voss et les chantiers navals allemands de Kiel. Le groupe Lürssen, qui serait le maître d'œuvre de la production des navires, a réparti son travail entre les deux sites de Wolgast et de B+V Hambourg. Le contrat s'élève à environ 2 milliards d'euros. ⎦] ⎧] En avril 2018, le gouvernement allemand a annoncé les accords détaillés de partage du travail en vertu desquels les navires seraient construits. ⎨] ⎩]

Le gouvernement allemand a également l'intention de construire quatre nouveaux navires MKS 180. Lürssen a soumis une proposition conjointe avec ThyssenKrupp, mais en mars 2018, elle a été rejetée. ⎪] ⎫] Avant cela, ThyssenKrupp et Lürssen avaient obtenu un contrat pour construire quatre Bade-Wurtemberg-classe des frégates et livré des navires de construction douteuse, que la marine allemande a rendu les navires au constructeur en décembre 2017 pour une remise en état. Il y avait eu des problèmes similaires avec le premier jeu de K130 Brunswick-classeȌorvettes livrées par les entreprises. ⎪] ⎬] ⎭]

Avant d'être acquis, Blohm+Voss s'était allié au groupe Damen pour soumettre également une proposition de construction du MKS 180, qui, début 2020, a été sélectionné par la marine allemande (BaaiBW). ⎮]

En raison de la décision d'attribuer le contrat MKS180 à Damen Shipyards, ThyssenKrupp souhaite vendre ses chantiers de systèmes navals militaires à Hambourg, Kiel et à Emden. ⎯]

Le 25 juillet 2019, Peter Lürßen avait présenté un nouveau développement en chantier de 20 millions d'euros investis. Le Dock 10 sera recouvert d'un toit de 200 m de long et 50 m de haut pour un coût de 13 millions d'euros, pouvant également accueillir jusqu'à des navires de croisière de taille moyenne. Le montage du pilier en acier au-dessus des murs du quai n'a commencé qu'en octobre 2020. En janvier 2021, le quai partiellement structuré avec le Yacht Project Opera, transféré du quai 17 à l'intérieur, se rendrait à Berne, en Allemagne et y resterait pendant 2 ans . Le propriétaire du précédent projet Sassi de 146 m, qui a brûlé et dont seul le bloc moteur a été conservé, s'attend à ce que son autre projet se termine directement à Bremer Lürßen. Il est prévu que le Dock 10 couvert ne revienne à Hambourg qu'en 2023, après avoir terminé le yacht. Pour cela, le Lürßen Dock 3 serait transféré à Wilhelmshaven à Jade Yard. A Berne, une salle serait agrandie. Depuis 2021, le Dock 17 serait débloqué avec Mein Schiff 3 comme premier navire amarré. Le 29 avril 2021, le Dock 10 avec toit terminé et 147 m Yacht Project Opera ou Coral Ocean à l'intérieur a été déplacé à Lürßen à Brême. ⎲]


Navire de guerre Mercredi 18 janvier 2017 : Vasili et le Cubain Cony

Ici à LSOZI, nous allons décoller tous les mercredis pour jeter un coup d'œil aux anciennes marines à vapeur/diesel de la période 1859-1946 et dresser le profil d'un navire différent chaque semaine. Ces navires ont une vie, une histoire qui leur est propre, qui les emmène parfois dans les endroits les plus étranges. – Christophe Eger

Navire de guerre Mercredi 18 janvier 2017 : Vasili et le Cubain Cony

Photo : Ed Zajkowski via Navsource.

Ici, nous voyons le Fletcher-classe destroyer USS Cony (DD/DDE-508) au large de Norfolk en octobre 1963 vu de la USS Keppler (DD-765). Bien qu'elle ait obtenu 11 étoiles de bataille pour le service de la Seconde Guerre mondiale, deux pour le service de la guerre de Corée et qu'elle ait passé cinq mois hors du Vietnam, c'était un jour peu reconnu en 1962 que Lapin témoin de ce qui aurait pu être le début de la Troisième Guerre mondiale.

L'un des derniers destroyers de la marine américaine avant la Seconde Guerre mondiale, l'étonnant 175 Fletchers prouvé l'épine dorsale de la flotte pendant le conflit. Ces « boîtes de conserve » jetables ont sauvé les avions alliés, ont coulé des sous-marins, l'ont combattu avec des batteries à terre, ont torpillé de plus gros navires, ont masqué la flotte et ont abattu vague après vague d'avions ennemis, gardant les porte-avions et les transports en sécurité derrière leur grêle de feu.

Avec la capacité de flotter dans seulement 17,5 pieds d'eau de mer, ces navires se sont glissés près du rivage et ont soutenu les débarquements amphibies, ont déposé des commandos au besoin et ont aidé aux évacuations si nécessaire. De petits navires avec de longues jambes (5500 nm sans ravitaillement à 15 nœuds), ils pourraient être envoyés pour agiter le drapeau dans les ports étrangers, fournir une diplomatie de canonnière en période de tension et courir juste au-dessus de l'horizon à 36,5 nœuds pour vérifier un contact .

Le héros de notre histoire, déposé à Bath Iron Works la veille de Noël 1941, a été nommé d'après un lieutenant Joseph Saville Cony, USN, connu pour plusieurs expéditions réussies en petits bateaux le long de la côte de la Caroline pendant la guerre civile avant de sombrer dans un tempête avec le navire marchand Ville de Bath en 1867 à 33 ans.

Mis en service le 30 octobre 1942, sous le commandement du LCDR H. D. Johnson, notre bébé de guerre partait pour le Pacifique.

(DD-508) Photographie pris vers la fin de 1942. Notez son schéma sombre. Cette vue a été fortement retouchée par les censeurs de guerre pour masquer les radars au sommet de son directeur de canon et de son mât de misaine Mark 37, ainsi que le numéro de coque sur sa proue. Photographie officielle de la Marine américaine, provenant des collections du Naval History and Heritage Command. N° de catalogue : NH 104873

Lapin bientôt arrivé au large de Guadalcanal, où il a servi comme navire amiral du vice-amiral Theodore S. Wilkinson pour les débarquements sur Vella Lavella. En octobre, sur une période de deux nuits, elle et six autres boîtes de conserve ont intercepté des barges japonaises évacuant Kolombangara, coulant un torpilleur ennemi et 40 barges tout en chassant un quatuor de plus petits destroyers de la marine impériale.

Lapin a pris deux bombes de bombardiers en piqué japonais le 27 octobre 1943, ce qui l'a renvoyée au chantier naval de Mare Island en Californie pour réaménagement et réparation après que son équipage ait combattu les incendies pendant plus de 20 heures, bien qu'elle aurait éclaboussé 5 avions japonais dans l'échange.

Voici des extraits du journal de bord du mitrailleur arrière Stanley Baranowski :

« 27 octobre – … à 15 h 00, nous avons été en contact avec de nombreux avions – ennemis … à 15 h 15, ils sont venus vers nous. Tant d'entre eux. Nous avons commencé à tirer tout ce que nous avions… 3:25 nous avons eu 2 coups directs à bâbord et à tribord… Beaucoup d'hommes ont été touchés. A travaillé sur les incendies. Je suis resté debout toute la nuit pour soigner les blessés.

« 28 octobre – Nous travaillons toujours sur les incendies… nous avons commencé à jeter des munitions sur le côté. Le navire se dirigeait vers bâbord… 11h15, le moteur bâbord a lâché. Le remorqueur est arrivé et a commencé à nous remorquer. Le feu de midi était éteint. 13h00 amarré au preneur "Oragon" et a décollé des hommes blessés.

«29 octobre – Je me suis levé à 6h30. A travaillé comme un enfer et à 13 h 35, il a enlevé 2 hommes morts brûlés vifs - quel spectacle horrible. L'amiral est venu à bord pour examiner les choses, a déclaré qu'il s'agissait d'un travail du côté de l'État et à 17h30, une émission a commencé, intitulée "Les accidents se produiront".

Lorsque Lapin a émergé de Mare Island quatre mois plus tard, c'était avec un nouveau schéma de camouflage : Measure 32, Design 21D.

(DD-508) Au large de San Francisco, Californie, 25 février 1944. NH 104497

(DD-508) Vu de presque directement devant, dans la baie de San Francisco, Californie, 25 février 1944. NH 104877

(DD-508) Vu de presque directement par l'arrière, alors qu'il se trouvait dans la baie de San Francisco, Californie, le 25 février 1944.NH 104878

Une fois réparé, il a navigué à nouveau pour le West Pac, arrivant à temps pour le bombardement de pré-invasion sur Tinian en juillet 1944 avant de continuer à soutenir les débarquements sur Peleliu.

En octobre 1944, elle a été impliquée dans l'engagement de la flotte de bout en bout avec la marine impériale japonaise qui était la bataille du détroit de Surigao, au cours de laquelle elle a échangé des salves et des bordées avec le destroyer IJN’s Asagumo (Nuage du matin) d'environ 2 408 tonnes.

L'USS Cony (DD-508) pose un écran de fumée près de l'USS West Virginia (BB-48), pour protéger les navires au large de Leyte des attaques aériennes japonaises, lors du débarquement le 20 octobre 1944. Notez les batteries antiaériennes habitées à bord du cuirassé , y compris un directeur Mark 51 au premier plan, un canon de 20 mm à gauche, un support de canon quadruple de 40 mm dans centre et 5/38 supports de canons jumelés au-delà. Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales. N° de catalogue : 80-G-289679

Elle a continué à soutenir les débarquements du golfe de Lingayen et a mis fin à la guerre aux abords du fleuve Yangtze de Chine, faisant appel à Shanghai. Lapin a effectué un service d'occupation et de rapatriement pendant quelques mois, puis a été rapidement désarmé et désarmé à Charleston, Caroline du Sud en 1946.

Sa période dans les boules à mites a duré un peu plus de trois ans et elle a été remise en service (en tant que DDE-508) le 17 novembre 1949, avec une grande partie de son armement obsolète retiré et équipé pour mettre l'accent sur la guerre anti-sous-marine.

Bien qu'elle ait servi dans la zone de la guerre de Corée pendant cinq mois en 1951, fournissant un appui-feu naval, elle passera la majeure partie de la décennie suivante dans la flotte de l'Atlantique à soutenir les opérations de l'OTAN dans l'Atlantique, les Caraïbes et la Méditerranée.

(DDE-508) À Hampton Roads, Virginie, 12 mars 1957. Old Point Comfort, avec l'hôtel Chamberlain et Fort Monroe, est au centre et à droite en arrière-plan. Remarquez les travaux de construction du pont-tunnel en arrière-plan à gauche. Photographie officielle de la Marine américaine, provenant des collections du Naval History and Heritage Command. NH 104882

Lorsque la brigade 2506 (Brigada Asalto 2506) a pris d'assaut le rivage de la baie des Cochons à Cuba le 17 avril 1961, Lapin était juste au large dans le cadre de la flotte américaine qui devait apparemment soutenir les débarquements des 1 300 exilés cubains cherchant à frapper The Beard, mais avait reçu l'ordre de Washington de ne pas intervenir.

Exilés cubains capturés lors de l'invasion ratée de la baie des Cochons soutenue par les États-Unis en 1961

Lapin a joué un rôle important dans l'opération, transportant une grande partie de la force vers la zone de débarquement avec sa baleinière faisant partie de la flottille d'invasion. Ils ont immédiatement reçu des tirs de la plage et plus tard, un hélicoptère cubain a tiré sur le baleinier retournant à la plage pour sauver les survivants.

Cependant, son implication à Cuba était loin d'être terminée.

When the Cuban Missile Crisis kicked off in October 1962, Cony– reverted back to her DD-508 designation in June– was part of an anti-submarine task force centered around the Essex-class ASW carrier USS Randolph (CVS-15) that included the destroyers Bache (DD-470), Beale (DD-471), Eaton (DD-510) et Murray (DD-576).

Task Force ALFA, an experimental group specializing in developing ASW tactics, during anti-submarine exercises in the Atlantic, 1959. The other ships present are (from left): USS Murray (DDE-576), USS Beale (DDE-471), USS Bache (DDE-470), USS Eaton (DDE-510), USS Conway (DDE-507), USS Cony (DDE-508), USS Waller (DDE-466) and USS Valley Forge (CVS-45). This force, changing out Randolph for Valley Forge, largely sailed together during the Cuban Missile crisis. Photograph was released for publication on 3 August 1959. Official U.S. Navy Photograph, from the collections of the Naval History and Heritage Command. NH 96944

While enforcing the naval quarantine authorized by President Kennedy, the task force on 27 October came across the Soviet Fox-trot-class diesel-electric submarine B-59, which was heading from her White Sea base along with sister ships B-36, B-4 et B-130 to Havana with the mission “to strengthen the defense of the island of Cuba” and equipped with a total of 88 53-58 (T-5) nuclear-tipped torpedoes– 22 per submarine–just in case.

*Each T-5 carried an RDS-9 warhead with a 3-10 kiloton yield, enough to evaporate a carrier group if it got close enough*

Here is some footage of the first nuclear test fired at Novaya Zemlya of a RDS-9 equipped T-5 torpedo.

Notably, the deployment of the quartet of Foxtrots was the first documented deployment of their class to carry nuclear torpedoes as part of their magazine– and with the boat’s onboard leadership able to sign off directly on their use without asking Moscow for permission.

At 1659 on 27 October, Beale picked up B-59 on sonar and dropped practice depth charges on the Soviet smoke boat while pinging her with active sonar.

Then, at 1729, Cony upped the ante by dropping five hand grenades on top of the contact– one of the few documented instances of live ordnance being deployed in the crisis.

This, combined with the action of Beale, forced the sweltering Russki boat to the surface at 2050 where Cony‘s signalman established commo via blinker light with the submarine.

There, bathed in spotlights from the destroyers with their 5-inch guns trained on the Soviet submarine, one Second Captain Vasili Alexandrovich Arkhipov, executive officer of the 69th Torpedo Submarine Brigade, overruled B-59‘s Captain Valentin Savitskii and his deputy political officer Ivan Semenovich Maslenniko, who both wanted to fire off a salvo of atomic torpedoes at the American fleet upon surfacing. It should be noted that the effort to surface the B-59 was made just hours after Major Rudolf Anderson’s U-2 spy plane was shot down over Eastern Cuba, at the tensest moment of the crisis.

“We’re gonna blast them now! We will die, but we will sink them all – we will not become the shame of the fleet,” Savitskii reportedly said, according to a journal kept by Captain Third Rank Anatoly Andreev.

Soviet submarine B-59, forced to the surface by U.S. Naval forces in the Caribbean near Cuba. U.S. National Archives, Still Pictures Branch, Record Group 428, Item 428-N-711200

By refusing to sign off on the engagement, Arkhipov became one of the unsung heroes of the Cold War who exercised enough restraint to keep the conflict from turning into a real live shooting war with mutually assured destruction as the third act.

Anyway, the Rodolphe ASW task force allowed B-59 to charge her depleted batteries overnight on the surface, submerge the next morning and continue on its way Cuba.

Cony resumed her peacetime training and patrol operations, which included participating in the NASA recovery fleets for MR-IA, MR-4, GT-3, MA-4 and AS-204, and conducting Midshipmen cruises to Europe.

Good overhead recruiting poster shot of DDE-508 in her Cold War haze scheme, Photograph dated 12 March 1967, which would put her just before her Vietnam deployment. Official U.S. Navy Photograph, from the collections of the Naval History and Heritage Command. NH 104499

Then came Vietnam, where she sailed for in the summer of 1967.

From 28 August to 24 September, she provided gunfire support first for the 1st Cav Div’s operations in the II Corps area then for SEAL units operating in the Mekong Delta. She later was assigned to Task Group 77.8 on Yankee Station in the Gulf of Tonkin, Cony provided plane guard duty for the carrier Oriskany (CVA‑34). From 14 August 1967 to Christmas 1967, she patrolled the Taiwan Straits and was on gunfire support and plane guard duty in Cam Ranh Bay, Cape Saint Jacques, Vung Ganh Rai, the Saigon River, and Mui Ba Kiem, RVN.

Not bad looking for a 25 year old tin can that had fought in three wars. (DD-508) Underway in the Atlantic, 12 March 1968, the year before she was pulled from the line. Photographed by Lieutenant D.V. Orgill, USN. Official U.S. Navy Photograph, from the collections of the Naval History and Heritage Command. #: NH 104498

Upon return to the states, she was decommissioned and stricken 2 July 1969.

Cony was sunk as a target off Puerto Rico 20 March 1970 via naval gunfire.

Most of her sisters met a similar fate with the last in U.S. Naval service, USS Stoddard (DD-566), being stricken 1 June 1975, and sunk in an exercise by Navy Seals of Seal Team One, 22 July 1997 off the coast of Hawaii in 2,550 fathoms of cool Pacific water.

A number of oral history interviews with members of Cony‘s crew are in the Library of Congress and her plans are in the National Archives.

To do your part to remember the old girl, you can visit one of the four Fletcher sisterships have been preserved as museum ships, although only USS Kidd was never modernized and retains her WWII configuration:

USS Cassin Young, in Boston, Massachusetts
USS The Sullivans, in Buffalo, New York
USS Kidd, in Baton Rouge, Louisiana
AT Velos, former USS Charrette in Palaio Faliro, Greece

As for Arkhipov, the Soviet staff officer who prohibited the firing of the nuclear-tipped torpedoes, in 2002 then-director of the US National Security Archive, Thomas Blanton, said that “Vasili Arkhipov saved the world.”

The Soviet submariner– who incidentally was XO of the “widow maker” K-19 and retired as a Vice Admiral in the 1980s– died 19 August 1998 at age 72.

(DD-508) In San Francisco Bay, California, 25 February 1944. The ship is painted in Camouflage Measure 32, Design 21D. Official U.S. Navy Photograph, from the collections of the Naval History and Heritage Command. NH 104876

(As commissioned, 1942)
Displacement: 2924 tons (full load)
Length: 376.5 ft. (114.8 m)
Beam: 39.5 ft. (12.0 m)
Draft: 17.5 ft. (5.3 m)
Propulsion: 60,000 shp (45 MW) 4 oil-fired boilers 2 Allis Chalmers geared steam turbines 2 screws
Speed: 36.5 knots (67.6 km/h 42.0 mph)
Range: 5,500 miles at 15 knots
(8,850 km at 28 km/h)
Complement: 329 officers and men
Armament: 5 × single 5 inch (127 mm)/38 caliber guns
4 × 40 mm Bofors AA guns, 10 × 20 mm Oerlikon cannons
10 × 21 inch (533 mm) antiship torpedo tubes (2 × 5 Mark 15 torpedoes)
6 × K-gun depth charge projectors (later Hedgehog)
2 × depth charge racks

Si vous avez aimé cette chronique, veuillez envisager de rejoindre l'Organisation internationale de recherche navale (INRO), Publishers of Warship International

They are possibly one of the best sources of naval study, images, and fellowship you can find http://www.warship.org/membership.htm

L'International Naval Research Organisation est une société à but non lucratif dédiée à l'encouragement de l'étude des navires de guerre et de leurs histoires, principalement à l'ère des navires de guerre en fer et en acier (vers 1860 à ce jour). Son but est de fournir des informations et un moyen de contact pour ceux qui s'intéressent aux navires de guerre.

Avec plus de 50 ans d'érudition, Warship International, le volume écrit de l'INRO a publié des centaines d'articles, dont la plupart sont uniques dans leur portée et leur sujet.


Contenu

In 1942 the Luftwaffe was interested in replacing the venerable but ageing Junkers Ju 87, and Dr. Richard Vogt's design team at Blohm & Voss began work on project P 177. [1] The dive bomber version would have had a one-man crew with two fixed forward firing 15 mm (0.591 in) MG 151 cannon and two rear firing 13 mm (0.512 in) MG 131 machine guns, carrying 2,000 kg (4,400 lb) of bombs.

A two-seat ground attack version was also proposed with two fixed forward firing 15 mm (0.591 in) MG 151 cannon, three forward firing 30 mm (1.181 in) MK 103 cannon with six 70 kg (150 lb) bombs. [2]

A final B-1 type was to incorporate a Junkers Jumo 004B turbojet engine in a third nacelle slung underneath the wing, between the piston engine and the cockpit. [3]

In early 1943 the B&V design, now called the BV 237, was shown to Hitler and he ordered it into production. However the order was not carried out. [4] In the summer, Allied bombing raids over Hamburg caused no damage to the Blohm and Voss facilities, but the Ministry of Aviation ordered all developmental work stopped. Work continued later and it was determined that construction could begin in mid 1945, but plans for a pre-production A-0 series were abandoned, leaving the project at the pre-production stage near the end of 1944, [1] with only a wooden mock-up completed. [3]

A twin seater Schlachtflugzeug (ground attack) aircraft armed with 2x fixed forward firing 15 mm (0.591 in) MG 151 cannon, 3x forward firing 30 mm (1.181 in) MK 103 cannon with 6x 70 kg (150 lb) bombs.

A proposed mixed-power version with a podded Junkers Jumo 004B underslung between the BMW 801 nacelle and the fuselage.

Données de Die Deutsche Luftruestung 1933-1945 Vol.1 - AEG-Dornier [5]


November 1st, 2019 [ edit | modifier la source]

- The 5th Reich launches a surprise attack at the Bronies by commencing a bombing raid that is said to last for the next three days. The Bronies try to launch a counterattack to reach and destroy the airfields, but are cut down by Tailbiter forces who awaited them at the border. The Void Hands join in on the counterattack and help to secure Germany while the bombings continue.

November 2nd, 2019 [ edit | modifier la source]

During The bombing raid over Northeastern Germany the Bronies Held out in a small town near Hamburg. Attempting to flush the Bronies out before invading Hamburg, The 5th Reich uses Psychological Warfare in an effort to flush them out and begins Playing Disc 11 from Minecraft on speakers in the direction of the Bronies. The Bronies are confused and terrified and begin running towards the outskirts of the town. In the darkness the Bronies spot huge lumbering silhouettes coming at them, as the figures draw nearer to the town a bright flash and smoke shoots from one of the figures, a spit second later one the houses in the town where multiple Brony Machine guns were placed in explodes. The Bronies realize they are actually looking at 5th Reich T-55 Tanks that are charging at them and begin to reorganize and fight. However the T-55s make it to the town despite the Bronies best defenses and the Bronies are cut to ribbons by the T-55s of the 5th Reich 86th Panzerdivision, and The town is captured. The civilians originally living in the town before the Brony Invasion were found hiding in the basements of the houses from the Bronies. Thankfully, none of them were hurt during the battle. Out of Kindness, 5th Reich Panzer Crews and Panzershreck forces gave them water canteens and food while they waited for the rest of the Wehrmacht to arrive.

Meanwhile The 5th Reich 23rd SS joined by The Taibiter Marksman Division Land near the outskirts of Rostock, a Vital and Important Harbor to the 5th Reich via Mi-17 Heavy Transport Helicopters. The Brony Defenses at the Harbor were unlike anything the 5th Reich had ever seen. They decide to distract them using a Leopard VK16.02, The fastest Tank in the 5th Reich. The Leopard jumps over the barbed wire fence surrounding the port and begins its rampage traveling at speeds up to 100mph at times. It weaves and dodges enemy shells and destroy a couple enemy tanks as it goes on its high speed renegade throughout the Harbor Blasting Eurobeat as it goes. When the defenses have their backs turned against them the Void Hands move in and destroy the defenses. Two Brony Tanks try to hold off the Void Hands but the 5th Reichs E-25 Tank Destroyers (pun intended) Destroy them. While The Void Hand Forces obliterate the Brony Defences The 5th Reich moves in and retakes the harbor.

The Leopard VK16.02 that used to distract the Brony defeneses In Restock Harbor.

The Bronies launch a bombing raid at the Harbor, as they approach The 5th Reich readies their Anti Aircraft Weaponry, however, unexpectedly without Erich‘s orders Colonel Müller sends The 69th Luftwaffe Fighter Squadron made up of Föcke Wülf Ta-283 and Horten Ho-X Jet Fighters to intercept them. The Brony bombers are caught completely by surprise. They are shot down nearply two miles away from the Harbor.

Two Brave Focke Wulf Ta-283 Pilots of the 69th Luftwaffe Fighter Squadron moving in to shoot down the Brony Bombing Raid.

The TailBiters call in the TGUE. Thanks their help TGUE supportive combat divison has been sent to them. Performing tactical artillery strikes onto enemy military bases. TailBiter troops on the frontline can call in artillery strikes on certain targets with TGUE provided map-coordinators.

TailBiters call in artillery against enemy machine gun nests: Alot now completly devestated, more ammo is being shipped to artillery. The 5th Reich can call In air strikes with the Luftwaffe as well as artillery.

November 3rd, 2019 [ edit | modifier la source]

12:14 A.M. - Under the cover of darkness The 5th Reich Wehrmacht And SS Forces set out on the “Town Hopping” Plan, which is a plan to take back vitally important towns to the Bronies in Brony occupied Northeastern Germany one after another before finally reaching their number one goal: Hamburg.

3:55 P.M. - As 5th Reich ground forces make their way to the city of Schwerin from the east, The Bronies begin setting up defenses around the city in order to stop them from getting into Schwerin and eventually Hamburg. Then air raid sirens are the only sound in the sky. But then, they hear the roar of jet engines, the Bronies look up in horror as nearly 200 Arado 234 and Arado E.555 Bombers escorted by 130 Focke Wulf Ta-283 and Messerschmitt Me-262 HG.III Jet Fighters fly directly over them from the south and begin dropping their payloads. In less than ten minutes the entire Brony defense around Schwerin is completely obliterated by the bombing raid, allowing The Wehrmacht to retake the city.

One of the Arado 234s returning to base after the Raid

4:05 P.M. - TailBiter troops push forward with the armored divison and the guards, marching trough civilian cities, staying there for certain timespans. Infantry pushes trough the fields alongside machine gunners and aid of TGUE artillery. The Band fights alongside both infantry and armored divison. TailBiter SEDs (Machinegun-mounted Robotic Units) are introduced into the battle. TGUE submarines appear at the north sea coast and deploy troops in unguarded areas, storming into smaller towns and setting up temporary recon bases, defenses and large-scale minefields (while documenting them for allies), preparing the arrival of foregin troops. The Premier is seen standing on a hill nearby, a giant formation of 50,000 soldiers behind him while a cavalry officer stands next to him. The Premier is in uniform, the 50,000 charging when he lifts his sabre into the air, he follows. They overrun a small emplacement, after this, they relax and open warming letters from home. A small group of TailBiters lose their weapons, forcing to fight bar fight style. The Brony NCO agrees, to keep his honor. The small group of TailBiters move forward, taking the Brony's weapons as they leave the Brony bodies broken and cut up. Meanwhile in another city, the Armored Division and Guards get in a fight, the civilians having to leave the city. The TailBiter's K2 Panthers push forward, running over the small group of infantry the Bronies brought. Some of the guards die in a result of the ambush.

TailBiters Armored Division firing

November 4th, 2019. [ edit | modifier la source]

6:45 A.M. - The TailBiter's push forward, passing up Schwerin, planting their artillery in front of Scherwin and the armored division, along with geurilla, infantry, stormtroopers, and machine gunners. They march to Bremen and wait on a hill, their forces standing there watching. Meanwhile the TGUE has set up a large amount of minefields and have carefully documented complicated Zick-Zack like "Safe-Paths" trough them, making it almost impossible for outsiders to crack the "code" of it. The fortification processes proceed, now with barb wire, fences and automatic turrets. Residents of the civillian villages in the area have been evacuated. Meanwhile some newly arrived artillery is launching rockets at enemy infrastructure of importance, provoking a counter-attack of the Bronies.

7:05 A.M. - In the morning sun the Bronies launch a Bombing Raid at 5th Reich occupied Wolfsburg. knowing there is not a single Luftwaffe Base anywhere near the formation, the pilots are confident they are safe from 5th Reich Luftwaffe Interceptors in their outdated B-36 Bombers. However as they slowly make their way to Wolfsburg the lead Bomber’s #4 engine suddenly erupts in flames. A split second later a Focke Wulf Ta-283 Luftwaffe Jet Fighter speeds by at nearly 500mph, or as one of the pilots in the other bombers described it “the thing flew by us like we were standing still.” Nearly 20 seconds later the Focke Wulf comes back again for another pass, shooting down three more bombers. The Bronies are completely confused as to where the Fighter could have came from. Like mentioned before, there are no Luftwaffe air bases anywhere around the bombers flight path. In the confusion the Focke Wulf makes another pass from behind, shooting down 5 more bombers before speeding off into the sky. Of the 10 bombers in the formation, 8 are shot down, forcing the remaining two to retreat before they even get close to Wolfsburg The Bronies are left scratching their heads, where could that lone fighter had possibly came from?

12:16 A.M. - Bronie troops begin an assault on the fortified coast line from all directions with the support of only 2 bombers. They continue marching forwards as they still cannot see the enemy fortifications, and are taken by suprise when their infantry and motorized trigger hidden mines, however they quickly noticed this and stopped their march. Both bombers were called back. The clearing of mines for 4 tight safe paths delayed the attack until first enemy contact 12:30 A.M. as they were suddenly assaulted by hidden automatic turrets from all sides, even behind them, they had walked right into a trap. Attempts to set up defenses against the invaders have failed as they were being bombed by artillery. The Bronies retreat furthur back and set up small watch towers at paths which may be attacked later as the area they are leaving behind is too big.

5:40 P.M. - To remember the legacy of the 5th Reich Air Marshal General Müller, who was killed defending the Reichstag from Brony Protesters by being stabbed multiple times and thrown over the edge of the Reichstag. Erich orders the entire 5th Luftwaffe to fly in salute over the Reichstag. The formation flight of the whole Luftwaffe is so big it blocks out the sun. Five hours later the search for Müllers Body resumes after finding out where Müller had fallen off from an eyewitness account. They go to where Müller would’ve hit the ground from where he was standing on the Reichstag. Strangely, there is no body where there should've been a body, instead they find nothing.

November 6th, 2019 [ edit | modifier la source]

4:20 A.M. - The TailBiters follow silently on the Brony retreat, a small group which was placed in their area. The Bronies do not know it yet, but soon they will be ambushed. Meanwhile in Bremen, TailBiters forces are fighting Bronies, loud machine gun fire heard from miles away.

11:23 A.M. - The Bronies begin pursuing a “Machine Army” Made up of robot soldiers due to the Bronies lack of infantry. The 5th Reich learns of this and commences Bombing Raids using their newest bomber, the Blohm und Voss BV P.188 to destroy any Brony facilities in Germany that could be making these robot soldiers and ultimately cripple the Brony War Machine in The Northeastern German Campaign.

A group of three Blohm und Voss BV P.188 Bombers escorted by fighters heading into enemy territory to destroy a Brony Factory in Hamburg, Germany.

Another Blohm und Voss BV P.188 dropping a Laser-guided Bomb onto a Brony Factory

November 7th, 2019 [ edit | modifier la source]

7:00 A.M. - The 5th Reich and FSCH retake all airfields in Germany, the 5th Reich now has complete air supremacy over their homeland, allowing them to strike at any Brony-Held location in Germany. Hamburg is the Last Brony Stronghold in Germany, General Bleinspeiler knows that once the Bronies Lose Hamburg they will be forced to retreat out of Germany. The Bronies tell every Brony Soldier currently in Germany to go to Hamburg to defend the city. After all of the Brony soldiers arrive in Hamburg they become completely surrounded by the FSCH from the North, The Tailbiters from the West, The Void Hand Empire from the East, And The 5th Reich SS from the South. They are all also supported by the TGUE. A Luftwaffe Air Raid Commences over Hamburg to Weaken the Bronies.

A 5th Reich SS battalion marching to Hamburg

November 8th, 2019 [ edit | modifier la source]

7:00 A.M. - After a 24 hour Long Bombing Raid over Hamburg the Four armies charge towards the city, they take a few hundred losses but after a three hour long firefight they make it to the outskirts of the city.

11:30 A.M. - Müller is soon found alive, and The 5th Reich rejoices. In honor of his return, the entirety of the Luftwaffe flies in formation, but this time over Hamburg and bombs the city. The Brony flak guns shoot many many planes because of how closely packed together they are. As one pilot described: " It was basically a death trap. A bunch of sardines in a can. Just to honor our second in command." The bombing raid however severely weakened the Brony forces in Hamburg. The outskirts of the city are soon fortified as a siege is placed around Hamburg.

November 9th, 2019 [ edit | modifier la source]

9:02 A.M. - As The 5th Reich and the other armies push further into the city they find civilian resistance fighters that were formerly living in the 5th Reich before the Brony Invasion fighting off Brony Forces. One Austrian Countryhuman soldier noted it as “one of the strangest things I had ever seen.” Many of them are using outdated home defense guns to fight the Brony Forces. One 5th Reich soldier seeing one man who “didn’t look a day older than fifty” using a Black powder Musket from the 19th century picking off Brony troops one by one, taking at least three minutes to reload after each shot. The 5th Reich soldiers and the other soldiers fight alongside the resistance fighters. They make it further into the city. However due to the shear amount of Brony Soldiers in the city, it is estimated that the Battle for Hamburg May take weeks if not a month. To further prevent Luftwaffe casualties General Bleinspeiler Orders Ground troops to capture the Brony Flak Guns on the outskirts of the city in order to prevent carrier born Brony Aircraft from bombing their troops. The other armies storming the city do the same. Afterwards 5th Reich Fallschirmjäger troops arrive via Ju-52 Aircraft to support the Wehrmacht and SS Forces storming the city.

11:49 P.M. - The TGUE starts a mining operation within the occupied territory, even tho there are no valueable materials. They extract the dirt and rock, for the purpose of "building trenches".

November 10th, 2019 [ edit | modifier la source]

8:33 A.M. - In honor of the start of the first Gamer vs Furries war, the Wehrmacht leads a charge across a bridge. The bridge is the only route into Hamburg as others have been blown up. Troops charge with the eh support of tanks and other light assault vehicles including half tracks. The troops advance into Hamburg and drive the Bronies back. They set up a camp and counter a counter attack. Trenches are being built as more supplies and vehicles as well as soldiers are shipped over the bridge. Brony bombers attempting to destroy the bridge are shot down by Luftwaffe and Wehrmacht forces as AA guns light up the sky. With civillians and resistance members still in Hamburg, and trying to avoid causalties sustained during The Blitz, the Luftwaffe holds off any bombings expect for dive bombers on specific military targets. TailBiters Airforce helps with this, bombing targets for more than 9 hours.

November 16th, 2019 [ edit | modifier la source]

11:09 A.M. - The Bronies abandon the front with the TGUE due to a stalemate, following the TGUE stopping their artillery bombardmends. There have been no statements to the public about this "deal". TGUE mining operation a huge success due to the finding of rare ores and uranium. A small village has been built up for the locals in the occupation zone as compensation, running on network resources of the TGUE.

12:14 A.M. - After six days of brutal close quarters combat The four armies make it further out of the outskirts of Hamburg and further into the city. The 5th Reich decides to use their modern Aircraft of the Luftwaffe to support the ground forces, dropping guided Missiles and Bombs on specific Brony targets in Hamburg. They use Russian made Su-34 Bombers, and all though the Brony Air Force In Germany had already been decimated by the 5th Reich and Void Hand Forces, they launch Su-47 and Eurofighter Typhoon escort fighters just in case.

A 5th Reich Su-34 Bomber dropping a Laser-guided Bomb on Brony Field HQ in the southeastern side of Hamburg.

4:02 A.M. - Brony Forces deploy new Missile Defense systems in the Netherlands, which covers a great deal of Germany. Fighters start 'going missing' as the reports state, not wanting to give up hope of Victory.

November 19th 2019 [ edit | modifier la source]

6:14 A.M. - General Bleinspeiler orders Sturmtiger Mobile Heavy Assault guns to destroy any buildings occupied by Bronies in Hamburg. The order works and 5th Reich officially makes it into the city. The other three armies do the same using different methods and tactics.

3:33 P.M. - Special Anti-Tank Forces are deployed by Brony Tactical units to counter tank operations in the City. The 5th Reich gets pushed back. The Void Hands and Tailbiters are halted on either side. Infantry replacements get shipped from the Brony Netherlands over cover of heavy battle to refill troops on the Defending Side.

7:30 P.M. - The General of the Hamburg Forces dies in Combat, leaving a power struggle to Fill his place. Brony Air support gets desperate, outfitting small jet aircraft with Larger Bombs, often leading to the Planes exploding mid-air. Meanwhile, Brony supplies start to be produced again as they have movements in Africa. Anti-Air nests are set up in the City, while Anti-Tank mines are produced from Left-over tank shrapnel and old explosives. Brony Snipers are dispatched to start thwarting Ground specialists.

A 5th Reich Sturmtiger making its way further into Hamburg.

11:00 P.M. - A small 5th Reich bombing raid goes over Brony occupied Hamburg. At first the Bronies laugh, knowing they have Anti-Aircraft missile defenses in The Netherlands. They call the HQ of the Missiles sites, but get no response. They decide to call in air support from a Brony Aircraft Carrier off the North coast of Germany. Air support arrives, only to be shot down by the missile sites in The Netherlands. Confusion and panic sets in as their planes are shot down by their own Surface-to-Air Missiles. The Brony Aircraft Carrier launching planes attracts the attention of a USF Battleship that was previously patrolling the area, it opens fire and sinks the carrier. The Bronies later find that the Tailbiters joined by The Void Hands And TGUE captured the missile Sites in The Netherlands a few hours before the 5th Reich Bombing Raid. After the 5th Reich Bombing Raid The Tailbiters launch Katyusha rockets at The Bronies. Destroying Most of their strongpoints in Hamburg and further weakening their morale. The 5th Reich continues it’s advance afterwards.

11:22 P.M. - Rocket Site's begin their self-destruct Sequence as Brony forces encircle the Sites. Müller suggests producing more Projekt Anschluss Tanks to help the failures of the operation. Erich approves and Projekt Anschluss Tanks are Sent into Hamburg. 5th Reich factories begin producing another Projekt Anschluss Tanks by the minute. The Tailbiters at the Missile sites are evacuated by 5th Reich MI-24 helicopters.

November 20th, 2019 [ edit | modifier la source]

3:59 P.M. - The Bronies go from "Offense" to "Survival at All Costs" procedures, rationing out food to their troops and stationing Infantry in burning buildings, with impromptu anti-tank mines being made to counteract the new Tank arrivals. The Bronies tune up the use of Grenades and Rockets to counteract Infantry. Sandbag defenses are setup on Roads to support Infantry. Combat Engineers are enlisted to build Scrap defenses.

4:03 P.M. The Brony Military HQ in Brussels is taken by the Swarm, and command breaks down as Generals make decisions and Field Marshal Jacks sets up a new HQ in South Africa.

6:07 P.M. Paratrooper landings cause confusion as fighting arrubts in the middle of Hamburg. The Countryhumans start fighting against the Bronies as the first units are sent to the frontlines with 5th Reich naval support expected to follow.

November 21st, 2019. [ edit | modifier la source]

The TailBiters travel to Lubeck, the Guerrilla forces and 10 tanks, and 3 Katyusha trucks fire at Lubeck. It was barely a fight, as the TailBiters fight the surviving men. Meanwhile, the airforce is fighting in Africa, Bronies and TailBiters going back and forth. Several chinooks take TailBiters Airborne to Hamburg, pushing the effort faster, with 20 Machine Gunners with PKMs and MG42s.

November 22nd, 2019. [ edit | modifier la source]

As the 5th Reich continues to take back Hamburg piece by piece, The Bronies know that their forces in Hamburg are completely surrounded in the city. They know that the only way to get supplies to their troops is by air at high altitudes to avoid Anti Aircraft Fire. The Bronies send a carrier fleet to the North German coast, however on their way there 7 of the 10 carriers are sunk by a pack of 5th Reich U-Boats only three carriers remain. As the carriers get into position and get ready to launch their supply planes they suddenly hear a low wailing sound. The longer they hear it the higher the wailings pitch becomes and the louder it gets. The low wail turns into a high loud scream. The crew of the carriers look up and see 13 5th Reich Ju-87 dive bombers loaded with Anti-Ship Bombs diving directly above them. The scream of the Ju-87’s Jericho Sirens makes the carrier crews dive for cover before the bombs are even dropped, some even jump overboard. A few seconds later the bombs are released and one by one the ships explode. In less than two seconds all three of the Carriers are hit and destroyed. Only a few crewmen survive. They watch as the Ju-87s fly back to a nearby 5th Reich Aircraft Carrier which the Bronies had not noticed before. They later find that the 5th Reich Carrier is actually the Flagship of The 5th Reich Kriegsmarine, KMS Kaiser.

November 23rd, 2019 [ edit | modifier la source]

11:30 A.M. - When AAPenguin made a personal request to General Bleinspeiler to send 2 volunteer divisions, Bleinspeiler accepted and assigned them in the frontlines in the Battle of Hamburg. The 2 divisions will shortly arrive within 8 hours.

The badge of the 1st Anti-Anime Division

1:52 A.M. - Erich Von Bleinspeiler And Oskar Müller Visit their fighting Forces just behind the front lines in Hamburg. Their visit gives a massive Morale Boost to their troops. Although it is classified as a visit, Erich And Oskar plan on staying to command the forces to victory.

7:30 P.M: The Anti Anime Volunteer divisions are now arrived in Rübke a small village that had been captured by 5th Reich troops recently, is where the volunteer divisions had last-minute SS training from 5th Reich military supervisors. Eventually, the had been renamed as De 1. Anti-Anime Freidivision and 2. Anti-Anime Freidivision.

November 25th, 2019 [ edit | modifier la source]

4:20 P.M. - After a few days of Inactivity from both sides the 5th Reich Wehrmacht And SS units in Hamburg become worried that the reason the Bronies haven’t been attacking or defending is because they might be regrouping to launch a Counterattack. Meanwhile, The Bronies, desperate to regain air support from the Luftwaffe Air Cover, begin attaching Machine Guns to Cessna 152’s. Since all Airfields in Germany have been recaptured by the Luftwaffe the Brony Cessnas are forced to use hills and Plainfields as runways. Knowing the possibility of a Brony Counterattack, The 5th Reich Wehrmacht And SS launch a counter charge into Brony Occupied Hamburg. The Bronies are caught completely by surprise, some of them still sleeping from the day before. The Charge is also supported by the Luftwaffe and Bronies launch their Cessna “interceptors” to shoot down the Luftwaffe Bombers. As the Bronies Cessnas continue their course they are attacked and quickly shot down by Tailbiter Su-30sm fighter jets launched from the KMS Kaiser. The 5th Reich Counter Charge is successful, however there is still much more of Brony occupied Hamburg to retake.

11:36 P.M- The 1st and 2nd anti-anime foreign divisions have been deployed to capture Naturschutzgebiet Moorgürtel, Hamburg was once a former nature reserve, now a constructed reservoir used by the Bronies to utilize it as a water supply. As they approach into the reservoir, a Brony convoy was ambushed by: landmines, booby traps and concealed sniper fire. As soon as the Brony convoys are depleted, the main attack commences with a barrage of artillery fire targeting pressure stations causing massive explosions in those areas within the reservoir. The Brony garrison was plentiful, however were ill-equipped and untrained conscripts and were soon overwhelmed by Anti-Anime Divisions. Brony counterattacks were attempted but failed miserably and were forced to retreat and abandon the reservoir, bringing a victory towards the 5th Reich and its allies.

A 5th Reich Messerschmitt Me-262 repurposed as a bomber getting ready to drop its payload onto a Large Brony Machine Gun Nest during the 5th Reich Counter Charge in Hamburg

Two of the many Tailbiter Su-30sm Jets launched to shoot down the Brony Cessnas.

November 28, 2019 [ edit | modifier la source]

8:00 A.M. - The Four Armies effortlessly push further into Hamburg since the last Brony Defenses around the command center had either starved to death After 20 days of being completely surrounded or had managed to sneak out of Hamburg and retreat to the Coast. They made it to the final Brony Command center and meet strong defenses. The Four Armies make one final charge at the command center. It takes them two hours to clear out the last Brony Soldiers in Germany. The last Brony soldier in the Hamburg is killed at 11:32 A.M. East German time. The 5th Reich now has officially retaken all of the rest of Germany, bringing a Victorious end to the Northeastern German Campaign. The Four Armies celebrate throughout the night Soldiers from The 5th Reich, FSCH, Void Hand Empire, And Tailbiters dance alongside each other to man different kinds of music from each of the four Armies as well as singing along to Christmas Songs All played on loudspeakers originally placed across the city by the Bronies to play propaganda. All 5th Reich factories, Harbors and Airfields that were destroyed by the Bronies are quickly rebuilt. Thoses homes destroyed by the Campaign were taken to temporary homeless shelters until their houses are rebuilt.

Two 5th Reich SS Soldiers on the outskirts of Hamburg celebrating upon hearing that the Northeastern German Campaign was finally over


Voir la vidéo: 3D Printed Blohm und Voss Ha 139 RC Model Schwimmtest (Novembre 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos