Nouveau

Masque Solaire Inca Or

Masque Solaire Inca Or


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Lama d'or Inca

  1. Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Administrateurs des droits d'auteur du British Museum
  2. Des lamas paissant au Machu Pichu, au Pérou. Photo : Grant faible
  3. Carte montrant où cet objet a été trouvé. Administrateurs du droit d'auteur du British Museum

Ce petit modèle en or d'un lama est une offrande appropriée pour un dieu de la montagne inca. Les Incas vénéraient l'or comme la sueur du soleil et croyaient qu'il représentait les pouvoirs régénérateurs du soleil. Tout l'or appartenait au souverain de l'empire, l'Inca lui-même, qui prétendait descendre du dieu solaire. Les lamas étaient l'animal domestique le plus important des Incas, fournissant de la nourriture, des vêtements et agissant comme des bêtes de somme. Ils étaient aussi souvent sacrifiés en grand nombre aux dieux.

L'empire Inca s'étendait sur 5 500 kilomètres et était le plus grand État du monde dans les années 1400. Environ 40 000 nobles incas régnaient sur un empire de 12 millions de personnes conquises dans toute la chaîne de montagnes des Andes en Amérique du Sud. Les Incas ont détourné les rivières et utilisé des systèmes d'irrigation sophistiqués pour transformer les flancs des montagnes en champs luxuriants en terrasses. Les sujets devaient fournir des soldats et des ouvriers pour travailler dans les fermes et dans les mines. Les forces espagnoles sont arrivées dans les Andes dans les années 1530 et ont finalement conquis les Incas après une lutte de 40 ans.

Les Incas n'avaient pas de vaches, moutons, cochons, poulets ou chèvres. Leurs seuls animaux domestiques étaient les lamas, les alpagas et les cobayes.

Les Romains d'Amérique du Sud

Je comparerai les Incas aux Romains. Je peux dire que les Incas étaient les Romains d'Amérique du Sud. Le mot Inca signifie deux choses. D'abord, c'est l'Empire, nous connaissons l'Empire Inca. Mais deuxièmement, nous devons faire la différence parce que les Incas étaient les dirigeants, pas tout le monde. Il y a donc parfois un mélange de significations, si vous voulez. Cet Empire était donc à son apogée au XVe et au début du XVIe siècle.

Vous savez, quand les espagnols sont arrivés, ils étaient à leur apogée, mais en même temps il y avait un problème entre les groupes. L'un était le groupe d'Atahualpa et l'autre celui de Huascar. Il y a donc eu une guerre civile interne, si vous voulez. Et l'empire est passé du Chili - du nord du Chili et de l'Argentine, au nord de l'Équateur. Je pense donc que les Espagnols ont également utilisé la perturbation interne pour gagner plus de monde pour leur propre cause. Mais ils ont été impressionnés – ce qui a le plus impressionné les Espagnols, ce sont les routes incas. Et Cieza de Leon, un écrivain espagnol de cette période, a dit qu'il n'y avait rien de comparable avec le système routier inca. Et si vous voyez l'extension de l'empire Inca, si vous les comparez sur la carte avec les Aztèques, c'est comme quatre ou cinq fois plus que l'autre grand empire des Amériques.

Vous pouvez mesurer l'importance de l'Inca à plusieurs niveaux. La raison principale est l'éducation scolaire. On apprend à l'école que les Incas étaient les meilleurs. Donc, ils sont en haut – ils sont le sommet de l'histoire péruvienne, le moment où nous avons fait le mieux. Il y a plusieurs problèmes avec cela parce que le Pérou est une chose maintenant. Les Incas ne sont pas forcément le Pérou. Ils utilisent le même territoire, mais je ne pense pas nécessairement qu'il y ait un lien avec tous les Péruviens. Mais, en revenant à l'éducation, je dirais que lorsque vous étudiez à l'école, vous savez que nous avons perdu avec le Chili au XIXe siècle, alors c'est comme un moment triste. Nous avons perdu une guerre – pas seulement un match de football, mais une guerre. Vous devez donc trouver un moment où nous avons été formidables, comme l'apogée de l'empire, afin que nous nous souvenions toujours des Incas.

Il y a une autre caractéristique quand l'archéologie commence, tous ces sites dans le paysage ont été définis comme Inca parce que les gens ne savaient pas qu'il y avait des gens avant. Les Incas sont le groupe de personnes dont nous savons qu'il existe en raison de la localité historique. Il existe quelques références d'autres groupes, mais nous savions que les Incas existent en tant qu'empire. Donc, c'est comme une projection, et ils disaient que tous les sites archéologiques du paysage étaient les Incas. Donc, d'une certaine manière, nous multiplions le sens des Incas. À l'école, ils disent toujours que nous devons apprendre les 14 Incas un par un, et nous devons savoir qu'ils étaient géniaux.

De l'école, ça passe à la politique, car ils sont politiquement très utiles. Je pense donc que c'est la meilleure façon d'expliquer pourquoi ils sont importants, parce qu'ils sont en fait importants maintenant.

Je comparerai les Incas aux Romains. Je peux dire que les Incas étaient les Romains d'Amérique du Sud. Le mot Inca signifie deux choses. D'abord, c'est l'Empire, nous connaissons l'Empire Inca. Mais deuxièmement, nous devons faire la différence parce que les Incas étaient les dirigeants, pas tout le monde. Alors parfois, il y a un mélange de significations, si vous voulez. Cet Empire était donc à son apogée au XVe et au début du XVIe siècle.

Vous savez, quand les espagnols sont arrivés, ils étaient à leur apogée, mais en même temps il y avait un problème entre les groupes. L'un était le groupe d'Atahualpa et l'autre celui de Huascar. Il y a donc eu une guerre civile interne, si vous voulez. Et l'empire est passé du Chili - du nord du Chili et de l'Argentine, au nord de l'Équateur. Je pense donc que les Espagnols ont également utilisé la perturbation interne pour gagner plus de monde pour leur propre cause. Mais ils ont été impressionnés – ce qui a le plus impressionné les Espagnols, ce sont les routes incas. Et Cieza de Leon, un écrivain espagnol de cette période, a dit qu'il n'y avait rien de comparable avec le système routier inca. Et si vous voyez l'extension de l'empire Inca, si vous les comparez sur la carte avec les Aztèques, c'est comme quatre ou cinq fois plus que l'autre grand empire des Amériques.

Vous pouvez mesurer l'importance de l'Inca à plusieurs niveaux. La raison principale est l'éducation scolaire. On apprend à l'école que les Incas étaient les meilleurs. Donc, ils sont en haut – ils sont le sommet de l'histoire péruvienne, le moment où nous avons fait le mieux. Il y a plusieurs problèmes avec cela parce que le Pérou est une chose maintenant. Les Incas ne sont pas forcément le Pérou. Ils utilisent le même territoire, mais je ne pense pas nécessairement qu'il y ait un lien avec tous les Péruviens. Mais, en revenant à l'éducation, je dirais que lorsque vous étudiez à l'école, vous savez que nous avons perdu avec le Chili au XIXe siècle, alors c'est comme un moment triste. Nous avons perdu une guerre – pas seulement un match de football, mais une guerre. Donc, vous devez trouver un moment où nous avons été formidables, comme l'apogée de l'empire, afin que nous nous souvenions toujours des Incas.

Il y a une autre caractéristique quand l'archéologie commence, tous ces sites dans le paysage ont été définis comme Inca parce que les gens ne savaient pas qu'il y avait des gens avant. Les Incas sont le groupe de personnes dont nous savons qu'il existe en raison de la localité historique. Il existe quelques références d'autres groupes, mais nous savions que les Incas existent en tant qu'empire. Donc, c'est comme une projection, et ils disaient que tous les sites archéologiques du paysage étaient les Incas. Donc, d'une certaine manière, nous multiplions le sens des Incas. À l'école, ils disent toujours que nous devons apprendre les 14 Incas un par un, et nous devons savoir qu'ils étaient géniaux.

De l'école, ça passe à la politique, car ils sont politiquement très utiles. Je pense donc que c'est la meilleure façon d'expliquer pourquoi ils sont importants, parce qu'ils sont en fait importants maintenant.

Gabriel Ramón, archéologue

Carburant, nourriture et rituel

Des quatre camélidés andins (lama, alpaga, guanaco, vigogne), le lama était le plus populaire dans les rituels, les croyances et les récits indigènes avant et après l'invasion espagnole. Ceci est probablement lié à trois caractéristiques. Premièrement, le lama est le seul camélidé utile comme bête de somme. Deuxièmement, le lama a une aire de répartition géographique plus large que les autres lamas ne sont pas limités aux parties les plus élevées des cordillères, mais ont également été élevés à des altitudes plus basses et sur la côte. Troisièmement, outre sa laine (également fournie par les autres camélidés), le lama était une source de viande comestible, et même son fumier servait de combustible. En conséquence, il n'est pas surprenant que l'une des constellations les plus reconnues des Andes soit le lama, connu sous le nom de Yacana, considéré comme la source d'énergie de ces animaux.

Pendant l'Empire Inca, l'abattage rituel de cet animal était une partie importante des grandes célébrations officielles. La figure de lama dorée présentée ici date de l'empire Inca et faisait probablement partie d'une sépulture.

Au cours des cinq derniers siècles, plusieurs fonctions du lama et des autres camélidés andins ont été remplacées par des animaux d'origine ancienne, comme la vache pour la viande et l'âne pour le transport. Cependant, les lamas ont continué à être largement utilisés pour les voyages de longue distance dans les Andes pendant la majeure partie du XXe siècle.

De nos jours, l'expansion du réseau routier et des transports motorisés a fortement limité cette fonction. Cependant, il est intéressant de noter que cet animal est devenu un symbole de l'identité péruvienne. Ceci est clairement lié au regard européen sur les Andes, puisque de nombreuses plaques de publications du XIXe siècle incluent des lamas pour indiquer que l'action a été placée dans les régions les plus élevées de l'Amérique du Sud.

Les armoiries nationales, des années 1820, comprennent une vigogne. De nos jours, la viande de lama est rarement consommée dans les grandes villes, ni son fumier utilisé comme combustible, cependant plusieurs marques nationales, comme les allumettes, incluent une peinture de cet animal.

Des quatre camélidés andins (lama, alpaga, guanaco, vigogne), le lama était le plus populaire dans les rituels, les croyances et les récits indigènes avant et après l'invasion espagnole. Ceci est probablement lié à trois caractéristiques. Premièrement, le lama est le seul camélidé utile comme bête de somme. Deuxièmement, le lama a une aire de répartition géographique plus large que les autres lamas ne sont pas limités aux parties les plus élevées des cordillères, mais ont également été élevés à des altitudes plus basses et sur la côte. Troisièmement, outre sa laine (également fournie par les autres camélidés), le lama était une source de viande comestible, et même son fumier servait de combustible. En conséquence, il n'est pas surprenant que l'une des constellations les plus reconnues des Andes soit le lama, connu sous le nom de Yacana, considéré comme la source d'énergie de ces animaux.

Pendant l'Empire Inca, l'abattage rituel de cet animal était une partie importante des grandes célébrations officielles. La figure de lama dorée présentée ici date de l'empire Inca et faisait probablement partie d'une sépulture.

Au cours des cinq derniers siècles, plusieurs fonctions du lama et des autres camélidés andins ont été remplacées par des animaux d'origine ancienne, comme la vache pour la viande et l'âne pour le transport. Cependant, les lamas ont continué à être largement utilisés pour les voyages de longue distance dans les Andes pendant la majeure partie du XXe siècle.

De nos jours, l'expansion du réseau routier et des transports motorisés a fortement limité cette fonction. Cependant, il est intéressant de noter que cet animal est devenu un symbole de l'identité péruvienne. Ceci est clairement lié au regard européen sur les Andes, puisque de nombreuses plaques de publications du XIXe siècle incluent des lamas pour indiquer que l'action a été placée dans les régions les plus élevées de l'Amérique du Sud.

Les armoiries nationales, des années 1820, comprennent une vigogne. De nos jours, la viande de lama est rarement consommée dans les grandes villes, ni son fumier utilisé comme combustible, cependant plusieurs marques nationales, comme les allumettes, incluent une peinture de cet animal.

Gabriel Ramón, archéologue

L'animal qui a rendu possible

Nous pouvons remercier le lama pour sa contribution à la création de grands empires dans les Andes.

La domestication du lama a été importante pour le développement des civilisations andines à plusieurs égards : c'est un animal de transport, il est assez grand pour transporter des paquets et donc il a permis l'intégration horizontale des sociétés humaines dans les Andes, il a permis le transport, éventuellement du Chili jusqu'au L'Équateur par étapes. Le lama a également permis l'intégration verticale. Il est frappant de constater que les civilisations andines se sont développées à la fois dans les hautes terres et dans les basses terres et qu'elles se sont connectées en empires unifiés.

C'est le lama qui a permis de prendre des poissons de l'océan et de les transporter jusqu'aux empereurs des hautes terres, et d'emporter les produits vers les hautes terres et de les faire descendre dans les basses terres. Le lama était également un animal assez gros pour la production de viande et son fumier qui tombait sur les champs augmenterait la production de cultures telles que les pommes de terre et d'autres cultures andines. Et pour toutes ces raisons, les gouvernements des États et les empires, les grandes unités politiques, se sont levés étonnamment tôt dans les Andes, déjà avant l'époque du Christ et les Andes se sont retrouvées avec le plus grand empire des Amériques, le plus grand État natif américain des Amériques. À savoir, l'empire Inca qui s'étendait de l'Équateur au nord du Chili. Vous pouvez remercier le lama d'avoir contribué à rendre cela possible.

Nous pouvons remercier le lama pour sa contribution à la création de grands empires dans les Andes.

La domestication du lama a été importante pour le développement des civilisations andines à plusieurs égards : c'est un animal de transport, il est assez grand pour transporter des paquets et donc il a permis l'intégration horizontale des sociétés humaines dans les Andes, il a permis le transport, éventuellement du Chili jusqu'au L'Équateur par étapes. Le lama a également permis l'intégration verticale. Il est frappant de constater que les civilisations andines se sont développées à la fois dans les hautes terres et dans les basses terres et qu'elles se sont connectées en empires unifiés.

C'est le lama qui a permis de prendre des poissons de l'océan et de les transporter jusqu'aux empereurs des hauts plateaux, et d'emporter les produits vers les hauts plateaux et de les faire descendre dans les basses terres. Le lama était également un animal assez gros pour la production de viande et son fumier qui tombait sur les champs augmenterait la production de cultures telles que les pommes de terre et d'autres cultures andines. Et pour toutes ces raisons, les gouvernements des États et les empires, les grandes unités politiques, se sont levés étonnamment tôt dans les Andes, déjà avant l'époque du Christ et les Andes se sont retrouvées avec le plus grand empire des Amériques, le plus grand État natif américain des Amériques. À savoir, l'empire Inca qui s'étendait de l'Équateur au nord du Chili. Vous pouvez remercier le lama d'avoir contribué à rendre cela possible.

Jared Diamond, scientifique et auteur

Les commentaires sont fermés pour cet objet

Partagez ce lien :

La plupart du contenu d'Une histoire du monde est créé par les contributeurs, qui sont les musées et les membres du public. Les opinions exprimées sont les leurs et, sauf indication contraire, ne sont pas celles de la BBC ou du British Museum. La BBC n'est pas responsable du contenu des sites externes référencés. Si vous considérez que quelque chose sur cette page enfreint les règles de la maison du site, veuillez signaler cet objet.


Art islamique et manuscrits enluminés médiévaux (feuille d'or)

Atlas Catalan, 1375. Photo via Wikimedia Commons.

Folio d'un manuscrit Qu&# x27ran, fin 13e-début 14e siècle. Avec l'aimable autorisation du Metropolitan Museum of Art.


Idées de cours sur l'art de l'Inca

Ces masques ont été fabriqués par des élèves de quatrième année de la Blake School, Highcroft Campus. Dans le cadre de leurs études sociales en classe, ils ont découvert l'Amérique du Sud. Pendant le cours d'art, ils ont exploré l'art des Incas, une civilisation perdue du Pérou. Ils ont examiné des objets incas fabriqués à la main en métal, en examinant de près les masques en or et en argent découverts dans les tombes incas. Grâce à ceux-ci, ils ont découvert le formidable savoir-faire du peuple Inca. Ils pensaient que leur utilisation du design était très bonne - comme des motifs, des formes géométriques et des symboles.

Ensuite, ils ont rédigé un dessin pour leur propre masque - combinant ce qu'ils savaient du peuple Inca avec ce qu'ils savaient de leur style d'art, et ont également ajouté un peu d'imagination ! Les idées ont ensuite été gravées puis découpées dans une feuille de métal. Certains d'entre eux portaient des masques « vieillis » pour leur donner l'impression qu'ils étaient ternis ou vieux. Les étudiants ont ensuite écrit sur la signification de leurs masques - montrant une compréhension de la culture inca.

  1. Présentez des informations de base sur les dieux Inca et Inca. Facultatif : Présenter le Soleil dans l'Art - donner un bref aperçu des cultures et du culte du Dieu Soleil. Établissez des liens avec la science.

  2. Montrez des exemples d'or inca - et d'outillage en métal. Discuter des masques d'or Inca

  3. Démontrer les techniques d'outillage de feuille - travailler les deux côtés du métal

" Déesse de l'Argent " " Dieu du Soleil " " Dieu de l'Eau "

Voici les histoires écrites par ces élèves :

"Déesse de l'Argent"

Je suis la déesse de l'argent. Je dirige le monde avec de l'argent. Je suis en argent et je serai belle jusqu'à la fin du monde. Je fais la lumière quand la terre bouge. Quand tu dors, je dors. Quand je dors, le dieu de l'or prend soin de toi. Il fait le sable pour le marchand de sable. J'ai sommeil maintenant, il est donc temps que le dieu de l'or prenne le relais. Bonne nuit!

Par un"
4e année, l'école Blake

"Dieu Soleil Inca"

Je suis un dieu solaire inca. Mon peuple me chérit. Ils disent que je les sauve de la famine après les orages. Ils ont décidé de me mettre dans le temple du soleil près d'une fenêtre pour capter la lumière du soleil. La lumière me fait briller et scintiller. Au lieu d'être en bronze ou en cuivre, je suis en or. La déesse de la lune est en argent. Elle est ma femme. Selon les autres dieux du temple, elle a donné naissance à la terre. Merci d'avoir lu mon histoire.

Par S
4e année, l'école Blake

" Dieu de l'Eau "

J'ai fait ce masque chez Highcroft. J'ai utilisé des formes simples car c'est censé être un masque de l'époque des Incas. Le masque représente le dieu de l'eau. Il peut créer des rivières dans les déserts et peut également faire apparaître de l'eau n'importe où. Il aide les animaux car il donne de l'eau.

Par C
4e année, l'école Blake

Objectifs: Les étudiants vont

  • Montrer une compréhension et une conscience de la culture et de la religion incas

  • Montrer une appréciation pour l'art de l'Inca - discuter des artefacts

  • Créer un masque montrant les concepts de design de l'Inca - motif, répétition - ornement

  • Démontrer le savoir-faire en matière d'outillage et de coupe

Papier journal - Crayons à dessin
Documents d'art inca - Tableau des dieux incas
Feuille d'outillage (or, cuivre, aluminium)
Blocs-journaux
Outils de modelage en argile (arrondis et pointus)
Masking Tape - stylos à bille
Encre de Chine - pinceaux
Tableau d'affichage noir ou tableau de tapis

  1. Concevez un masque sur du papier journal montrant les caractéristiques de l'art inca combinées à des idées originales. Masque design pour répondre aux besoins de l'Inca ou besoin personnel.

  2. Transférer le dessin du masque sur la feuille d'outillage - Dessin au ruban sur la feuille. Placer sur du papier journal et tracer sur toutes les lignes en faisant une impression. Supprimez le dessin et enregistrez-le pour référence si nécessaire.

  3. Masque d'outil. Placer sur un papier journal. Appuyez sur certaines formes tout en faisant ressortir d'autres en relief. Revenez sur les lignes au besoin pour faire apparaître les formes.

  4. Masque découpé - - Antique à l'encre de Chine si désiré. Monter sur un panneau d'affichage noir ou un panneau de passe-partout.

  5. Écrire sur le masque. A quel besoin répond votre masque ?

Évaluation : rubrique modifiée

  1. Éléments de design -Caractéristiques incas - originalité 10 9 8 7 6 autre

  2. Repoussé - techniques d'outillage - patron/répétition 10 9 8 7 6

  3. Artisanat - clarté de la conception - compétence dans l'outillage 10 9 8 7 6

  4. Participation à la discussion - effort 10 9 8 7 6

Dieux de l'Inca (de nombreux tableaux peuvent être trouvés en ligne)

Les élèves ne devraient pas être obligés de les mémoriser - soyez simplement conscients de leur importance.

©2005 Microsoft Corporation.

Inca Gold Sun Mask Vérifiez votre bibliothèque locale pour les livres - la meilleure source Web n'est plus en ligne. Soleil d'Or Inca (Nova)

  • Éclipse de cuivre, 'Stellar Guidance'

  • Masque Inca en Céramique

  • Masque en céramique, 'Inca Priest'

Art du Pérou antique - quelques bons exemples d'or http://www.tribalarts.com/feature/peru (Archive)

Voici quelques sites pour vous donner des informations générales - pas nécessairement pour les étudiants :
http://haleym15incapage.wikispaces.com/
http://lsa.colorado.edu/

Informations sur le Dieu Soleil Inca :

Informations sur Inca Sun God - bref (ce n'est pas un bon site pour les étudiants à utiliser car les ressources ne sont pas fournies)

"Le dieu central de la religion inca était le dieu-soleil, le seul dieu qui avait des temples construits pour lui. Le dieu-soleil était le père de la famille royale. Il y avait beaucoup de dieux parmi les Incas, mais le dieu-soleil éclipsait tous. Les Incas croyaient aussi qu'il y avait un paradis, un enfer et une résurrection du corps après la mort. -De civilisations en Amérique

"Les Incas vénéraient le Soleil comme le seul Dieu universel qui crée et soutient tout par sa lumière et son pouvoir. Ils croyaient que le Soleil était le 'père naturel du premier Inca, Manco Capac, et de sa femme, Mama Ocllo Huaco, comme ainsi que tous leurs descendants qui ont été envoyés sur Terre pour le bien de tous.'" - Religion et cérémonies de l'Inca (Archive) Ceci est un projet étudiant - page d'accueil (Archive)

Connexions art-science-études sociales

"The Sun: Man's Friend or Foe" Site créé par les étudiants ThinkQuest (1998). Voir l'influence du soleil sur la culture - Noms des dieux du soleil pour diverses cultures. Résumés donnés pour plusieurs cultures du monde. Les images ne sont pas de haute qualité, vous pouvez donc rechercher en ligne de meilleures images.

Images du soleil pour contraste/comparaison
(ces images étaient toutes en ligne au moment de la publication de la leçon)

  • Pendule Lyre -- Français, Sèvres -- XVIIIe siècle (Archives)

  • Pierre aztèque du cinquième soleil (pierre du calendrier) de nombreuses images peuvent être trouvées en ligne. (Archiver)

  • Pyramide du Soleil Teotihuacán, Mexique (de nombreuses images peuvent être trouvées)

  • Soleil d'or du Pérou (précolombien)

  • Moche - Temple du Soleil (ou Pyramide du Soleil) plus d'images peuvent être trouvées en ligne

  • Temple du Soleil et de la Lune - Pérou

  • Image du dieu soleil d'or du Pérou (culture non répertoriée)

  • Art Textile Plume - Soleil - Ancien Pérou

  • Tablette maya au soleil - Reproduction du Temple du Soleil (Archive)

  • Proche-Orient ancien

  • Reproduction - Macédoine

  • Égyptien - Aten- Plus d'images d'Aton devraient être faciles à trouver

  • Akhénaton et la période amarnienneImage plus grande

  • Egypte - Soleil Levant - Horus (Archives)

  • Symbole Zia Pueblo Sun (de meilleures images peuvent être trouvées) Zia Sun (Archive)

  • Dieu du Soleil celtique : Belenus

  • Inde Dieu du Soleil Surya :

  • Le visage solaire classique - à partir de 1600 gravure (Archive)

  • Les masques solaires de la côte nord-ouest et les imprimés de masques solaires sont faciles à trouver en ligne. (Archiver)

  • Les soleils perlés Huichol sont faciles à trouver en ligne - un autre exemple (Archive)

  • De nombreux soleils d'art populaire mexicain peuvent être trouvés

  • Masques solaires Bwa - recherchez également Masque solaire Bobo

  • Cuisine péruvienne - Ils ont quelques recettes uniques au Pérou.

Pérou : L'art des Chavin aux Incas - Le livre comprend les sites et paysages importants représentatifs des trois principaux niveaux écologiques du Pérou, ainsi qu'une vue générale et une perspective historique des cultures précolombiennes du Pérou.

Ancestors of the Incas: The Lost Civilizations of Peru - Présente une myriade d'objets - y compris des figurines, des pichets, des textiles, des masques et des objets en métal - dont la majorité provient de la collection du Musée national d'archéologie, d'anthropologie et d'histoire de Lima.

Tiwanaku: Ancestors of the Inca - Ce livre examine les arts, en mettant l'accent sur les textiles et la culture dans des essais scientifiques qui traitent également de la religion, de l'aménagement et de l'architecture de la ville, ainsi que de la civilisation contemporaine Wari au Pérou. Les photographies et les dessins abondent, y compris les vues aériennes et la documentation de portraits en céramique et de disques d'or. Malgré son importance dans la culture inca, Tiwanaku est trop peu connu, un manque que ce volume surpassant permettra de corriger.

Proposé par: Tammi Renard
Unité: Empire des Incas
Plan de cours: "M" EST POUR SINGE
Classe: K-2

Collection du musée d'art d'Orlando - Amériques anciennes

(Nous avons d'abord regardé, discuté et esquissé les vaisseaux des singes dans la galerie. Certains des singes portaient des bandeaux et/ou avaient des motifs géométriques dessus, et la plupart étaient dans une pose humaine. Cette leçon simple peut être faite avec n'importe quel animal.)

Dessinez un grand singe ou un vaisseau en forme de singe, puis tracez un dessin au trait avec Sharpie. Des motifs géométriques peuvent être ajoutés. Colorez avec des pastels à l'huile. (J'ai fait mon échantillon en répétant la lettre "M" sur tout le singe pour créer une texture implicite, mais les étudiants se sont simplement amusés à expérimenter avec les pastels à l'huile et à mélanger de nouvelles couleurs.

Proposé par: Tammi Renard
Unité: Empire des Incas
Plan de cours: JAGUAR
Classe: K-2

Collection du musée d'art d'Orlando - Amériques anciennes

Carton (peut être fin, comme des boîtes de céréales découpées), ciseaux, colle blanche, peinture à la détrempe et pinceaux

(Nous avons d'abord dessiné des jaguars étape par étape en suivant les étapes d'un livre Comment dessiner des animaux. Ensuite, nous avons parcouru des livres sur les animaux et dessiné des jaguars dans diverses positions, comme sauter, courir, s'asseoir sur une branche d'arbre, etc. Ensuite, nous avons fait des croquis à partir des jaguars en bois et en céramique de la galerie. Nous avons également discuté des taches uniques des jaguars : les "rosaces" ont des taches au centre, contrairement aux taches des léopards.)

Dessinez et découpez chaque partie du jaguar séparément (corps, pattes, queue, un cercle plus grand et un cercle plus petit superposé pour former la tête et les oreilles). Collez ensemble. Peindre. Ils ont laissé libre cours à leur imagination et très peu d'entre eux ont utilisé des couleurs de jaguar "normales" !

Proposé par: Tammi Renard
Unité: Empire des Incas
Plan de cours: IMPRESSION AVEC DES ANIMAUX
Classe: K-2

(Nous avons d'abord esquissé des vaisseaux d'animaux dans la galerie.)

Gravez un dessin d'un animal dans un morceau plat découpé dans le plateau. Utilisez des restes du plateau en polystyrène pour faire des tampons. Nous avons fait des taches/rosaces de jaguar, mais les motifs géométriques influencés par l'Inca peuvent être un thème pour les timbres. Faites des tests d'impression et utilisez la bonne technique d'impression (encrer une brayer, placer le papier sur la plaque d'impression, etc.) et tirez une impression au centre du papier, ou plusieurs impressions selon les tailles de papier et plaque d'impression. Utilisez la technique d'estampage (trempage dans la peinture) pour faire une bordure avec les tampons.

Proposé par: Tammi Renard
Unité: Empire des Incas
Plan de cours: Pack Momie : TÊTE DE MAMAN
Classe: K-2

Feutre blanc de 1 pi x 3 pi (30,5 cm x 1 mètre) (ou autre matériau), aiguilles à tapisserie en métal émoussé, assortiment de fils blancs, rembourrage en fibre, peinture Tempera et pinceaux

Repliez la feutrine et cousez les 2 côtés longs. Tournez à l'envers. Rembourrez et façonnez la tête, puis nouez le fil autour du cou. (Le corps peut être rembourré et cousu, mais je le laisse ouvert comme une marionnette à main.) Peignez le visage. Complétez l'ensemble momie avec la TUNIQUE, le SERRE-TÊTE et la CEINTURE TISSÉE.

Proposé par: Tammi Renard
Unité: Empire des Incas
Plan de cours: Bundle Momie : SERRE-TÊTE
Classe: K-2

Coupez le papier blanc en grandes bandes - la longueur et la largeur varient en fonction de la taille de MUMMY HEAD. Dessinez et coloriez des motifs géométriques. Collez les plumes. Agrafez ensemble pour qu'il glisse sur le dessus de MUMMY HEAD.

Proposé par: Tammi Renard
Unité: Empire des Incas
Plan de cours: Pack Momie : TUNIQUE
Classe: K-2

Découpez une ouverture en "X" au centre du feutre bleu et rouge. Placez le feutre rouge au centre du feutre bleu, tournez-le pour qu'il forme un losange (losange) et collez-le en place. Avec un crayon et une règle, dessinez une grille carrée sur du feutre blanc pour faire 10 carrés (environ 1 ½ à 2 pouces chacun). Peignez un motif géométrique sur chaque carré, coupez-les et collez le devant de la tunique. Collez la TÊTE DE MUMMY dans le trou "X", ajoutez la CEINTURE TISSÉE.

Proposé par: Tammi Renard
Unité: Empire des Incas
Plan de cours: Pack Momie : CEINTURE TISSÉE
Classe: K-2

Faites un métier à tisser à partir du carton mat en coupant 4 encoches à chaque extrémité courte, puis déformez-vous avec la ficelle et collez les extrémités. Le fil doit être coupé dans une longueur dans laquelle il peut être tissé une fois, puis plié pour s'enrouler autour du dos. Bien sûr, une rangée sur deux doit être alternée (sous/dessus, puis dessus/sous), mais ce n'est pas grave si plusieurs fils d'affilée n'alternent pas de ceux à côté d'eux, car c'est un concept difficile pour certains élèves et la ceinture peut être complété malgré tout. Enroulez la ceinture terminée autour de la TUNIQUE et fixez-la avec quelques fils qui sont coupés assez longtemps pour s'enrouler plusieurs fois.


5 stars de la télé-réalité Discovery et TLC qui ont fait face à un grave scandale (photos)

Il est difficile de croire qu'il s'appelait autrefois The Learning Channel, car il semble que depuis qu'ils se sont tournés vers des émissions de téléréalité à petite échelle, TLC et Discovery ont nourri des stars avec le don de causer des problèmes.

Maman juin
La matriarche de "Here Comes Honey Boo Boo" de TLC a conduit à l'annulation de l'émission en 2014 après avoir appris qu'elle sortait avec un délinquant sexuel enregistré.

Toby Willis
La star de "The Willis Family" de TLC a été accusée en 2016 d'avoir violé une mineure.

Josh Duggar
L'aîné des enfants de "19 Kids and Counting" de TLC a agressé cinq filles mineures, dont quatre ses sœurs, selon un rapport de police. Il a dit plus tard qu'il avait « agi de manière inexcusable » lorsqu'il était adolescent.

Billy Brown
La star de "Alaskan Bush People" de Discovery a plaidé coupable d'avoir menti sur des demandes afin de recevoir 22 000 $ de prestations gouvernementales.

Will Hayden
La star de "Sons of Guns" de Discovery a été arrêtée pour plusieurs viols en 2014.

Vous aimez cette galerie ? Voir plus

Toby Willis n'est que le dernier habitant non scénarisé à atterrir dans l'eau chaude

Il est difficile de croire qu'il s'appelait autrefois The Learning Channel, car il semble que depuis qu'ils se sont tournés vers des émissions de téléréalité à petite échelle, TLC et Discovery ont nourri des stars avec le don de causer des problèmes.


Empire aztèque

L'art était une partie importante de la vie aztèque. Ils ont utilisé certaines formes d'art telles que la musique, la poésie et la sculpture pour honorer et louer leurs dieux. D'autres formes d'art, telles que les bijoux et les plumes, étaient portées par la noblesse aztèque pour les distinguer des roturiers.

Les Aztèques utilisaient souvent des métaphores tout au long de leur art. Par exemple, le colibri représentait le dieu soleil, l'aigle représentait le guerrier et les fleurs représentaient la beauté de la vie. Des métaphores comme celles-ci ont été utilisées dans leurs dessins, leurs sculptures et leurs poésies.

La plus haute forme d'art dans la culture aztèque était la poésie. Les Aztèques ont écrit beaucoup de poèmes. Beaucoup de leurs poèmes parlaient des dieux et de la mythologie, mais d'autres parlaient de la vie de tous les jours. Ils appelaient la poésie "fleur et chant".

La poésie et les histoires des Aztèques ont été transmises verbalement de génération en génération. Ils n'ont commencé à écrire leur poésie qu'après l'arrivée des Espagnols. Les plus grandes collections de poèmes aztèques ont été constituées dans les années 1500. Ces livres comprennent le Romances de los señores de la Nueva España et le Cantares Mexicains.

Voici un poème aztèque sur la pêche :

bientôt ici
tu embrasseras
le chichimec rouge

est-ce que j'appelle un seul ?
en effet tous j'appelle

l'enfant poisson
l'homme poisson
la femme poisson--
habitants des méandres

Voici un poème qui est une prière au soleil :

viens m'aider Nanahuatzin

J'irai en premier
Je serai sur la route en premier--
alors tu iras
alors tu suivras la route

je serai le premier à traverser
toutes les terres désertiques
tous les pays du canyon

je passerai vite
le visage lisse de la Terre--

elle ne me gênera pas
peu importe ce qui ment vraiment
sur son visage lisse

haut dans le ciel
je devrais y aller
je marcherai

Les Aztèques aimaient aussi la musique. Ils jouaient de divers instruments tels que des flûtes, des coquillages, des sifflets et des tambours. Ils jouaient leur musique pour les dieux et l'utilisaient pour faire des demandes telles que demander aux dieux la pluie ou que la récolte soit bonne.


Un musicien aztèque par Inconnu

Les Aztèques ont sculpté beaucoup de sculptures dans la pierre de toutes sortes. Ils ont sculpté de petits objets ainsi que d'énormes statues de leurs dieux qui ont été placées dans les espaces publics et les temples. Beaucoup de leurs sculptures avaient des caractéristiques similaires. Les statues masculines étaient généralement représentées assises, les genoux relevés et les bras croisés. Les statues féminines étaient généralement représentées agenouillées, les mains sur les genoux. Les traits du visage étaient souvent similaires, les principales différences étant des symboles uniques à chaque dieu.


Une sculpture aztèque par Inconnu

Les Aztèques étaient fiers de créer une variété de belles poteries. Other nations from around the lands often traded for the prized Aztec pottery. They made everything from small simple bowls to tall jars that were heavily decorated and painted. The pottery makers of the Aztecs were very sophisticated, mass producing pottery in large shops using a potter's wheel.

Perhaps the most prized art during the time of the Aztecs was feather-work. Using this art form, artisans wove brightly colored feathers together to make beautiful cloaks and headdresses. Only the nobility and wealthy were allowed to wear feather-work items.

The Aztecs also made a variety of jewelry. Jewelers used different materials including gold, silver, copper, jade, and obsidian. Jewelry made from precious stones and metals was generally reserved for the nobility.


Indian Masks - Their Role in Native American Culture

Indian or Native American masks were made for ceremonies, decoration, war rituals, shaman rituals, rituals initiating young man into the tribe, in healing rituals, in entertainment, given as gifts and spiritual rituals. Masks could be made for a ceremony where one chief of one tribe gives gifts to a chief from another tribe. Native Americans believed that the person wearing a mask was taken over by the spirit that mask represents.

In tribe usually, a male of high status, with a lot of skill, makes the masks in isolation. Mask represent a characteristic or an animal and is decorated with paint, feathers, fur, straw, leather, or leaves. Trained dancers would wear the masks and perform legend stories.

At first, masks were made using traditional tools for shaping, like bone and rock, but after the arrival of Europeans, Native Americans started using new tools for better precision.

Women and children were allowed to watch the ceremony as entertainment but were not allowed to know the meaning of the mask and the story told. Rituals could be limited to only certain members of the tribe.

The chief of the tribe wears the most powerful mask of an eagle.

Native American masks can represent:

  • characteristic
  • portrait – represents a certain person
  • status
  • esprit
  • animal – clan descended from some animal
  • single – from a single piece of wood
  • mechanical – with moveable parts, like eyes open and shut
  • transformational – when closed one mask it could reveal another mask

Meaning of the mask's colors is:

  • red – represents happiness and faith
  • yellow and orange – represents intellect
  • green – represents healing, harmony, and nature
  • purple – represents mystery and magic
  • black – represents victory and success
  • white – represents light and purity
  • blue – represents intuition and wisdom

Kwakwaka’wakw tribe live in British Columbia on northern Vancouver Island. Their masks were an important part in dance, and it represented a character conveyed by the dancer. They have masks like Hamatsa (raven-cannibal), Sun Mask, Moon mask, etc.

Pueblos is Native American community of tribes: Hopi, Zuni, Laguna Pueblo, Acoma Pueblo and Tewa Village. Kachinas are spirits and representations of things in the real world, from ancestor to natural elements. They can have humanlike features, like have children. They can bring health, protection, fertility, good luck, etc. These people make masks representing all kind of kachinas for ritual dances, made from fur, feathers, leather, or leaves. They are supernatural beings making a line between mortals and gods in everyday things. These spirits are impersonated during ceremonial dances by a man dressed up in mask and costume. They believe that they lost their identity and kachina spirit takes over.

Iroquois are Native American confederacy of tribes: Mohawk, Seneca, Cayuga, Tuscarora, Oneida, and Onondaga. They made wooden “false face” masks. These masks were used in healing rituals, invoking the spirit of an old hunch-backed man offering him tobacco and corn mush. The invoke being will protect people from illness and fierce winds. The man who is making the mask is guided by this spirit to find the right wood in the forest for the mask. The mask is carved on the living tree and is removed when finished, so it is considered to be a living representation of a spirit. When the mask is not worn, it is treated as living being. People who were cured could become members of The False Face Society. The mask is painted black and red, has a bent nose, deep set eyes accented by metal, hair and tobacco tied above the forehead. The ritual is done twice a year, in spring and fall. People go with this mask through the community to chase off evil spirits and diseases. If someone is sick tobacco is burned, and wood ashes are thrown over him.


#6 Spanish conquest of the Inca empire was aided by European diseases and Inca Civil War

The arrival of the Spanish in South America had led to the native population being exposed to European diseases against which they had no immunity. UNE smallpox epidemic broke out in the Inca Empire leading to the death of millions. Inca emperor Huayna Capac and his eldest son and designated heir, Ninan Cuyochic, died suddenly in 1527, most probably due to smallpox. Huayna had many legitimate and illegitimate children and he had died before he could nominate the new heir. The choice stood between his two sons, Huáscar et Atahualpa, born of different mothers. The situation led to a conflict between the two known as the Inca Civil War ou la War of the Two Brothers. The war began in 1529 and ended with the victory of Atahualpa dans 1532. Spanish conquistadors led by Francisco Pizarro reached Inca territory by 1526. They knew that they had reached an extremely wealthy land full of gold and treasures. After another expedition in 1529 Pizarro traveled to Spain and received royal approval to conquer the region and be its viceroy. When the Spanish led by Pizarro returned to Peru in 1532, the Inca Civil War and European diseases had already caused much damage to the Inca empire and it had weakened considerably.


Mexico City gold was Aztec loot Spanish abandoned as they fled in 1520, tests show

Accounts describe Hern´an Cortés and his men heavily weighed down by the gold they hoped to take with them as they fled Tenochtitlán during what is known today as La Noche Triste. Photograph: The Print Collector/Alamy

Accounts describe Hern´an Cortés and his men heavily weighed down by the gold they hoped to take with them as they fled Tenochtitlán during what is known today as La Noche Triste. Photograph: The Print Collector/Alamy

Last modified on Fri 10 Jan 2020 16.37 GMT

A new scientific analysis of a large gold bar found decades ago in downtown Mexico City has confirmed it was part of the plunder Spanish conquistadors abandoned as they beat a temporary retreat from the Aztec capital.

Mexico’s National Institute of Anthropology and History (Inah) announced the findings of new tests of the bar in a statement on Thursday, a few months before the 500th anniversary of the battle that forced Hernán Cortés and his soldiers to temporarily flee the city on 30 June 1520.

A day earlier, the Aztec emperor Moctezuma was assassinated, prompting a frenzied battle that forced Cortés, his fellow Spaniards and their indigenous allies to flee for their lives.

A year later, Cortés would return and lay siege to the city, which was already weakened with supply lines cut and diseases that accompanied the Spanish invaders taking a toll.

The bar was originally discovered in 1981 during a construction project some 16ft (5m) underground in downtown Mexico City – which was built on the ruins of the Aztec capital Tenochtitlán – where a canal that would have been used by the fleeing Spaniards was once located.

The bar weighs about 2kg (4.4lb) and is 26.2cm (10.3in) long, 5.4cm wide and 1.4cm thick.

The bar was originally discovered in 1981 beneath the Mexico City streets, where a canal that would have been used by the fleeing Spaniards was once located. Photograph: National Institute Of Anthropolo/Reuters

A fluorescent X-ray chemical analysis was able to pinpoint its creation to 1519-20, according to Inah, which coincides with the time Cortés ordered gold objects stolen from an Aztec treasury to be melted down into bars for easier transport to Europe.

Historical accounts describe Cortés and his men as heavily weighed down by the gold they hoped to take with them as they fled the imperial capital during what is known today as the Sad Night, or Noche Triste, in Spanish.

“The gold bar is a unique historical testimony to a transcendent moment in world history,” said archaeologist Leonardo López Luján, who leads excavations at a nearby dig where the Aztecs’ holiest shrine once stood.


Origins Of Aztec And Inca Obsidian Mirrors Revealed Through Scientific Analyses

Obsidian mirror which once belonged to Dr John Dee ( 1527 1608 ), Thought to be part of the treasure . [+] brought back from Mexico by Cortes. A scryer, gazing into the mirror would see clouds of smoke which would part to reveal a vision hence the name Smoking Mirror. Mexique. Aztec. (Photo by Werner Forman/Universal Images Group/Getty Images)

Universal Images Group via Getty Images

Two new trace element analyses have taken a fresh look at obsidian mirrors crafted by Inca and Aztec artisans. Obsidian was most often used by peoples around the world to make flaked stone tools such as prismatic blades and arrow heads, yet with special care the glassy material can also be polished smooth to create remarkable objects. To stare into the depths of a polished obsidian mirror, is to step into a world of inky black reflections that seems to never end. This shadowy world has spurred centuries of speculation and occult fascination surrounding pre-Columbian obsidian mirrors. At long last, material scientists are shining some light into that world.

In the most recent issue of the journal Latin American Antiquity, Thomas Colligaro and his colleagues published a paper on their study of an alleged Inca obsidian mirror in the collections of the Muséum National d’Histoire Naturelle in Paris. It had long been presumed that this mirror was part of a shipment of spoils sent from Mexico to the Emperor Charles V of Spain by the conquistador Hernán Cortez, which was then intercepted by a French privateer. A thorough document review by the researchers, however, suggested that the mirror may instead have been collected by a French expedition to Ecuador in the mid-18 th century.

To confirm their documentary findings, the researchers carried out a particle induced X-ray emission (PIXE) analysis of the mirror in order to identify trace elements found in the object’s mineral structure. By comparing the trace elements found in the mirror with the characteristics of known obsidian sources, the researchers attempted to trace where the original raw material had been collected. With the presence of small amounts of manganese, rubidium, and zirconium found in the Muséum National d’Histoire Naturelle’s mirror, Colligaro and his colleagues were able to rule out all known Mexican sources of obsidian. Instead, the composition of the mirror more closely resembled two obsidian deposits found in Ecuador.

PIXE analysis of the obsidian mirror held by the Muséum National d’Histoire Naturelle (No. 176.101).

Thus, the combined documentary evidence and trace element analysis strongly suggest that the object originated in Ecuador. Whether or not it was ever associated with the Inca empire, is more difficult to say. An 18 th century note accompanying the mirror stated that it had been found “in the tombs of the Incas in Peru,” but by the time the mirror was collected by the French expedition, the Inca empire had long since dissolved in the face of European epidemic diseases and colonial occupation.


Voir la vidéo: Belvision Les aventures de Tintin Le Temple du Soleil (Novembre 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos