Nouveau

N° 124 'Baroda' Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale

N° 124 'Baroda' Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

No. 124 Squadron (RAF) pendant la Seconde Guerre mondiale

Aéronefs - Lieux - Groupe et devoir - Livres

Le No.124 Squadron était un escadron de chasse qui servait d'unité d'interception à haute altitude, avant de rejoindre le Fighter Command pour effectuer des missions d'escorte de bombardiers, mettant fin à la guerre en attaquant les sites V-2.

L'escadron se reforma à Castletown le 10 mai 1941 avec dix-huit Spitfire Is. Il est devenu opérationnel le 29 juin dans le cadre des défenses de la base navale de Scapa Flow. Les Spitfire I ont été remplacés par des IIB en octobre, mais n'ont été conservés qu'un mois. À la mi-novembre, l'escadron s'est déplacé vers le sud jusqu'à Biggin Hill où il a pris le contrôle de certains Spitfire V et a commencé à effectuer des patrouilles de convoi. Pendant cette période, l'escadron a participé aux tentatives d'arrêter le Scharnhorst et Gneisenau remonter le chenal des eaux françaises vers les eaux allemandes. Les patrouilles de convoi ont été remplacées par des missions d'escorte de bombardiers au-dessus de la France, et ce rôle s'est poursuivi jusqu'à la fin de 1941.

Au cours de l'été 1942, l'escadron a reçu le Spitfire VI à haute altitude, devenant opérationnel en juillet 1942. L'escadron a brièvement déménagé à Drem à la fin de l'année, retournant au sud à Northolt en janvier 1943. Une fois là-bas, il a absorbé le vol SS, qui avait été engagé dans l'interception de Junkers Ju 86P à haute altitude. Le Spitfire VII est entré en service en mars 1943, et l'escadron a passé la majeure partie de l'année suivante dispersé à travers le West Country.,

En mars 1944, l'escadron a rejoint l'escadre n°141 à Church Fenton, qui faisait partie de la deuxième force aérienne tactique. L'escadron a effectué des missions d'escorte pour les bombardiers du No.2 Group et les B-17 de l'USAAF jusqu'au jour J.

En juillet 1944, l'escadron reçut le Spitfire IX, et en août, il rejoignit le Fighter Command. Pour le reste de 1944, il a effectué des missions d'escorte de bombardiers, avant de passer en février 1945 à des attaques sur des sites V-2 aux Pays-Bas et à des reconnaissances maritimes. Les dernières opérations de guerre ont eu lieu le 24 avril 1945.

En juillet, l'escadron a reçu le jet Meteor, devenant opérationnel le 2 octobre 1945. Le 1er avril 1946, il a été renuméroté en tant que No.56 Squadron.

Avion
Mai-Octobre 1941 : Supermarine Spitfire I
Octobre-novembre 1941 : Supermarine Spitfire IIA
Novembre 1941-Juillet 1942 : Supermarine Spitfire VB
Juillet 1942-mars 1943 : Supermarine Spitfire VI
Mars 1943-juillet 1944 : Supermarine Spitfire VII
Juillet 1944-Juillet 1945 : Supermarine Spitfire IX
Juillet 1945-avril 1946 : Gloster Meteor F.3

Emplacement
Mai-novembre 1941 : Castletown
Novembre 1941-mai 1942 : Biggin Hill
Mai-juin 1942 : Gravesend
Juin-juillet 1942 : Eastchurch
Juillet 1942 : Martlesham Heath
Juillet 1942 : Gravesend
Juillet-août 1942 : Debden
Août 1942 : Debden
Septembre-octobre 1942 : Tangmere
Octobre-novembre 1942 : Westhampnett
Novembre-décembre 1942 : North Weald
Décembre 1942 : Martlesham Heath
Décembre 1942-janvier 1943 : Drem
Janvier-mars 1943 : Martlesham Heath
Mars 1943 : Croughton
Mars 1943 : Duxford
Mars-juillet 1943 : North Weald
Avril-mai 1943 : Détachement à Colerne
Mai-juin 1943 : Détachement à Exeter
Juin-juillet 1943 : Détachement à Ibsley
Juillet 1943 : Détachement à Exeter
Juillet 1943 : Détachement à Fairwood Common
Juillet 1943 : Détachement à Exeter
Juillet-septembre 1943 : Northolt
Septembre 1943-mars 1944 : West Malling
Mars-avril 1944 : Église Fenton
Avril-juillet 1944 : Bradwell Bay
Juillet-août 1944 : Detling
Août-septembre 1944 : Westhampnett
Septembre 1944-février 1945 : Manston
Février-avril 1945 : Coltishall
Avril 1945 : Hawkinge
Avril-juin 1945 : Hutton Cranswick
Juin-juillet 1945 : Bradwell Bay
Juillet 1945 : Hutton Cranswick
Juillet-octobre 1945 : Molesworth
Octobre 1945-février 1946 : Bentwaters
Février-mars 1946 : Fairwood Common
Mars-avril 1946 : Bentwaters

Codes d'escadron: AU

Devoir
Interception à haute altitude puis Fighter Command

Livres

Marquer cette page: Délicieux Facebook Trébucher


N° 124 Wing RAF

Le 10 juin 1944, l'escadre participe à l'attaque du quartier général du Groupe Panzer Ouest à La Caine. Avant le débarquement de Normandie le 6 juin 1944, le quartier général du Panzer Group West était établi au château de La Caine. Le 9 juin 1944, trois jours après le débarquement de Normandie, l'emplacement du quartier général est révélé au renseignement britannique par le déchiffrement du trafic de signaux allemand. Le 10 juin 1944, des avions de la deuxième force aérienne tactique bombardent le village. Ώ] Le raid a été effectué par 40 Typhons armés de roquettes du No. 124 Wing (composés des Nos. 181, 182 et 247 Squadrons) qui ont attaqué en trois vagues à basse altitude et par 61 Mitchells du No. 137 et 139 Wings (comprenant les nos 226, 98, 180 et 320 Squadrons) qui ont largué des bombes de 500 lb à partir de 12.000 ft. ΐ]

Selon le site Web Air of Authority sur la RAF, l'aile a été active du 05/12/44 au 30/4/46 (en tant qu'unité Rocket Projectile) et du 1er avril 1953 au 10/02/57 en tant qu'unité de chasse. Α]

Le 1er juillet 1956, l'aile faisait partie du groupe n°2 de la RAF, RAF Second Tactical Air Force et était située à RAF Oldenburg. Il comprenait le 14e Escadron de la RAF, le 20e Escadron et le 26e Escadron, tous pilotant des Hawker Hunters.


Remarques

Royal Air Force Leeming ou RAF Leeming est une station de la Royal Air Force située près de Leeming, dans le North Yorkshire, en Angleterre. Il a été inauguré en 1940 et a été utilisé conjointement par la RAF et l'Aviation royale du Canada (ARC). Entre 1950 et 1991, il a principalement fonctionné comme base d'entraînement avec des chasseurs Tornado F3 de la Force de réaction rapide (QRF) basés là-bas dans les dernières étapes de la guerre froide et au début du 21e siècle. Depuis 2006, il est devenu le siège du cadre de communication déployable de la RAF et le siège de l'escadre aérienne expéditionnaire n° 135.

Numéro 39 Escadron de la Royal Air Force exploite le General Atomics MQ-9A Reaper de Creech AFB, Nevada, depuis sa réforme en janvier 2007. Il exploitait auparavant des English Electric Canberra PR.7, PR.9 et T.4 de RAF Marham, Norfolk, en tant que 39e Escadron entre juillet 1992 et juillet 2006.

Escadron n°201 de la Royal Air Force, jusqu'en mars 2010, exploitait le Nimrod MR2, basé à RAF Kinloss, Moray. C'est le seul escadron affilié à Guernesey, dans les îles anglo-normandes. Cette affiliation a débuté en 1935 et est commémorée au musée du Château Cornet. Son histoire remonte encore plus loin que la RAF elle-même, formée à l'origine en tant qu'escadron n ° 1 RNAS le 17 octobre 1914. L'escadron se présentera à nouveau en 2021 en tant que deuxième escadron équipé du P-8A Poseidon anti-submarine warfare (ASW ) avion.

Escadron n° 683 de la RAF était un escadron de reconnaissance photographique de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale.

No. 631 Squadron RAF était un escadron de coopération antiaérienne de la Royal Air Force de 1943 à 1949.

La désignation No. 69 Escadron a été utilisé par la Royal Air Force pour deux unités assez différentes.

Escadron n° 357 était un escadron d'opérations spéciales de la Royal Air Force. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été impliqué dans le ravitaillement des forces terrestres alliées opérant derrière les lignes ennemies, sur le théâtre d'opérations de l'Asie du Sud-Est.

Escadron n°264 de la RAF, aussi connu sous le nom Escadron n°264, était un escadron de la Royal Air Force.

Escadron n° 611 est un escadron de la Royal Air Force britannique. Il a été formé pour la première fois en 1936 et a été dissous en 1957 après avoir combattu en tant qu'unité de chasse pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été réformé en tant qu'escadron de réserve en 2013.

No. 575 Squadron RAF était un escadron de transport de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale.

Escadron n°274 de la RAF a existé brièvement en 1918 et 1919 en tant qu'escadron de patrouille et de bombardement, et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale en tant qu'escadron de chasse.

No. 80 Squadron RAF était un escadron du Royal Flying Corps et de la Royal Air Force actif de 1917 à 1969. Il a été opérationnel pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale.

N° 669 Squadron RAF était un escadron de planeurs de la Royal Air Force actif pendant la Seconde Guerre mondiale.

Escadron numéro 88 était un escadron d'avions de la Royal Air Force. Il a été formé à Gosport, Hampshire en juillet 1917 en tant qu'escadron du Royal Flying Corps (RFC).

No. 604 Squadron RAF était un escadron de la Royal Air Force connu pour son rôle de pionnier dans le développement d'opérations de combat de nuit contrôlées par radar. L'escadron a été créé en mars 1930 à RAF Hendon en tant qu'escadron de bombardiers de jour de la Royal Auxiliary Air Force. En juillet 1934, l'escadron passe à des chasseurs biplaces. Peu de temps après le début de la Seconde Guerre mondiale en 1939, l'escadron a été réaffecté à un rôle de chasseur de nuit.

Escadron n° 229 de la RAF était un escadron de la Royal Air Force et est un escadron de la bataille d'Angleterre officiellement accrédité. Il devint le 603 Squadron de la RAF en janvier 1945.

194 Escadron RAF, bien que formé en tant qu'unité d'entraînement en Égypte et terminé en tant qu'unité d'évacuation des blessés en Malaisie, a été pendant la majeure partie de sa vie active un escadron de transport de la RAF qui a volé en Asie du Sud-Est.

Escadron n°196 était un escadron de la Royal Air Force formé à l'origine comme unité d'entraînement pendant la Première Guerre mondiale. Il a été actif pendant la Seconde Guerre mondiale dans les n° 3, 4 et 38 du groupe RAF. Il a d'abord servi d'escadron de bombardiers, puis d'unité aéroportée de soutien et de transport.

Escadron de chasse-reconnaissance polonais n°318 "Ville de Gdańsk" (Polonais: 318 Dywizjon Myśliwsko-Rozpoznawczy Gdański") était un escadron d'avions de reconnaissance tactique polonais formé en Grande-Bretagne dans le cadre d'un accord entre le gouvernement polonais en exil et le Royaume-Uni en 1940. C'était l'un des nombreux escadrons polonais combattant aux côtés de la Royal Air Force (RAF) pendant la Seconde Guerre mondiale .

Quai de Pembroke de la Royal Air Force ou plus simplement Quai de Pembroke de la RAF était une station d'hydravions et d'hydravions de la Royal Air Force située à Pembroke Dock, Pembrokeshire, Pays de Galles. Le contingent de la Royal Navy est parti en 1926 avec la Royal Air Force occupant le site à partir du 1er janvier 1930. Au cours des premières étapes de la Seconde Guerre mondiale, il est devenu le domicile de deux hydravions néerlandais et de leur personnel d'escadron ainsi que l'hébergement de la RAF, de la flotte Les équipages de l'Air Arm, du Canada, de l'Aviation royale australienne et des États-Unis.


Deuxième Guerre mondiale

Son premier commandant était l'Air Marshal Sir John d'Albiac, qui, le 21 janvier 1944, fut remplacé par l'homme le plus associé au Second TAF, l'Air Marshal Sir Arthur Coningham. Coningham avait une grande expérience du type d'opérations requises pour soutenir une guerre terrestre rapide en raison de son commandement de la Desert Air Force en Afrique du Nord et en Italie. Il a perfectionné la deuxième TAF en un commandement à la hauteur des défis qui lui étaient présentés et a intégré de nombreuses leçons de l'Italie, y compris l'utilisation du système de "rang de cabine" pour les avions pour l'appui aérien rapproché, dans la doctrine de la deuxième TAF.

À ce stade avancé de la guerre, la Luftwaffe n'était qu'une pâle ombre de l'organisation qu'elle avait été. La plupart du temps, la deuxième TAF a passé son temps à soutenir les forces britanniques et canadiennes sur le flanc gauche du commandement du quartier général suprême de la Force expéditionnaire alliée. Une exception notable a été la dernière grande attaque de la Luftwaffe, l'opération Bodenplatte, monté le jour du Nouvel An 1945, lorsque le deuxième TAF a subi de lourdes pertes au sol.

En février 1945, le No. 87 Group RAF fut créé, une formation de transport. Il est devenu une partie du 2e TAF/BAFO, mais a été réduit à la 87e Escadre de la RAF le 15 juillet 1946. [ 3 ]


Histoire de la Force aérienne (Canada)

QUARTIER GÉNÉRAL
Quartier général de l'armée de l'air
Insigne Devant un cercle portant la devise PER ARDUA AD ASTRA
et signé avec l'Impérial
Couronne, un aigle volant affronte le
direction le sinistre. Sous la
tout sur un parchemin les mots “Royal
Force aérienne du Canada”
Devise Per ardua ad astra (Par
l'adversité aux étoiles)
Autorité Roi George VI, janvier
1943
L'insigne de l'ARC était basé
sur celui de la RAF et est très
similaire à l'exception de la tête de l'aigle au sinistre et d'un parchemin ci-dessous avec les mots ‘Aviation royale du Canada’.
La devise PER ARDUA AD ASTRA ne peut être attribuée à aucun
auteur, mais on dit qu'il dérive d'une lignée de Seneca AD ASTRA NULLA EST MOLLIS A TERRA VIA (Il n'y a pas de route facile de la terre au ciel). La devise a été donnée plusieurs
traductions similaires, la plus préférable étant « À TRAVERS L'ADVERSITÉ AUX ÉTOILES » car elle laisse à imaginer dans
Anglais que les “stars” peuvent signifier “glory,” “heights,” ou “success.”
Formé en tant que quartier général de l'Aviation canadienne à Ottawa,
Ontario le 18 février 1920 redésigné Quartier général de l'Aviation royale canadienne le 1er avril 1924 redésigné Quartier général de la Force aérienne le 31 août 1939 a cessé d'exister lors de la formation du Quartier général des Forces canadiennes le 1er août
1964.1
Directeurs, FAC
AIC A.K. Tylee, OBE 17 20 mai -21 21 mars.
W/C R.F. Redpath 22 21 mars -12 21 juil.
WIC J.S. Scott, MC. AFC 13 21 juillet -30 22 juin.
W!C J.L. Gordon, DFC 1er juillet 22 -31 mars 24.
Directeurs, ARC
W/C W.G. Barker, VC, DSO, MC 1er avril 24 -18 mai 24. GIC J.S. Scott, MC, AFC 19 24 mai -14 28 février.
WIC L.S. Breadner, DSC 15 28 février -29 avril 32.
SIL A.A.L. Cuffe 30 avril 32 -31 octobre 32.
Officiers supérieurs de l'air
GIC J.L. Gordon, DFC 1er novembre 32 -31 mai 33.

Chefs de l'état-major de l'Air f2
A/VIM G.M. Croil, AFC 15 déc. 38 -28 mai 40.
BUT L.S. Breadner, CB, DSC 29 mai 40 -31 décembre 43.
AIM R. Leckie, CB, DSO, DSC, DFC 1er janvier 44 –
31 août 47.
AIM W.A. Curtis, CB, CBE, DSC, ED 1er septembre 47 - 31 janvier 53.
AIM C.R. Siemon, CB, CBE, CD 1er février 53 - 31 août 57.
AIM H. Campbell, CBE, CD 1 sept. 57 -14 sept. 62.
AIM C.R. Dunlap, CBE, CD 15 septembre 62 - 31 juillet 64.
1
L'ARC elle-même a continué d'exister jusqu'au 1er février 1968, lorsque la Loi sur la réorganisation des Forces canadiennes est entrée en vigueur.
‘Responsable directement du ministre de la Défense nationale - pas, comme dans le cas de l'officier supérieur de l'Air. par l'intermédiaire du chef d'état-major
(Armée).
Quartier général de l'ARC outre-mer

Badge devant un aigle blessé
volant portant dans la griffe un brin de
érable
Devise Omni caelo (Dans chaque ciel)
Autorité Le roi George VI, juin 1944
La blessure, ou disque bleu, représente la
mer ou ciel sur lequel l'aigle est
portant l'érable du Canada.
Formé à Londres, Angleterre le 1
Janvier 1940, le siège exer
contrôle administratif précis sur tous
Personnel et unités de l'ARC à l'étranger
et a agi au nom de l'ARC le
toutes les questions relatives à leur emploi ont été dissoutes le 22 juillet 1946.
Commandants’
W/C F.V. Heakes 1er janvier 40 -6 mars 40.
AIC G.V. Walsh, MBE 7 mars 40 -15 octobre 40.
A/C L.F. Stevenson 16 oct. 40 -23 nov. 41.
AIM H. Edwards, CB 24 novembre 41 -31 décembre 43.
BUT L.S. Breadner, CB, DSC 1er janv. 44 -31 mars 45 ret. AIM G.O. Johnson, CB, MC 1er avril 45 -22 juillet 46.

COMMANDES
Commandement de la défense aérienne

Badge Devant deux rayons de lumière
ning un jaeger à longue queue volant
Devise Detegere et des true re (À
détecter et détruire)
Autorité Reine Elizabeth II,
novembre 1954
Le jaeger est révélateur de la défense
avion et les rayons de la foudre
représentent le radar et d'autres appareils électroniques
du Commandement.
Formé en tant que groupe de défense aérienne n ° 1
au quartier général de l'armée de l'air,
Ottawa (Ontario) le 1er décembre 1948 a déménagé à
St Hubert, Québec le 1er novembre 1949 et déclaré opérationnel le 23, élevé au rang de commandement de la défense aérienne le 1er juin 1951 intégré au commandement de la défense aérienne de l'Amérique du Nord (NORAD) le 12 septembre 1957 déplacé à North Bay, Ontario en août 1966 intégré au commandement canadien Forces armées le 1er février 1968. Commandants
Groupe de défense aérienne n° 1 :
GIC W.R. MacBrien, OBE, CD 1er décembre 48 – 31 mai 51.
Commandement de la défense aérienne :
A/VIM C.R. Dunlap, CBE, CD 1 juin 51 – 31 août 51.
A/VIM A.L James, CBE, CD 1er septembre 51 – 31 août 54.
A/VIM LE. Wray, OBE, AFC, CD 17 janvier 55 – 21 août 58. A/VIM W.R. MacBrien, OBE, CD 22 août 58 – 31 août 62. A/VIM M.M. Hendrick, OBE, CD 1 sept. 62 – 30 août 64 ret.
A/VIM M.D. Lister, CD 31 août 64 – 31 mars 66.
A/VIM M.E. Pollard, DSO, DFC, AFC, CD 1er avril 66 – 31 janvier 68.

Commandement du matériel aérien
Insigne Devant un Globe Terrestre soutenu par une main gantée une Couronne Astrale
Devise Sustinemus (Nous soutenons) Autorité Reine Elizabeth II, octobre 1964
Le Globe terrestre soutenu par une main gantée doit représenter le soutien apporté par le Commandement à l'ARC à travers le monde. La couronne astrale doit indiquer le statut de commandement.

Formé en tant que Commandement de la maintenance à Uplands (Ottawa), Ontario le 1er octobre 1945 a déménagé au bâtiment temporaire n° 8, Ottawa, Ontario le 15 mars 1947 a déménagé à Rockcliffe (Ottawa), Ontario et renommé Air Materiel Command le 1er avril 1949 dissous le 1 août 1965 sur la formation du Commandement du matériel des Forces canadiennes.
Commandants
A/VIM R.E. McBurney, CBE 1er octobre 45 – 23 juin 46.
AIC F.R. Miller, CBE 24 juin 46 – 4 août 48.
A/VIM R.E. McBumey, CBE 5 août 48 – 31 décembre 51 ret. A/VIM H.B. Godwin, CBE, CD 1er janvier 52 – 19 juillet 55.
A/VIM J.L Plant, CBE, AFC, CD 20 juillet 55 – 31 août 56 ret.
A/VIM R.C. Ripley, OBE, CD 1er septembre 56 – 1er mars 57 KIFA. A/V /M C.A. Cook, OBE, CD 2 mars 57 – 24 juillet 58 est décédé. A/VIM C.L Annis, OBE, CD 1er janvier 59 – 9 septembre 62.
A/VIM J.B. Millward, DFC, CD 10 septembre 62 – 1 août 65.
Commandement de l'entraînement aérien
Formé en tant que groupe d'entraînement au Camp Borden, Ontario le 1er avril 1935 déplacé à Trenton, Ontario le 1er septembre 1937 élevé au commandement de l'entraînement aérien le 15 septembre 1938 déplacé à Toronto, Ontario le 1er octobre 1938 dissous le 1er janvier 1940 sur la formation du No 1 Commandement de l'entraînement du plan d'entraînement aérien du Commonwealth britannique.
Commandants
GIC A.E. Godfrey, MC, AFC, VD 17 oct. 38 – 15 déc 38. AIC A.AL Cuffe 16 déc 38 – 1 janv 40.

Commandement du transport aérien
Badge Un albatros volant devant un globe terrestre
Devise Polyvalent et prêt
Autorité Reine Elizabeth II,
décembre 1959
Pour symboliser les opérations généralisées du Commandement sur terre et sur mer.
Formé au sein de l'Air Force Head
trimestres que la Direction de l'Air
Transport Command à Ottawa, Ontario, le S août 1943, rebaptisé No. 9 (Transport) Group et déplacé

à Rockcliffe (Ottawa), Ontario le S février 1945 en tant que quartier général autonome élevé au rang de commandement du transport aérien le 1er avril 1948 déplacé à Lachine (Montréal),
Québec le 9 août 1951, puis à Trenton, Ontario le 1er septembre 1959 intégré aux Forces armées canadiennes
Forces le 1er février 1968.
Commandants
Direction du commandement du transport aérien :
GIC Z.L. Leigh, OBE S août 43 – 4 février 45.
Groupe n° 9 (Transport) :
GIC Z.L. Leigh, OBE 5 février 45 – 31 mai 45.
AIC J.L. Plant, CBE 1er juin 45 – 4 février 46.
AIC L.E. Wray, OBE, AFC 5 février 46 – 31 mars 48.
Commandement du transport aérien :
NC L.E. Wray, OBE, AFC 1er avril 48 – 15 août 48.
AIC A.O. Ross, GC, CBE, CD 16 août 48 – 3 août 51.
NC R.C. Ripley, OBE, CD 4 août 51 – 17 novembre 53.
AIC H.M. Carscallen, DFC, CD 26 juillet 54 – s août 56.
NC F.S. Carpenter, AFC, CD 6 août 56 – 26 juin 61.
NC R.J. Lane, DSO, DFC et Bar, CD 27 juin 61 –
27 décembre 65.
NC G.G. Diamond, AFC, CD 28 déc. 61 – 14 avril 67 ret. AIC A.C. Hull, DFC, CD 15 avril 67 – 31 janvier 68.

Commandement aérien central
Formé à Trenton, en Ontario, le 1er mars 1947 le
Le démantèlement du No. 1 Air Command était l'un des deux commandements aériens géographiques de l'establishment en temps de paix, et contrôlait le No. 10 Group (anciennement Eastern Air Command) à Halifax, en Nouvelle-Écosse, dissous le 1er avril 1949 lors de la formation du Training Command.
Commandants
NV/M E.E. Middleton, CBE 1er mars 47 – 1er avril 49.
Commandement aérien de l'Est
Formé à Halifax, Nouvelle-Écosse le 15 novembre 1938
pendant la Seconde Guerre mondiale, il a servi à la fois de commandement et de quartier général de groupe opérationnel, ainsi que de contrôle du groupe no 1 à St. John’s, Terre-Neuve et du groupe no S (Gulf) à Gaspé, au Québec. Le groupe No. 12 (Operational Training) à Halifax a été dissous le 1er mars 1947 lors de la formation du No. 10 Group of
Commandement aérien central.
Commandants
NVIM N.R. Anderson 17 décembre 38 – 17 février 42.
A/VIM A.A.L. Cuffe 18 février 42 – 13 janvier 43.
A/VIM G.O. Johnson, CB, MC 14 janvier 43 – 19 mars 45.
A/VIM A.L. Morfee, CB, CBE 20 mars 45 – 1 mars 47.
Commandement aérien maritime

Insigne Deux têtes de Balbuzard unies
et issu d'une couronne astrale
Devise Sur les mers
Autorité Reine Elizabeth II, juin
1964
L'Osprey comme les gammes Command
sur une vaste zone comprenant à la fois
côtes du Canada. Le balbuzard est un
oiseau puissant avec une vue perçante. Ce
rate rarement sa proie. Les deux
têtes montrées issues d'un Astral
La couronne indique la vigilance sur
les zones côtières. La couronne astrale
indique l'état de la commande. La devise indique la zone d'opération.
Formé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, en tant que No. 10 Group of Central Air Command le 1er mars 1947 lors de la dissolution du Eastern Air Command rebaptisé Maritime Group le 1er avril 1949 et est devenu autonome le 15 janvier 1951 élevé au rang de Maritime Air Command le 1er juin 1953
dissous le 16 janvier 1966 lors de la formation du Commandement maritime des Forces canadiennes.
Commandants
Groupe n°10, Commandement aérien central :
NC F.G. Attendez, CBE 31 mai 47 – 31 mars 49.
Groupe Maritime :
AIC F.G. Attendez, CBE 1er avril 49 – 12 décembre 49.
AIC R.C. Gordon, CBE, CD 24 janvier SO – 8 août 51.
AIC A.O. Ross, GC, CBE, CD 9 août 51 – 31 mai 53.
Commandement aérien maritime
NC A.O. Ross, GC, CBE, CD 1er juin 53 – 6 août 54.

AIC W.I. Clements, OBE, CD 11 juillet 58 – 31 juillet 63 ret. NC F.S. Carpenter, AFC, CD 1er août 63-30 août 65. NC R.A. Gordon, DSC, DFC, CD 13 septembre 65 – 16 janvier 66.
Commande d'entretien
voir Commandement du matériel aérien
Commandement aérien du Nord-Ouest
Formé sous le nom de North West Staging Route à Edmonton, Alberta le 15 octobre 1942 sous le No. 4 Training Command du British Commonwealth Air Training Plan rebaptisé No. 2 Wing of Western Air Command le 1er janvier 1944 élevé au rang de Command et renommé North West Air Le commandement le 1er juin 1944 conservé dans l'organisation en temps de paix comme l'un des deux commandements aériens géographiques, et contrôlait le groupe n°11 à Winnipeg, Manitoba et le groupe n°12 à Vancouver, Colombie-Britannique a été dissous le 1er août 1951, quand il a été absorbé par le groupe tactique (anciennement le groupe n ° 11) pour former le groupe aérien tactique (plus tard le commandement aérien tactique). Commandants
Itinéraire d'étape du nord-ouest :
W!C C.M.G. Farrell, DFC 15 octobre 42 - 31 décembre 42.
W/C W.J. McFarlane, du 1er janvier 43 au 31 décembre 43.
GIC V.H. Petriarche, AFC 1er janvier 44-25 février 44.
Escadre n°2 :
G/C V.H. Petriarche, AFC 26 février 44 - 31 mars 44.
Commandement aérien du Nord-Ouest :
A/VIM T.A. Lawrence, CB 1 juin 44 -15 septembre 46.
AIC R.C. Gordon, CBE 16 sept. 46-12 mars 47.
A/VIM K.M. Guthrie, CB, CBE 13 mars 47 – 31 mars 49 ret. A/VIM H.L. Campbell, CBE 1er avril 49 – 3 novembre 49.
A/VIM C.R. Dunlap, CBE, CD 4 novembre 49 – 30 mai 51. NC W.E. Bennett, CD 31 mai 51-1er août 51.
Commandement aérien tactique
Insigne Un ours demi-polaire issu de
une couronne astrale.
Devise Custos Borealis (Gardiens de
le nord)
Autorité Reine Elizabeth II, Octo
ber 1954
La couronne astrale désigne un Com
mand et l'ours demi-polaire est suggéré
gestive de son rôle opérationnel au sein
les frontières septentrionales du Canada.
Formé en tant que groupe n ° 11 du Nord
Commandement aérien de l'Ouest à Winnipeg,
Le Manitoba, le 1er mars 1947, redessine
Le Groupe tactique national le 1er avril 1949 est devenu autonome le 15 janvier 1951 a déménagé à Edmonton, Alberta et a fusionné avec le Commandement aérien du Nord-Ouest le 1er août 1951 pour former le Groupe aérien tactique élevé au rang de Commandement aérien tactique le 1er juin 1953 dissous le 1er janvier 1959. Commandants
Groupe n°11 (plus tard Groupe tactique) :
A/C M. Costello, CBE, CD 8 mars 47 – 23 mai 51. Groupe aérien tactique :
NC W.E. Bennett, CD 1er août 51 – 27 novembre 51.

AIC J.G. Kerr, CBE, AFC, CD 28 fév 52 -17 déc 52. NC S.W. Coleman, CD 18 décembre 52 – 31 mai 53. Commandement aérien tactique :
AIC S.W. Coleman, CD 1 juin 53-8 novembre 55.
GIC H.G. Richards, OBE, CD 20 novembre 55 -15 novembre 58.
Commandement d'entraînement

Insigne issu d'une couronne astrale
deux torches en sautoir
Devise Exercendum usque ad op
timum (Il faut s'entraîner jusqu'au
norme la plus élevée)
Autorité Reine Elizabeth II, juillet
1962
Les torches sont présentées pour suggérer
l'apprentissage et le chef de la Couronne Astrale
navire et succès.
Formé à Trenton, Ontario le 1
avril 1949 sur la dissolution de
Commandement aérien central contrôlé
Le 14e groupe (entraînement) à Winnipeg, au Manitoba, déménagea à Winnipeg le 11 septembre 1958 et absorba le 14e groupe dissous le 15 janvier 1966 lors de la formation du Commandement de l'instruction des Forces canadiennes.
Commandants
A/VIM E.E. Middleton, CBE 1er avril 49 – 31 août 49 ret. NV/M C.R. Siemon, CB, CBE, CD 1 septembre 49-11 janvier 53. NV!M J.G. Kerr, CBE, AFC, CD 12 janvier 53 – 31 août 55. A/VIM J.G. Bryans, CBE, CD 1 sept. 55 -18 nov. 60 ret. A/VIM H.M. Carscallen, DFC, CD 19 nov. 60 -25 août 63 ret.
NV/M C.H. Greenway, OBE, CD 26 août 63 – 26 septembre 65. AIC C.W. Burgess, DFC, CD 27 septembre 65 -15 janvier 66.
Commandement aérien de l'Ouest
Formé à Vancouver, Colombie-Britannique le 1er mars 1938 déplacé à Victoria, Colombie-Britannique le 25 novembre 1939 et est retourné à Vancouver le 1er janvier 1943 pendant la Seconde Guerre mondiale, exploité à la fois comme un commandement et un quartier général de groupe opérationnel, ainsi que le contrôle de No Le 4e Groupe à Prince Rupert (Colombie-Britannique) et, pendant une courte période, le 2e Groupe à Victoria ont été dissous le 1er mars 1947 lors de la formation du 12e Groupe du North West Air Command.
Commandants
AIC G.O. Johnson, MC 5 avril 38-20 octobre 39.
AIC A.E. Godfrey, MC, AFC 21 octobre 39 – 31 décembre 41. NV/M L.F. Stevenson, CB 1er janvier 42-9 juin 44.
A/VIM F.V. Heakes, CB 10 juin 44 – 13 février 46 ret.
NV/M J.L. Plant, CBE, AFC 14 février 46 – 1 mars 47.

Commandement aérien n° 1
Formé à Trenton, en Ontario, le 15 janvier 1945 par le
fusion du n°1 et du n°3 Training Command de la
British Commonwealth Air Training Plan, en tant qu'organisation temporaire pour couvrir la fermeture du BCA TP et la création de l'organisation de commandement en temps de paix, dissoute le 1er mars 1947 lors de la formation du Central Air Command.
Commandants
NV/MA. Raymond, CBE 15 janv. 45 -3 juil. 45 ret.
NV/M E.E. Middleton, CBE 4 juillet 45 -1 mars 47.
Commandement aérien n°2
Insigne entre deux gerbes de blé un
tête de bison cabossée
Devise Servituri patriae (Pour servir notre
pays)
Autorité Le roi George VI, mai 1947
L'insigne est symbolique de la prairie
provinces sur lesquelles les unités de ce
Commande opérée.
Formé à Winnipeg, Manitoba le 1
décembre 1944 par la fusion du No.
2 et n° 4 Formation Commandement de
le British Commonwealth Air Train-
ing Plan en tant qu'organisation temporaire
pour couvrir la fermeture du BCA TP et la mise en place de l'organisation de commandement en temps de paix dissoute le 1er mars 1947 lors de la formation du groupe n°11 de
Commandement aérien du Nord-Ouest.
Commandants
NV/M K.M. Guthrie, CB, CBE 1er déc. 44-1er mars 47.
DIVISIONS AÉRIENNES
1ère Division Aérienne Europe
Insigne devant quatre feuilles d'érable
avec des tiges jointes pour former une croix deux
sabres en sautoir
Devise Ad custodiendam Europam
(Pour la défense de l'Europe)
Autorité Reine Elizabeth II, juin
1962
Les quatre ailes de la Division sont
représenté par les feuilles d'érable et
les sabres doivent signifier la division’s
puissance de combat et ont également
référence à l'avion Sabre avec
dont les ailes de l'unité étaient à l'origine équipées.
Formellement constitué à Paris, France le 1er octobre 1952 en tant que commandement opérationnel du Traité de l'Atlantique Nord
Organisation Le Commandement allié Europe a déménagé à Metz, France le 13 avril 1953, puis à Lahr, Allemagne le 1er avril 1967 intégré dans les Forces armées canadiennes le 1
février 1968.

AIC F.G. Attendez 27 mars 45 – 30 juin 45.
Formation Supérieure et Localisation du Groupe
Commandement aérien de l'Est :
St. John’s, Terre-Neuve, 10 juillet 41 – 30 juin 45.
1er groupe de défense aérienne
voir Commandement de la défense aérienne
Groupe n° 1 (auxiliaire)
Montreal, Quebec
Formé sous le nom de RCAF (Réserve) Group Montréal le 15 janvier 1951 redésigné No. 1 Group (Réserve) le 1 juin 1951, et No. 1 Group (Auxiliary) le 1 septembre a rempli les fonctions de No. 11 (Operational) Wing (Auxiliary) et la n°12 (Technical Training) Wing (Auxiliary), toutes deux autorisées mais non formées, ont été dissoutes le 15 avril 1957.
Commandants
CPG L.G.G.J. Archambault, AFC, CD 1er février 51 – 16 août 53.
CPG F.R.C. Carling-Kelly, AFC, CD 17 août 53 – 1er sept 55. G/C J.A.D.B. Richer, DFC, CD 2 sept. 55 – 15 mars 57. Formation supérieure et emplacement du groupe
Commandement de la défense aérienne :
Montréal, Qué. 15 janvier 51 – 15 avril 57.
Groupe n°2
Commandement aérien de l'Ouest
Formé à Victoria, en Colombie-Britannique, le 1er janvier 1943 en tant que formation temporaire pour couvrir le déménagement du quartier général du Western Air Command de Victoria à Vancouver, dissous le 15 mars 1943.
Commandants
A/C E.L. McLeod 1er janvier 43 – 15 mars 43.
Formation Supérieure et Localisation du Groupe
Commandement aérien de l'Ouest :
Victoria, C.-B. 1er janvier 43 – 15 mars 43.
Groupe n° 2 (auxiliaire)
Toronto, Ontario
Formé sous le nom de RCAF (Reserve) Group Toronto le 15 janvier 1951, rebaptisé No. 2 Group (Reserve) le 1er août 1951, puis No. 2 Group (Auxiliary) le 1er septembre contrôlant la No. 14 (Operational) Wing (Auxiliary) et No. 15 (Formation technique) Wing (Auxiliary) dissoute le 1er mars 1957.
Commandants
GIC G.A. Hiltz, AFC, CD 22 janvier 51 – 17 janvier 53.
GIC V.H. Patriarche, OBE, AFC, ED 18 janvier 53 – 6 septembre 54. GIC Z.L. Leigh, OBE, ED 7 septembre 54 – 12 février 57.
Formations supérieures et localisation du groupe
Commandement d'entraînement,
Commandement de la défense aérienne (1er août 51) :
Toronto, Ont. 15 janvier 51 – 1 mars 57.

Groupe n°4
Commandement aérien de l'Ouest
Formé à Prince Rupert, en Colombie-Britannique, le 16 juin 1942 pour assurer le contrôle administratif et opérationnel des unités de l'ARC dans le nord de la Colombie-Britannique et au Yukon, dissous le 1er avril 1944.
Commandants
CPG R.C. Gordon 16 juin 42 – 11 juin 43.
G/C R.H. Foss 12 juin 43 – 1 avril 44.
Formation Supérieure et Localisation du Groupe
Commandement aérien de l'Ouest :
Prince Rupert, C.-B. 16 juin 42 – 1 avril 44.
Groupe n° 5 (Golfe)
Commandement aérien de l'Est
Formé à Gaspé, Québec le 1er mai 1943 pour intégrer et contrôler les opérations aériennes au-dessus du golfe du Saint-Laurent pendant la saison de navigation inactif du 15 novembre 1943 au 30 avril 1944, avec un quartier général situé au quartier général du Commandement aérien de l'Est, Halifax, Nouvelle-Écosse dissous le 15 novembre 1944.
Commandants
GIC W.A. Orr, OBE 5 mai 43 – 31 octobre 43.
W/C F.J. Ewart 1er novembre 43 – 15 novembre 44.
Formation supérieure et emplacements de groupe
Commandement aérien de l'Est :
Gaspé, Qué. 1er mai 43 – 14 novembre 43.
Halifax, N.-É. (Groupe inactif) 15 nov. 43 – 30 avr. 44. Gaspé, Qué. 1er mai 44 – 15 novembre 44.
Groupe no 6 (ARC)
Commandement des bombardiers de la RAF

Insigne Une feuille d'érable superposée
une rose d'York
Devise Sollertia et ingenium (Initiative
et compétence)
Autorité Roi George VI, octobre
1946
La rose de York symbolise l'associa
tion avec le Yorkshire où le groupe
était formé.
Formé à Linton-on-Ouse, York
shire, Angleterre le 25 octobre 1942
et a déménagé dans des quartiers permanents à
Allerton Park, à l'est de Knares-
borough, le 6 décembre déclaré opérationnel à 0001 heures le 1er janvier 1943, transféré au commandement aérien de l'Est de l'ARC le 14 juillet 1945 pour se réorganiser et s'entraîner pour le service dans le Pacifique dans le cadre de la RAF "Tiger Force" dissoute le 1er septembre 1945.
Commandants
A/VIM G.E. Brookes, OBE 25 octobre 42 – 28 février 44.
A/V /M C.M. McEwen, CB, MC, DFC 29 février 44 –
13 juillet 45.
Siège social principal (Halifax, N. S.) :
AIC J.G. Kerr, AFC 14 juillet 45 – 1 septembre 45*.
Quartier général arrière (Allerton Park) :
A/C J.L. Hurley 14 juillet 45 – 1 septembre 45.

Formations supérieures et emplacements de groupe
Commandement des bombardiers de la RAF :
Linton-on-Ouse, Yorks 25 octobre 42 - 5 décembre 42.
Allerton Park, Yorks 6 décembre 42 – 13 juillet 45.
(Siège arrière jusqu'au 1er septembre 45)
RAF “Tiger Force”,
Commandement aérien de l'Est de l'ARC (pour l'entraînement) :
Halifax, N.-É. 14 juillet 45 – 1 septembre 45.
Historique des opérations : Première mission Le 3/4 janvier 1943, le 6 Wellington du 427 (B) Squadron a posé des mines au large des îles de la Frise. Première mission de bombardement 13/14 janvier 1943, 14 Wellington envoyés pour bombarder Lorient, France 11 bombardent la cible principale, 2 sont revenus tôt, 1 n'est pas revenu. Mission maximale 6/7 octobre 1944, 293 Lancaster et Halifax envoyés pour bombarder Dortmund, Allemagne 273 ont bombardé la cible principale, 3 ont bombardé l'alternative, 15 n'ont largué aucune bombe, 2 n'ont pas réussi à revenir. Dernière mission le 25 avril 1945, 102 Lancaster et 92 Halifax, avec 160 avions du groupe n°4, ont bombardé des positions de canons sur l'île de Wangerooge. 1 Lancaster et 2 Halifax ne sont pas revenus. Sorties récapitulatives : 40 822. Heures de vol opérationnelles : 271.981. Bombes larguées : 126 122 tonnes
(y compris les mines). Victoires 116 avions détruits, 24 probablement détruits, 92 endommagés. Victimes : 814 avions et plus de 3 500 membres d'équipage tués ou présumés morts.

Même si le quartier général était en train d'être installé à Halifax, l'AIC Kerr opérait à partir d'Ottawa pendant cette période. 450 No. 6 (ARC) Siège du Groupe à Allerton Park, Yorks., Angleterre. Les opérations ont été planifiées à Allerton Hall à partir du 1er janvier 1943.
Groupe n° 9 (Transport)
voir Commandement du transport aérien
Groupe n°10
voir Maritime Air Command
Groupe n°11

Groupe n°12
voir Division aérienne n° 5
Groupe n°12 (Formation opérationnelle)
Commandement aérien de l'Est
Formé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 22 juillet 1942 pour administrer et contrôler les unités d'entraînement opérationnel du Eastern Air Command, dissous le 14 janvier 1945. Commandants
NC L.L. Maclean 22 juillet 42 – 4 mai 43.
AIC W.J. Seward, CBE 5 mai 43 – 30 septembre 44.
CIC G.T. Richardson 1er octobre 44 – 14 janvier 45.
Formation Supérieure et Localisation du Groupe
Commandement aérien de l'Est :
Halifax, N.-É. 22 juillet 42 – 14 janvier 45.
Groupe n°14 (Formation)
Commandement d'entraînement
Formé à Winnipeg, au Manitoba, le 1er août 1951 pour administrer et contrôler les installations d'entraînement réactivées dans les provinces des Prairies pour former les équipages de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord absorbés par le quartier général du Commandement de la formation lorsque ce dernier a déménagé à Winnipeg le 11 septembre 1959.
Commandants
AIC J.C. Bryans, CBE, CD 1er août 51 – 31 août 55.
NC H.H.C. Rutledge, OBE, CD 1er septembre 55 – 11 septembre 59. Formation supérieure et emplacement du groupe
Commande d'entraînement :
Winnipeg, Man. 1er août 51 – 11 septembre 59.
SECTEURS
Secteur n°17
RAF Deuxième Force Aérienne Tactique
Formé en tant que n° 17 (Fighter) Wing à Headcorn, Kent, Angleterre le 4 juillet 1943 pour administrer et contrôler les aérodromes n° 126 et n° 127, plus l'aérodrome n° 144 à partir du 21 avril 1944 rebaptisé secteur n° 17 à Kenley, Surrey le 15 mai 1944 lorsque les aérodromes sont devenus des escadres démantelées à Crépon, en France, le 13 juillet 1944 lors de la réorganisation de la deuxième force aérienne tactique.
Commandants
G/C W.R. MacBrien 4 juillet 43 – 13 juillet 44.
Formations supérieures et localisations sectorielles
Tactical Air Force Fighter Command, renommé
Deuxième armée de l'air tactique (15 novembre 43) :
Groupe n°83 (composite),
Maïs à tête, Kent 4 juillet 43 – 13 octobre 43.
Kenley, Surrey 14 octobre 43 – 5 juin 44.
En route vers l'Europe, 6 juin 44 – 13 juin 44.
B, (Base) 2 Crépon, Fr. 14 juin 44 -13 juillet 44.

Secteur n°22
RAF Deuxième Force Aérienne Tactique
Formé en tant que n° 22 (Fighter) Wing à Ayr, en Écosse le 9 janvier 1944 pour administrer et contrôler les aérodromes n° 143 et n° 144 réorganisés en formation de chasseurs-bombardiers le 16 avril 1944, lorsqu'il a absorbé l'escadre n° 16 (RAF) avec les aérodromes n° 121 et n° 124 (RAF), (l'aérodrome n° 144 a été transféré à l'escadre n° 17 (Fighter)) redésigné n°.22 Secteur à Hurn, Hampshire, Angleterre le 15 mai 1944 lorsque les aérodromes sont devenus des escadres démantelées à Camilly, France le 13 juillet 1944 lors de la réorganisation de la Second Tactical Air Force.
Commandants
CPG P.Y. Davoud, DSO, DFC 9 janvier 44 – 13 juillet 44.
Formations supérieures et localisations sectorielles
Défense aérienne Grande-Bretagne :
Groupe n°12,
Ayr, écossais. 9 janvier 44 – 20 février 44.
Digby, Lignes. 21 février 44 – 16 mars 44.
Hurn, Hants. 17 mars 44.
Deuxième armée de l'air tactique :
Groupe n°83 (composite),
Hurn, Hants. 18 mars 44 – 25 mars 44.
Westhampnett, Sussex 26 mars 44 – 15 avril 44.
Hurn, Hants. 16 avril 44 – 5 juin 44.
En route vers l'Europe 6 juin 44 – 15 juin 44.
B.(Base) 5 Le Fresne, Fr. 16 juin 44 – 13 juillet 44.
BASES
Base n°61 (Formation)
Groupe no 6 (ARC)
Formé en tant que base opérationnelle de Topcliffe avec quartier général à Topcliffe, Yorkshire, Angleterre le 1er mars 1943, contrôlant les stations de l'ARC Topcliffe, Dishforth et Dalton redésigné base d'entraînement de groupe n° 6 (ARC) le 30 avril 1943, puis base d'entraînement n° 61 le 16 septembre, lors de l'ajout de la station de l'ARC à Wombleton, transférée au 7e groupe (d'entraînement) et renuméroté la base d'entraînement n° 76 (ARC) le 9 novembre 1944, dissoute le 1er septembre 1945.
Commandants
NC C.M. McEwen, MC, DFC 5 avril 43 – 25 juin 43.
NC B.F. Johnson 26 juin 43 – 16 février 44.
NC R.E. McBumey, AFC 17 février 44 – 15 mai 44.
AIC F.G. Attendez le 16 mai 44 – 7 août 44.
AIC J.L. Hurley 1er septembre 44 – 18 septembre 44.
NC F.R. Miller 19 septembre 44 – 12 janvier 45.
NC J.G. Kerr, AFC 13 janvier 45 – 30 mai 45.
AIC N.W. Timmerman, DSO, DFC 1er août 45 – 1er septembre 45. Formations supérieures et emplacement de la base
Commandement des bombardiers :
Groupe n° 6 (ARC),
Groupe n° 7 (Formation) (9 novembre 44),
Topcliffe, Yorks. 1er mars 43 – 1er septembre 45.

Base No.62 “Beaver” (opérationnelle)
Groupe no 6 (ARC)

Insigne Sur un rocher un castor rongeant un
Journal
Devise Ad opus diligent (Au
tâche avec diligence)
Autorité Roi George VI, septembre
1944
Formé sous le nom d'opéra de Linton-on-Ouse
base internationale dont le siège est à
Linton-on-Ouse, Yorkshire, Angleterre
le 1er juin 1943, contrôlant l'ARC
Stations Linton-on-Ouse, East Moor
et Tholthorpe redésigné n°62
“Beaver” (Opérationnel) Base sur 6
Octobre 1943 dissous le 15 juillet 1945 lorsque ses unités et son établissement ont été transférés au Commandement aérien de l'Est de l'ARC dans le cadre de la RAF « Tiger Force » pour le service dans le Pacifique.
Commandants
AIC C.M. McEwen, MC, DFC 18 juin 43 – 28 février 44. NC A.O. Ross, GC 29 février 44 – 27 juin 44.
AIC J.E. Fauquier, DSO et 2 Barreaux, DFC 28 juin 44 – 18 sept 44.
NC J.L. Hurley 19 sept. 44 – 30 mai 45.
AIC J.G. Kerr, AFC 31 mai 45 – 15 juillet 45.
Formation supérieure et emplacement de la base
Commandement des bombardiers :
Groupe n° 6 (ARC),
Linton-on-Ouse, Yorks. 1 juin 43 – 15 juillet 45.
Base n° 63 (opérationnelle)
Groupe no 6 (ARC)
Formé avec son quartier général à Leeming, Yorkshire, Angleterre le 1er mai 1944, contrôlant les stations de l'ARC Leeming et Skipton-on-Swale dissoutes le 31 août 1945. Commandants
AIC J.G. Bryans 1er mai 44 – 12 janvier 45.
NC F.R. Miller 13 janvier 45 – 25 mai 45.
AIC J.L. Hurley 30 mai 45 – 13 juillet 45.
Formation supérieure et emplacement de la base
Commandement des bombardiers :
Groupe n° 6 (ARC),
Leeming, Yorks. 1er mai 44 – 31 août 45.
Base n°64 (opérationnelle)
Groupe no 6 (ARC)
Formé avec son quartier général à Middleton St. George, Durham, Angleterre le 1er mai 1944, contrôlant les stations de l'ARC Middleton St. George et Croft dissoutes le 15 juin 1945, lorsque ses unités et son établissement ont été transférés au RCAF Eastern Air Command dans le cadre de la RAF &# 8216Tiger Force” pour le service dans le Pacifique.
Commandants
AIC R.E. McBumey 1er mai 44 – 28 décembre 44.
AIC C.R. Dunlap, CBE 22 janvier 45 – 24 avril 45.
AIC H.B. Godwin 25 avril 45 – 29 mai 45.
AIC H.T. Miles 30 mai 45 – 15 juin 45.

Formations supérieures et emplacement de la base
Commandement des bombardiers :
Groupe n° 6 (ARC),
Middleton St. George, Durham 1er mai 44 – 15 juin 45.
AILES
Aile Digby canadienne
Commandement des chasseurs de la RAF
Formé à Digby, Lincolnshire, Angleterre le 14 avril 1941, inactif du 1er mai 1942 au 18 avril 1943, dissous le 30 avril 1944 lorsque ses escadrons ont été transférés à la Second Tactical Air Force.
Commandants d'escadre
W/C G.R. McGregor, DSO, DFC 14 avril 41 – 31 août 41. W/C H.P. Blatchford (Can/RAF), DFC 8 sept. 41 –
30 avril 42.
Aile inactive
W/C L.S. Ford, DFC and Bar 19 avril 43 – 4 juin 43 KIA. W/C L.V. Chadburn, DSO et barreau, DFC 5 juin 43 –
30 déc. 43.
W/C N.H. Bretz, DFC 31 décembre 43 – 30 avril 44.
Formations supérieures et emplacement de l'aile
Fighter Command renommé,
Défense aérienne Grande-Bretagne (15 novembre 43) :
Groupe n°12, Digby, Lignes. (Aérodrome satellitaire à Wellingore) 14 avril 41 – 30 avril 42 et 19 avril 43 –
30 avril 44.
Historique des opérations : Première mission le 15 avril 1941, 12 Hurricane I du 402e Escadron dirigé par le W/C McGregor et soutenu par le Wittering Wing (Spitfires du n° 65 et du n° 266 du Squadron RAF) - balayage de chasseurs sur le Boulonnais. Première victoire le 26 juin 1941, 2 Hurricane IIB’s du No. 402 Squadron – patrouille de convoi Sgt G.D. Robertson crédité d'un Ju.88 endommagé. C'était aussi la première victoire de l'escadron. Le 13 octobre 1941, 36 Spitfire IIA’ des n°411, n°412 et n°266 Squadron (RAF) balayent Boulogne vers Hardelot et engagent un groupe mixte de Bf.109 et Fw.190. P/O R.W. McNair du No. 411 Squadron crédité d'un Bf.109 détruit et d'un
seconde probablement détruite. McNair lui-même a été abattu mais a sauté au-dessus de la Manche et a été secouru. Sgt. FR MacDonald du No. 412 Squadron crédité d'un Bf.109 détruit. Chaque avion "détruit" était la première victoire confirmée pour l'escadron respectif. Dernière mission le 31 mars 1944, 12 Spitfire VB’s du No. 402 Squadron et 13 du No. 64 Squadron (RAF) – “Roadstead No. 44”, Part I, escorte rapprochée de 36 Beaufighters du Coastal Command détaillé d'attaquer un convoi ennemi de six navires à moteur connus pour avoir quitté Den Helder sans qu'aucun navire ne soit aperçu. Sorties récapitulatives : 7560. Heures de vol opérationnelles/non opérationnelles : 9394/19 403. Victoires : 38 avions détruits, 18 probablement détruits, 35 endommagés. Pertes (juin 1943 – avril 1944) : Opérationnel : 6 avions 6 pilotes tués.

Aile canadienne Kenley
Commandement des chasseurs de la RAF
Formé à Kenley, Surrey, Angleterre le 25 novembre 1942, dissous le 4 juillet 1943 lorsque ses escadrons ont été transférés à la Second Tactical Air Force.
Commandants d'escadre
W!C J.C. Fee, DFC 25 novembre 42 – 17 janvier 43 KIA.
W/C K.L.B. Hodson, DFC 22 janvier 43 – 28 février 43 OTE.
W/C J.E. Johnson (RAF), DSO et barreau, DFC et barreau 21 mars 43 – 4 juillet 43.
Formations supérieures et emplacement de l'aile
Commandement des chasseurs,
Tactical Air Force Fighter Command (12 juin 43) :
Groupe n°11,
Kenley, Surrey (aérodrome satellitaire à Redhill) 25 novembre 42 – 4 juillet 43.
Historique des opérations : Première mission le 26 novembre 1942, 2 Spitfire VB’s de la patrouille n°401 de l'escadron – de ShorehamBeachy Head. Première victoire le 4 décembre 1942, 24 Spitfire VB’s des n°401 et n°402 Squadron, dirigés par W/C Fee – fighter sweep Audruicq-Gravelines comme escadrille de repli, engagent les avions ennemis dans la région de Guines (entre Ambleteuse et Audruicq). Le 402e Escadron a revendiqué 1 Fw.190 détruit par PION.A. Keene, 1 probablement détruit et 1 endommagé par le F/O H.A. Simpson 2 pilotes portés disparus, 1 blessé. No. 401 Squadron – aucune réclamation, aucune perte. Dernière mission le 4 juillet 1943, 24 Spitfire des escadrons n°401 et 411, dirigés par SIL B.D. Russel – “Ramrod No. 124”, Part I, escorte rapprochée de 12 Mitchell bombardant Amiens. Dix à quinze milles au sud d'Abbeville, la section bleue du 411e Escadron a été rebondie par cinq Bf.109’, et au-dessus de la section rouge cible a également été rebondie par
Bf.109’s. Le 411e Escadron a revendiqué 1 Bf.109 endommagé par le F/O D.R. Matheson, a signalé 1 pilote manquant. 24 Spitfire du 403 et du 421 Squadron, dirigés par SIL H.C. Godefroy – “Ramrod No. 124”, Part II, second fighter sweep (Somme – Amiens Estuary – Hardelot) a aperçu des avions ennemis, aucun engagement. Sorties récapitulatives : 5936. Heures de vol opérationnelles/non opérationnelles : 7996/6217. Victoires : 96 avions détruits, 6 probablement détruits, 54 endommagés. Victimes : le journal de l'escadre n'enregistre pas systématiquement les pertes des escadrons commandés.

1ère Escadre
1ère Division Aérienne Europe

Insigne Une pointe de flèche en pierre vers le haut
pupilles en virage
Motto Pro pace armati (Armé pour
paix)
Autorité Reine Elizabeth II, Oc
tobre 1954
La pointe de flèche indienne est de symboliser
le lieu d'origine de l'unité et son désir
être à l'avant-garde de toute opération en
auquel il pourra peut-être participer.
Formé en tant que n ° 1 (Fighter) Wing à
North Luffenham, Rutland, Angleterre
le 1er novembre 1951 a déménagé dans sa
La station européenne de Marville, en France, le 1er mars 1955 a renoncé à sa désignation de chasseur spécialisé le 1er mars 1963 s'est déplacée à Lahr, en Allemagne, le 1er avril 1967, a été intégrée aux Forces armées canadiennes le 1er février 1968.
Commandants
CIC E.B. Hale, DFC, CD 1er novembre 51 – 19 août 53.
CIC J.D. Sommerville, DSO, DFC, CD 20 août 53 –
24 juillet 56.
CIC D.J. Williams, DSO, DFC, CD 25 juillet 56 – 18 juin 59. CIC D.P. Hall, CD 19 juin 59 – 1 août 63.
CIC A.F. Avant, DSO, DFC, CD 2 août 63 – 9 août 66. CIC R.G. Christie, CD 10 septembre 66 – 31 janvier 68.
Emplacements des formations supérieures et des escadres
Division aérienne n°1 Europe :
North Luffenham, Rutland, ing. 1 1 novembre 51 – 28 février 55. Marville, fr. 1er mars 55 – 31 mars 67.
Lahr, Allemagne. 1er avril 67 – 31 janvier 68.
‘En Angleterre, l'escadre était sous le commandement opérationnel du RAF Fighter Command par l'intermédiaire de son groupe n°11.

452 Sabres Canadair couvrent le pont du porte-avions de la MRC Magnificent lors du transfert d'avions du Canada vers l'Europe dans le cadre de la mise en place de la Division aérienne.
2e Escadre
Commandement aérien de l'Ouest
voir Commandement aérien du Nord-Ouest
2e Escadre
1ère Division Aérienne Europe
Insigne : aucun
Formé en tant que No. 2 (Fighter) Wing à Grostenquin, France le 1er octobre 1952 a renoncé à sa désignation de chasseur spécialisé le 1er mars 1963 dissous le 1er août 1964. Commandants
CIC J.K.F. MacDonald, DFC, CD 1er oct. 52 – 27 nov. 52. CIC M.E. Pollard, DSO, DFC, AFC, CD 28 nov. 52 –
25 mai 53.
CIC W. Weiser, MBE, DFC, CD 30 juin 53 – 28 septembre 55. CIC W.F.M. Newson, DSO, DFC and Bar, CD 18 oct. 55-8 juil. 57.
CIC A.B. Searle, AFC, CD 9 juillet 57 – 22 juillet 61.
CIC R.E. MacBride, DFC, CD 23 août 61 – 29 juillet 63 est décédé. CIC E.R. Johnston, AFC, CD 25 novembre 63 – 1 août 64. Formation supérieure et emplacement de l'escadre
Division aérienne n°1 Europe :
Grostenquin, P. 1er octobre 52 – 1er août 64.

La 453 No. 2 (Fighter) Wing se prépare à partir pour l'Europe à Uplands, en Ontario. le 23 septembre 1952. Canadair
Les sabres des escadrons nos 416, 421 et 430 bordent les pistes de roulage lors de l'inspection finale.
3e Escadre
1ère Division Aérienne Europe
Badge L'aigle allemand chargé
avec trois feuilles d'érable
Devise Agmen primum libertatis
(Avant-garde de la liberté)
Autorité Reine Elizabeth II, avril
1956
Cette aile a été la première canadienne
l'aile sera stationnée en Allemagne dans
soutien au Traité de l'Atlantique Nord
Organisation. L'aigle allemand,
chargé des feuilles d'érable, est de
symboliser ce lien avec l'Allemagne
après la Seconde Guerre mondiale.
Formé sous le nom de No .. 3 (Fighter) Wing à Zweibrucken, en Allemagne, le 2 février 1953, il a renoncé à sa désignation de chasseur spécialisé le 1er mars 1963 et s'est intégré aux Forces armées canadiennes le 1er février 1968.
Commandants
GIC A.C. Hull, DFC, CD 16 février 53 – 9 janvier 56.
CPG J.K.F. MacDonald, DFC, CD 2 mai 56 – 6 juillet 60. G/C V.L. Berg, CD 7 juillet 60 – 31 juillet 63.
GIC D.C. Laubman, DFC et Barreau, CD 1er août 63 –
3 août 66.
G!C K.E. Lewis, CD 4 août 66 – 31 janvier 68.
Formation supérieure et emplacement de l'aile
1ère Division Aérienne Europe :
Zweibrucken, Allemagne. 2 février 53 – 31 janvier 68.

4e Escadre
1ère Division Aérienne Europe

Insigne Trois lances avec noir et
fanions blancs devant une ogresse
avec un ondulé Fesse
Devise Auf wacht (En garde)
Autorité Reine Elizabeth II, mars
1961
Les trois lances représentent les trois
escadrons qui forment la base opérationnelle
forces de l'aile et symbolisent la
capacité d'exercer ses fonctions de jour
et nuit. L'ogresse et Fesse wavy
signifie la Forêt Noire et le Rhin
Zone de la rivière sur laquelle se trouve l'unité
gardien.
Formé sous le nom de 4e Escadre (de chasse) à Baden-Soellingen, en Allemagne, le 1er juillet 1953, il a renoncé à sa désignation de chasseur spécialisé le 1er mars 1963 et s'est intégré aux Forces armées canadiennes le 1er février 1968.
Commandants
G/C R.S. Turnbull, DFC, AFC, DFM, CD 8 juillet 53 – 15 avril 55.
G/C B.E. Noël, CD 16 avril 55 – 23 juillet 57.
GIC R.W. McNair, DSO, DFC et 2 barreaux, CD 30 août 57 – 14 septembre 61.
G!C J.J. Jordanie, AFC, CD 15 sept. 61 – 26 juil. 65.
GC C. Allison, CD 18 août 65 – 31 janvier 68.
Formation supérieure et emplacement de l'aile
Division aérienne n°1 Europe :
Baden-Soellingen, Allemagne. 1er juillet 53 – 31 janvier 68.

Le 456 Canadair CF-104 12751, avec sa chute déployée à l'atterrissage, porte l'écusson de la 4e Escadre sous le poste de pilotage, indiquant le service avec l'escadron 421 ou 444 (ST! A).
N° 7 (Photographie) Wing
Commandement du transport aérien

Formé à Rockcliffe (Ottawa), en Ontario, le 20 mai 1944, renuméroté la 22e Escadre (photographique) le 1er avril 1947 à la fin de la majeure partie de l'engagement d'après-guerre de l'ARC à photographier tout le Canada, a été dissous le 30 novembre 1949.
Commandants
Aile 7 (P)
W/C J.A.E. Schwartz 20 mai 44 – 11 janvier 45.
WIC S Volk 12 janvier 45 – 31 mars 47.
Aile n° 22 (P)
WIC S. Volk 1er avril 47 – 3 mai 47.
WIC R.I. Thomas, AFC 4 mai 47 – 30 novembre 49.
Formations supérieures et emplacements des ailes
Quartier général de l'armée de l'air,
Commandement du transport aérien (1er avril 46) :
Rockcliffe, Ont. 20 mai 44 – 30 novembre 49.
11e Escadre (auxiliaire)
Montreal, Quebec
Autorisé sous le nom de RCAF (Reserve) Wing Montréal le 1 octobre 1950, ses fonctions ont été exercées par le No. 1 Group (Auxiliary) jusqu'au 15 avril 1957, date à laquelle ce quartier général a été dissous, puis par l'Air Defence Command Staff Wing a été formé le 1 septembre 1961 administrer et contrôler les escadrons nos 401 et 438 intégrés aux Forces armées canadiennes le 1er février 1968 en tant que 11e Escadre de la Réserve aérienne.
Commandants
GIC H.J. Everard, DFC, CD 1 sept. 61 – 30 sept. 64 ret. GIC J.E.M.M. Gauthier, CD 1er oct. 64 – 15 nov. 66 ret. G!C J.D. Fisher, CD 1er septembre 67 – 31 janvier 68.
Formation supérieure et emplacement de l'aile
Commandement du transport aérien :
Montréal, Qué. 1er septembre 61 – 31 janvier 68.

N° 12 (Formation technique) Wing
(Auxiliaire)
Montreal, Quebec
Autorisé comme escadre d'entraînement technique de l'ARC (Réserve) Montréal le 15 mars 1951, et redésigné n° 12
(Formation technique) Wing (Auxiliary) le 1er janvier 1955, ses fonctions prévues ont été remplies par le groupe n ° 1
(Auxiliaire).
14e Escadre (auxiliaire)
Toronto, Ontario
Formé sous le nom de RCAF (Reserve) Wing Toronto le 1er octobre 1950 pour administrer et contrôler les escadrons nos 400 et 411 rebaptisés RCAF (Reserve) Operational Wing (Toronto) le 15 janvier 1951, puis No. 14 (Reserve) Operational Wing le 23 Août 1951, No. 14 Operational Wing (Auxiliary) le 1er septembre 1951, et No. 14 Wing
(Auxiliaire) le 8 novembre 1957 intégré à la Réserve des Forces armées canadiennes le 1er février 1968 en tant que No. 14 Air Reserve Wing.
Commandants
CPG G.W. Gooderham, AFC 1er oct. 50 – 30 juin 55 ret. CPG R.C.A. Waddell, DSO, DFC, CD 1er juillet 55 – 23 septembre 59 ret.
CPG J.W.P. Draper, DFC, CD 29 sept. 59 – 31 sept. 64 ret. GIC B.A. Howard, CD 1er octobre 64 – 31 janvier 68.
Formations supérieures et emplacement de l'aile
Commandement d'entraînement,
Commandement de la défense aérienne (1er août 51),
Groupe n°2 (Auxilia1y) (15 janv. 51 – 1er mars 57),
Commandement du transport aérien (1er octobre 58) :
Toronto, Ont. 1er octobre 50 – 31 janvier 68.
No. 15 (Formation technique) Wing
(Auxiliaire)
Toronto, Ontario
Formé sous le nom de RCAF (Réserve) Technical Training Wing Toronto le 1er avril 1951, redésigné No. 15 (Réserve) Technical Training Wing le 1er août 1951, puis No. 15
(Formation technique) Wing (Auxiliary) le 1er septembre 1951 dissoute le 10 janvier 1958.
Commandants
WIC O.B. Coumans, MBE, CD 1er août 51 – 15 sept. 57 ret. W/C E.H. Mann 16 septembre 57 – 10 janvier 58.
Formations supérieures et emplacement de l'aile
Commandement d'entraînement,
Commandement de la défense aérienne (1er août 51) :
Groupe n° 2 (auxiliaire) (1er avril 51 – 1er mars 57),
Toronto, Ont. 1er avril 51 – 10 janvier 58.
16e Escadre (auxiliaire)
Hamilton, Ontario
Formé sous le nom de RCAF (Réserve) Operational Wing Hamilton le 1er octobre 1950 pour administrer et contrôler le No. 424 Squadron rebaptisé No. 16 (Reserve) Wing le 1 août 1951, puis No. 16 Wing (Auxiliary) le 1 septembre 1951 dissous le 1 avril 1964 .
Commandants
CPG D.B. Annan, DFC, AFC, CD 1er oct. 50 – 30 sept. 55 ret. GIC D. Goldberg, DFC, CD 1er oct. 55 – 14 mars 58 ret. CPG C.G. Frostad, CD 15 mars 58 – 14 janvier 60 ret.
CPG M.G. Marshall, DFC, CD 15 janv. 60 – 21 sept. 63 ret. G/C P. Ardeline, DFC, CD 22 sept. 63 – 1er avril 64.
Formations supérieures et emplacement de l'aile
Commandement d'entraînement,
Commandement de la défense aérienne (1er août 51),
Commandement d'entraînement (1er septembre 57),
Commandement du transport aérien (12 septembre 59) :
Hamilton, Ont. 1er octobre 50 – 1er avril 64.
Aile n°17 ​​(de chasse)
Deuxième armée de l'air tactique
voir n° 17 Secteur
17e Escadre (Auxiliaire)
Winnipeg, Manitoba
Formé sous le nom de RCAF (Reserve) Wing Winnipeg le 1er octobre 1950 pour administrer et contrôler le No. 402 Squadron rebaptisé No. 17 (Reserve) Wing le 1 août 1951, puis No. 17 Wing (Auxiliary) le 1 septembre 1951 intégré dans l'Armée canadienne Forces de réserve le 1er février 1968 en tant que n° 17 Air Reserve Wing.
Commandants
GIC G.H. Vendeurs, AFC 1er oct. 50 – 16 mars 52 ret.
CPG W.R.D. Turner, AFC 17 mars 52 – 31 décembre 54 ret. GIC H.N. Scott, DFC, CD 1er janvier 55 – 31 mars 59 ret.
GIC G.S. Varnam 1er avril 59 – 15 oct. 62 ret.
CPG D.M. Gray, CD 16 octobre 62 – 31 janvier 68.
Formations supérieures et emplacement de l'aile
Commandement aérien du Nord-Ouest,
Commandement aérien tactique (1er août 51),
Commandement de la défense aérienne (1er janvier 55),
Commandement de l'entraînement (25 sept. 57),
No. 14 (Training) Group (dissolu le 11 septembre 59),
Commandement du transport aérien (1er avril 61) :
Winnipeg, Man. 1er octobre 50 – 31 janvier 68.
18e Escadre (auxiliaire)
Edmonton, Alberta
Formé sous le nom de RCAF (Reserve) Wing Edmonton le 1er octobre 1950 pour administrer et contrôler le No. 418 Squadron rebaptisé No. 18 (Reserve) Wing le 1 août 1951, puis No. 18 Wing (Auxiliary) le 1 septembre 1951 intégré dans l'Armée canadienne Force de réserve le 1er février 1968 en tant que n°18 Air Reserve Wing.
Commandants
G!C D.R. Jacox, AFC 1er novembre 50 – 16 avril 52 ret.
CPG G.K. Wynn 17 avril 52 – 17 avril 55 ret.
CPG A.D.R. Lowe, DFC, AFC 18 avril 55 – 30 sept 55 ret. CIC K.M. Flint, CD 1er oct. 55 – 30 janv. 59 ret.

Formations supérieures et emplacement de l'aile
Commandement aérien du Nord-Ouest,
Commandement aérien tactique (1er août 51),
Commandement d'entraînement (1er janvier 59),
No. 14 (Training) Group (dissolu le 11 septembre 59), Air Transport Command (1er avril 61) : Edmonton, Alberta. 1er novembre 50 – 31 janvier 68.
19e Escadre (auxiliaire)
Vancouver (Colombie-Britannique) Insigne Une perche d'épervier
ed sur une branche de cornouiller
Devise Vestigia nulla restrorsum (Non
battre en retraite)
Autorité Reine Elizabeth II, Oc
tobre 1962
Le Sharp Shinned Hawk, qui est
l'un des rapaces à ailes courtes
est indigène de la région britannique
Columbia où se trouve l'unité.
Bien que ce ne soit pas un très gros oiseau, il
est considéré comme une force à compter
avec. Le cornouiller occidental est abondant dans le pays sur lequel l'aile opère.
Formé sous le nom de RCAF (Reserve) Wing Vancouver le 1er octobre 1950 pour administrer et contrôler le No. 442 et le No. 443 Squadron rebaptisé No. 19 (Reserve) Wing le 1er août 1951, puis No. 19 Wing (Auxiliary) le 1er septembre 1951 dissous le 1er avril 1964.
Commandants
CPG G.W. Northcott, DSO, DFC et barreau 1er octobre 50 –
7 mai 55 ret.
G!C E.A. McNab, AFC, CD 8 mai 55 – 7 mai 58 ret.
G!C R.B. Barker, DFC, CD 8 mai 58 – 31 août 61 ret. GIC D.C. Cameron, CD 1er septembre 61 – 1er avril 64.
Formations supérieures et emplacement de l'aile
Commandement aérien du Nord-Ouest,
Commandement de la défense aérienne (26 mai 51),
Commandement du transport aérien (1er avril 61) :
Vancouver, C.-B. 1er octobre 50 – 1er avril 64.

No. 22 (Fighter) Wing Deuxième Tactical Air Force voir No. 22 Sector

Commandement du transport aérien de l'escadre n° 22 (photographique)
voir n° 7 (Photographie) Wing

22e Escadre (auxiliaire)
Londres, Ontario
Formé le 15 décembre 1953 pour administrer et contrôler le 420e Escadron, dissous le 1er avril 1957. Commandants
CIC A.O. Haylett, AFC, CD 15 décembre 53 - 1er avril 57. Formation supérieure et emplacement de l'aile
Commandement de la défense aérienne :
Londres, Ont. 15 déc. 53 – 1er avril 57.
23e Escadre (auxiliaire)
Saskatoon, Saskatchewan
Formé le 1er janvier 1955 pour administrer et contrôler le 406e Escadron, dissous le 1er avril 1964.
Commandants
CIC A.A. Myers, CD 1er janvier 55 – 31 mars 57 ret.
CIC E.B. Van Slyck, DFC, CD 1er avril 57 – 31 mars 62 ret. CIC D.J. Kelly, CD 1er avril 62 – 1er avril 64.
Formations supérieures et emplacement de l'aile
Commandement aérien tactique,
Commandement de l'entraînement (1er octobre 58),
No. 14 (Training) Group (dissolu le 11 septembre 59),
Commandement du transport aérien (1er avril 61) :
Saskatoon, Saskatchewan. 1er janvier 55 – 1er avril 64.
No. 30 Wing (Auxiliaire)
Calgary, Alberta
Formé le 1er août 1954 pour administrer et contrôler le No. 403 Squadron, dissous le 1er avril 1964.
Commandants
CIC W.A. Mostyn-Brown, AFC, CD 1er août 54 – 28 février 59
ret.
CIC G.M. Kelly, CD 1er mars 59 – 31 août 61 ret.
CIC G.E. Sargenia, CD 1er septembre 61 – 1er avril 64.
Formations supérieures et emplacement de l'aile
Commandement de la défense aérienne,
Commandement de l'entraînement (25 janvier 57),
No. 14 (Training) Group (dissolu le 11 septembre 59),
Commandement du transport aérien (1er avril 61) :
Calgary, Alberta. 1er août 54 – 1er avril 64.
No. 39 (Reconnaissance) Wing
RAF Deuxième Force Aérienne Tactique
Formé en tant que No. 39 (Army Co-operation) Wing à Leatherhead, Surrey, Angleterre le 12 septembre 1942 pour des missions de reconnaissance sous le contrôle opérationnel de la Première Armée canadienne transféré au Fighter Command le 1er juin 1943 et a renoncé à son “AC” spécialisé désignation transférée à la Second Tactical Air Force le 12 juin 1943 et réorganisée en tant que No. 39 (Reconnaissance) Wing à Dunsfold, Surrey pour administrer et contrôler No. 128 et No. 129 Airfield redésigné No. 39 Sector à Odiham, Hampshire le 15 mai 1944 lorsque les aérodromes sont devenus des escadres réorganisées en tant que n° 39 (Reconnaissance) Wing à Sommervieu, France le 2 juillet 1944, absorbant la n° 128 (Reconnaissance) Wing dissoute à Luneberg, Allemagne le 7 août 1945.
Commandants
CIC D.M. Smith 12 septembre 42 – 9 février 44.
CIC E.H.G. Moncrieff, AFC 10 février 44 – 8 février 45.
CIC G.H. Vendeurs, AFC 9 février 45 – 15 mai 45.
CIC R.C.A. Waddell, DSO, DFC 16 mai 45 – 7 août 45. Commandants d'escadre en vol
WIC J.H. Godfrey 2 juillet 44 – 5 juillet 44 OTE.
WIC R.C.A. Waddell, DSO, DFC1 16 juillet 44 – 15 mai 45. Formations supérieures et emplacements des ailes
Commandement de la coopération de l'armée :
Groupe n°70,
Leatherhead, Surrey 12 septembre 42 – 31 mai 43.
Commandement des chasseurs :
No. 11, Dunsfold, Surrey 1er juin 43 – 11 juin 43. Le Tactical Air Force Fighter Command est renommé
Deuxième armée de l'air tactique (15 novembre 43) :
Groupe n°83 (composite),
Dunsfold, Surrey 12 juin 43 – 31 juillet 43.
Redhill, Surrey 1er août 43 – 10 août 43.
Woodchurch, Kent 11 août 43 – 13 octobre 43.
Redhill, Surrey 14 octobre 43 – 31 mars 44.
Odiham, Hants. 1er avril 44 – 19 juin 44.
En route vers la France 20 juin 44 – 29 juin 44.
B.(Base) 8 Sommervieu, Fr. 30 juin 44 – 12 août 44.
B.21 Ste-Honorine-de-Duey, Fr. 13 août 44 – 30 août 44. B.34 Avrilly, fr. 31 août 44 – 22 septembre 44.
B.64 Diest, Bel. 23 sept. 44 – 4 oct. 44.
B.78 Eindhoven, Pays-Bas. 5 octobre 44 – 7 mars 45.
B.90 Petit-Brogel, Bel. 8 mars 45 – 19 mars 45.
B.104 Damme, Allemagne 20 mars 45 – 7 avril 45.
B.108 Rheine, Ger. 8 avril 45 – 14 avril 45.
B.116 Wunstorf, Allemagne 15 avril 45 – 25 avril 45.
B.154 Soltau, Allemagne 26 avril 45 – 8 mai 45.
B.156 Lunebourg, Allemagne 9 mai 45 – 7 août 45.
Historique des opérations : Première mission 1er août 1943, les Mustang I du 430e Escadron de Redhill patrouillent au-dessus d'un navire câblier et de son escorte. Dernière mission le 8 mai 1945, 4 Spitfire XI du No. 400 Squadron patrouillent en mer. Sorties récapitulatives : 13 526. Heures de vol opérationnelles/non opérationnelles : 17 267120 602. Victoires : 40 avions détruits, 5 probablement détruits, 25 endommagés. Victimes : Opérationnel : 42 avions 27 pilotes tués ou portés disparus.

No. 100 Wing (Auxiliaire)
Vancouver, Colombie-Britannique
Autorisé le 1er décembre 1938 à diriger l'organisation et l'entraînement des unités auxiliaires dans la région de Vancouver, dissous le 1er septembre 1939.
Le commandant
WIC A.O. Bell-Irving, MC 1er décembre 38 – 1er septembre 39.

No. 101 Wing (Auxiliaire)
Toronto, Ontario
Autorisé le 1er décembre 1938 à diriger l'organisation et l'entraînement des unités auxiliaires dans la région de Toronto
dissous le 1er septembre 1939.
Le commandant
W/C W.A. Curtis, DSC 1er décembre 38-1er septembre 39.
No. 102 Wing (Auxiliaire)
Montreal, Quebec
Autorisé le 1er décembre 1938 à diriger l'organisation et l'entraînement des unités auxiliaires dans la région de Montréal
dissous le 1er septembre 1939.
Le commandant
WIC J.A. Sully, AFC 1er décembre 38-1er septembre 39.
Aile 120 (Transport)
Commandement des transports de la RAF
Formé au quartier général outre-mer de l'ARC, à Londres, en Angleterre, le 17 septembre 1945 pour transporter des passagers, des blessés, du fret et du courrier à l'appui des forces d'occupation canadiennes en Allemagne, déplacé à Odiham, dans le Hampshire, le 7 octobre 1945, dissous le 30 juin 1946.
Commandants
G/C S.H.C. Rutledge, OBE 12 sept. 45 -14 janv. 46.
CPG R.J. Lane, DSO, DFC et Bar 15 janv 46-12 juin 46.
Formations supérieures et emplacements des ailes
Commande de transport :
Groupe n°46,
Londres, ing. 17 sept. 45 -6 oct. 45.
Odiham, Hants. 7 oct. 45 -30 juin 46.
Résumé des sorties d'opérations : 1459. Heures de vol opérationnelles/non opérationnelles : 17 056/1959. Transporté par avion : 50 961 passagers (dont 3338 blessés), 511,9 tonnes de courrier, 1978. 9 tonnes de fret.
Aile n°126 (de chasse)
RAF Deuxième Force Aérienne Tactique

Insigne Quatre dragons’ têtes unies Devise Fortitudo vincit (Courage
gagne)
Autorité Le roi George VI, mai 1946
Les quatre têtes de dragons crachant du feu représentent les quatre escadrons Spitfire qui composaient l'aile.
Formé en tant qu'aérodrome n° 126 à Redhill, Surrey, Angleterre le 4 juillet 1943 avec un avion Spitfire

redésigné No. 126 (Fighter) Wing
à Tangmere, dans le Sussex, le 15 mai 1944, transféré aux British Air Forces of Occupation (Allemagne) le 6 juillet 1945, dissous à Utersen, en Allemagne, le 1er avril 1946.
Commandants
W/C J.E. Walker, DFC et 2 bars 9 Yul 4.’: -?.A A110 dans

GIC G.R. McGregor, OBE, DFC 20 juillet 44 -27 septembre 45.
G/C W.E. Bennett 28 sept. 45 -1 avril 46.
Commandants d'escadre
W/C B.D. Russel, DFC 9 juillet 43 -16 octobre 43 2 OTE.
W/C R.W. McNair, DSO, DFC et 2 bars 17 oct. 43 -12 avril 44.
WIC G.C. Keefer, DFC et barreau 17 avril 44-7 juillet 44
2 OTE.
WIC B.D. Russel, DSO, DFC et Barreau 8 juil. 44 -26 janv. 45
3OTE.
WIC G.W. Northcott, DSO, DFC et barreau 27 janvier 45-1 avril 46.
Formations supérieures et emplacements des ailes
Tactical Air Force Fighter Command, renommé
Deuxième armée de l'air tactique (15 novembre 43) :
Groupe n°83 (composite),
Secteur n° 17 (ARC) (dissolu le 13 juillet 44),
Redhill, Surrey 5 juillet 43-5 août 43.
Staplehurst, Kent 6 août 43-12 octobre 43.
Biggin Hill, Kent 13 octobre 43-14 avril 44.
Tangmere, Sussex 15 avril 44 -8 juin 44.
En route vers la France 9 juin 44 -15 juin 44.
B.(Base) 3 Ste Croix-sur-Mer, Fr. 16 juin 44 -17 juin 44.
8.4 Beny-sur-Mer, P. 18 juin 44-7 août 44.
8.18 Cristot, P. 8 août 44 -2 septembre 44.
8.44 Poix, fr. 3 sept. 44 -6 sept. 44.
8.56 Evere, Bel. 7 sept. 44 -10 sept. 44.
B.68 Le Culot, Bel. 21 sept. 44 -3 oct. 44.
B.84 Déchirures, Pays-Bas. 4 octobre 44 -13 octobre 44.
B.80 Volkel, Pays-Bas. 14 oct. 44 -6 déc. 44.
B.88 Heesch, Pays-Bas. 7 déc. 44 -11 avril 45.
B.108 Rheine, Ger. 12 avril 45 -14 avril 45.
B.116 Wunstorf, Allemagne 15 avril 45 -11 mai 45.
B.152 Fassberg, Allemagne. 12 mai 45 -4 juillet 45.
B.174 Utersen, Allemagne 5 juillet 45.
Forces aériennes britanniques d'occupation (Allemagne) :
Groupe n°83 (composite),
B.174 Utersen, Allemagne 6 juillet 45 -1 avril 46.
Historique des opérations : première mission le 6 juillet 1943, 24 Spitfire VB’ du 401 et du 411 escadron de Redhill, dirigés par SIL B.D. Russel (commandant l'escadron n°411) – “Rodeo n°240”, Part II, balayage de chasse de la région de GravelinesBerck. Première victoire le 15 juillet 1943, 24 Spitfire VB’ du 401 et du 411 Squadron de Redhill, dirigés par W/C B.D. Russel - & #8220Ramrod n ° 142”, soutien proche à 12
Des Bostons du 107 Squadron bombardent l'aérodrome de Poix. Après avoir quitté la zone cible, la formation est attaquée par une vingtaine de Fw.190’. SIL G.C. Semple, commandant le 411e Escadron, crédité d'un Fw.190 endommagé. L'aile n'a subi aucune perte. 3 octobre 1953, 24 Spitfire IX’s du No. 403 et No. 421 Squadron de Staplehurst - & #8220Ramrod No. 257”, Partie I, capot supérieur pour 72 Marauders de l'US Eighth Air Force bombardant l'aérodrome de Woensdrecht, attaqué sur la cible par quelque 25 avions ennemis. SIL R.W. McNair, commandant le No. 421 Squadron, crédité d'un Fw.190 détruit. L'aile n'a subi aucune perte. Dernière mission 5 mai
1945, 8 Spitfire IXB’ du No. 401 Squadron de Wunstorf - deux reconnaissances armées à 4 avions de la région de Hambourg.
Sorties récapitulatives : 29 631. Heures de vol opérationnelles/non opérationnelles : 40 548/12 635. Victoires : 355½ avions
détruits, 15 probablement détruits et 168 endommagés, 1 V-1 détruit. Victimes : Opérationnel : 162 avions 123 pilotes

Aile de chasse n°127
RAF Deuxième Force Aérienne Tactique
Formé en tant que No. 127 Airfield à Kenley, Surrey, Angleterre le 4 juillet 1943 avec l'avion Spitfire redésigné No. 127
(Fighter) Wing à Tangmere, dans le Sussex, le 15 mai 1944, dissoute à Soltau, en Allemagne, le 7 juillet 1945. Commandants
WIC M. Brown 11 juillet 43 – 18 juillet 44.
GIC W.R. MacBrien, OBE 19 juillet 44 – 11 janvier 45.
CPG PS Turner, DSO, DFC et Bar 12 janvier 45 – 7 juillet 45. Commandants d'escadre en vol
WIC J.E. Johnson (RAF), DSO et barreau, DFC et barreau 5 juillet 43 – 18 septembre 43 2OTE.
WIC H.C. Godefroy, DSO, DFC et Barreau 19 sept. 43 – 15 avril 44 2OTE.
W/C L.V. Chadburn, DSO and Bar, DFC 16 avril 44 – 12 juin 44 KIA’.
W/C R.A. Buckham, DFC et barreau 13 juin 44 -5 juil 44
OTE.
WIC J.E. Johnson (RAF), DSO et 2 Barreaux, DFC et Barre 4 juillet 44 – 30 mai 45.
W/C J.F. Edwards, DFC and Bar, DFM 6 avril 45 – 7 juillet 45. Formations supérieures et emplacements des escadres
Tactical Air Force Fighter Command, renommé
Deuxième armée de l'air tactique (15 novembre 43) :
Groupe n°83 (composite),
Secteur n° 17 (ARC) (dissolu le 13 juillet 44),
Kenley, Surrey 5 juillet 43 – 5 août 43.
Lashenden, Kent 6 août 43 – 19 août 43.
Maïs à tête, Kent 20 août 43 – 13 octobre 43.
Kenley, Surrey 14 octobre 43 – 16 avril 44.
Tangmere, Sussex 17 avril 44 – 7 juin 44.
En route vers la France 8 juin 44 – 15 juin 44.
B.(Base) 2 Crépon, P. 16 juin 44 – 27 août 44.
8.26 Marcilly-la-Campagne, P. 28 août 44 – 17 sept 44. 8.68 Le Culot, Bel. 18 sept. 44 – 26 sept. 44.
B.82 Tombe, Neth. 27 sept. 44 – 21 oct. 44.
8.58 Melsbroek, Bel. 22 octobre 44 – 3 novembre 44.
B.56 Evere, Bel. 4 novembre 44 – 1 mars 45.
B.90 Petit-Brogel, Bel. 2 mars 45 – 30 mars 45.
B.78 Eindhoven, Pays-Bas. 31 mars 45 – 7 avril 45.
B .100 Goch, Allemagne. 8 avril 45 – 12 avril 45.
B.114 Diepholz, Allemagne. 13 avril 45 – 25 avril 45.
B.154 Soltau, Allemagne 26 avril 45 – 7 juillet 45.
Historique des opérations : Première mission et victoires 6 juillet 1943, 24 Spitfire !X’ du 403 et du 421 Squadron de Kenley, dirigés par le S/L H.C. Godefroy, commandant l'Escadron No. 403 – “Rodeo No. 240”, Partie I, deuxième balayage de chasseurs de la zone Dieppe-Amiens-Doullens, a engagé deux formations ennemies. Près d'Amiens, 12 Bf.109’ ont été aperçus volant vers le sud-est et le 403e Escadron a été chargé d'attaquer. L'avion ennemi a immédiatement plongé à travers les nuages ​​vers Abbeville à l'exception de leur chef, qui a commencé à virer et a été abattu par le F/L H.D. Macdonald. A Doullens, 5 Bf.109’ volant vers le sud-est ont été engagés par le No. 421 Squadron, dirigé par SIL R.W. McNair. La plupart des ennemis ont échappé au combat en volant dans les nuages, mais pas avant que le S/L McNair n'ait détruit un Bf.109 et un F/L.
A.H. Sager avait endommagé une seconde. Les deux engagements se sont déroulés sans perte pour l'aile. Dernière mission le 7 mai 1945, 52 sorties Spitfire de Soltau – escorte aux Dakotas, Stirlings et Halifax acheminant des fournitures à Copenhague, Danemark.

Sorties récapitulatives : 26 798. Heures de vol opérationnelles/non opérationnelles : 38 003/9216. Victoires : 245¼ avions détruits, 14 probablement détruits, 155½ endommagés. Victimes : Opérationnel : 133 avions 106 pilotes tués ou portés disparus.
Collision aérienne du Spitfire IX MJ824 LV-C volant au-dessus de la tête de pont de Normandie.


Contenu

Formation et Première Guerre mondiale[modifier]

Le 234 escadron de la RAF a été officiellement formé le 20 août 1918 à RNAS Tresco dans les îles Scilly à partir des vols n° 350, 351, 352 et 353, qui étaient équipés entre autres d'avions Felixstowe F3 et Curtiss H.12 depuis février 1917. L'escadron les a utilisés pour patrouiller les approches occidentales de la Manche et a obtenu deux DSC, un DSM et un CGM. Β] L'unité a effectué sa dernière mission pendant la Première Guerre mondiale le 10 novembre 1918 et a été dissoute six mois plus tard à Tresco le 15 mai 1919. ΐ] Γ]

Pendant la Seconde Guerre mondiale[modifier]

L'escadron a été réformé le 30 octobre 1939 à RAF Leconfield, initialement équipé de trois Magister, d'un Battle et de trois biplan Gauntlets, bientôt suivi de quelques Blenheims Mk.Ifs, Δ] qui ont été utilisés pour voler sur des patrouilles côtières jusqu'en mars 1940. Il a ensuite commencé à se rééquiper de Spitfires et a été transféré à la RAF Church Fenton en mai 1940 lorsqu'il est devenu opérationnel.

En juin 1940, l'escadron a déménagé à la RAF St Eval en Cornouailles où il était basé avant et après la date historiquement considérée comme le début de la bataille d'Angleterre, le 10 juillet. Ici, les tâches principales de l'unité étaient les patrouilles, les brouillages et la protection des convois. Le 15 août, le 234e Escadron a été affecté à la RAF Middle Wallop, une partie du 10e groupe de la RAF volant pour la défense de Portsmouth, Southampton et d'autres cibles le long de la côte sud. Comme il y a eu moins de raids le long de la côte sud que dans le sud-est, environ les deux tiers des patrouilles, brouillages et interceptions entreprises ont été effectués en soutien au 11e groupe de la RAF, jusqu'au Kent. L'escadron a remporté un certain nombre de victoires, y compris celles de sa force inspirante, l'Australien Pat Hughes et ceux de deux membres de longue date de The Few, Bob Doe et Keith Lawrence. Dans l'après-midi du 7 septembre, la Luftwaffe effectua son premier raid intensif de jour sur Londres. Le 234e Escadron faisait partie de ceux qui se sont précipités pour intercepter la force de bombardiers ennemie alors qu'elle se retirait pendant l'engagement, l'escadron a perdu Pat Hughes et son commandant, le chef d'escadron O'Brien. Deux jours plus tard, l'escadron a été réaffecté à son ancienne base à St Eval pour se reposer, recevoir des avions de remplacement et former de nouveaux pilotes en poste depuis les OTU - Unités d'entraînement opérationnel l'escadron avait perdu 18 Spitfire en 4 semaines de combat. Ε]

En 1941 et 1942, l'escadron opérait à partir de diverses bases dans le sud et effectuait des tâches à la fois offensives et défensives, mais en janvier 1943, il a été transféré aux Orcades, volant d'abord de la RAF Grimsetter avec un détachement à la RAF Sumburgh, puis de la RAF Skeabrae ." Ώ] ΐ] Γ]

Six mois plus tard, l'escadron retourna dans le sud de l'Angleterre, d'abord à la RAF Church Stanton, et opéra bientôt à nouveau au-dessus de la France en préparation de l'opération Overlord, la prochaine invasion alliée de la Normandie. Le jour J, il était équipé du Spitfire V LF opérant depuis la RAF Deanland dans le cadre de la défense aérienne de la Grande-Bretagne, bien que sous le contrôle opérationnel de la RAF Second Tactical Air Force. Ζ]

Après le jour J, l'escadron s'est converti en Mustang Mk.III nord-américains, qu'il utilisait pour fournir des missions d'escorte de bombardiers à longue portée de la RAF North Weald et après décembre 1944 de la RAF Bentwaters. Le 1er mai 1945, l'escadron a été transféré à la RAF Peterhead pour fournir un service similaire aux escadres de frappe du RAF Coastal Command opérant le long de la côte norvégienne, ayant reçu de nouveaux Mustang Mk.IV nord-américains supplémentaires (la version RAF du P-51D Mustang ) à ce moment.") Ώ] ΐ] Γ]

L'après-guerre : des Spitfire aux jets [ modifier ]

À la fin de la guerre, l'escadron est revenu aux Spitfire Mk.IX et a été retenu dans le cadre de la RAF d'après-guerre. Les Jets sont arrivés en février 1946, lorsque les Meteor F.3 ont remplacé les Spitfires, mais le 1er septembre, l'escadron a été dissous en étant renuméroté en 266 Squadron RAF. L'escadron se reforma à Oldenburg le 1er août 1952 dans le rôle d'attaque au sol, équipé de Vampires FB.5 et FB.9. En novembre 1953, il est revenu au rôle de chasseur de jour lorsqu'il a commencé à recevoir des Sabre F.4 nord-américains, la conversion étant terminée en janvier 1954. L'escadron a déménagé à la RAF Geilenkirchen le 8 janvier 1954, où les Hunter F.4 ont remplacé les Sabres en mai. 1956, mais à la suite du Livre blanc sur la défense de 1957 du ministre de la Défense Duncan Sandys, l'escadron n° 234 a été dissous le 15 juillet 1957.") Ώ] ΐ] Γ]

Avec le n° 229 OCU et le n° 1 TWU [ modifier ]

Le numéro d'escadron est réapparu lorsque l'un des escadrons de l'unité de conversion opérationnelle (OCU) n ° 229 de la RAF Chivenor a reçu le numéro le 22 octobre 1958, exploitant des avions Hunter F.6 et FGA.9, pour donner aux pilotes Hunter leur capacité opérationnelle. entraînement. Le 2 septembre 1974, le No. 229 OCU a été transféré à la RAF Brawdy (anciennement HMS Goldcrest) avec la fermeture du Chivenor pour rénovation et a été rebaptisé Tactical Weapons Unit (TWU), le No. 234 (Reserve) Squadron restant l'un de ses composants. Lorsqu'un deuxième TWU a été formé plus tard à Chivenor, l'original a été rebaptisé No. 1 TWU, encore une fois avec l'escadron No. 234 restant l'un de ses escadrons constitutifs bien qu'ayant maintenant échangé les Hunters pour le nouveau Hawk. Lorsque le No. 1 TWU a été dissous le 31 août 1992, il en était de même pour ses escadrons qui le composent, le No 79 (F) et le No 234. Η]

Avec le n°4 FTS[modifier]

Le lendemain, cependant, le 1er septembre 1992, le numéro a été attribué à un escadron de l'école de pilotage n ° 4 (avancée) (AFTS) de la RAF Valley, qui avait repris les fonctions des TWU. L'escadron a continué dans le cadre de l'école jusqu'au 1er avril 1994, date à laquelle il a été dissous en étant renuméroté en 208 escadron (réserve). Η]


Liste des victoires aériennes

Le record de Johnson en temps de guerre était de 515 sorties effectuées, 34 avions revendiqués détruits et sept autres partagés détruits (trois et une victoires partagées), trois probablement détruits, 10 endommagés et un partagé détruit au sol. [8] Toutes ses victoires étaient des combattants. En tant que chef d'escadre, Johnson a pu utiliser ses initiales « JE-J » à la place des lettres de code de l'escadron. Il a remporté l'essentiel de ses victoires en pilotant deux Mk IX : EN398/JEJ dans lequel il a abattu 12 avions et partagé cinq plus six et un partagé endommagé, alors qu'il commandait l'aile Kenley MK392/JEJ, un L.F Mk. IX, 12 appareils plus un partagé, détruits au sol. Sa dernière victoire de la guerre a été remportée dans cet avion. Johnson a terminé la guerre en pilotant un Mk XIVE, MV268/JEJ. [100] Sa monture d'après-guerre était MV257/JEJ ce fut le dernier Spitfire à porter ses initiales. [101]

La capacité de vérifier les revendications britanniques contre les principaux opposants britanniques en 1941 et 1942, JG 26 et JG 2, est très limitée. Seuls deux des 30 volumes de War Diaries produits par JG 26 ont survécu à la guerre. L'historien Donald Caldwell a tenté d'utiliser le matériel allemand limité disponible pour comparer les pertes et les revendications de victoire aérienne, mais reconnaît que le manque de sources laisse la possibilité à l'erreur. [102]


Hommage belge Spitfire

Boussa est né à Glain, près de Liège le 13 janvier 1905. Elève pilote avec la 67e promotion le 12 décembre 1931, il accède au grade de capitaine lorsque la guerre éclate en mars 1940. Il commande le 3/III/2 Sqn à Nivelles, équipé de Fairey Fox VI. Il s'est échappé de la Belgique occupée et a atteint le Royaume-Uni le 1er juin 1941. Commandé P/O et après un cours de recyclage à l'OTU de Heston à partir du 27 juillet 1941, il a été affecté consécutivement d'abord au 131 Sqn le 30 août, puis au 79 Sqn le 22 octobre, au 118 Sqn le 4 janvier 1942, au 615 Sqn le 7 janvier, au 234 Sqn le 18 février, au 2 Delivery Flight le 22 février, au 130 Sqn le 28 février, au 124 Sqn le 4 mars et enfin au 350 (BE ) Escadron le 28 mars 1942 où il devient commandant d'escadrille. En décembre 1942, il prend le commandement de l'escadron. Après avoir été transféré au SAS au début de 1944, il a été largué en France, où il a formé des camps d'évacuation pour les équipages aériens alliés en fuite. Il a également exécuté des missions de renseignement. En août 1944, il organise une percée des lignes ennemies près du Mans avec 157 aviateurs. Affecté aux fonctions d'état-major, il dirige le bureau de recrutement de la section belge de la RAF. Promu W/Cdr, la section est transférée en Belgique en novembre 1944. Le W/Cdr Boussa reçoit un DFC, un MC (28 novembre 1945) et la Légion d'Honneur française pour ses activités de guerre. Il décède le 13 mars 1967 à Clayes (France).

Citation DFC du 11 novembre 1946 :

L'escadron n°350 (belge) a été le premier escadron de chasse belge de la RAF et a passé la majeure partie de la guerre à effectuer des balayages offensifs au-dessus de l'Europe occupée.

L'escadron a été formé à RAF Valley sur Anglesey le 12 novembre 1941. Il est devenu opérationnel le 22 décembre, toujours basé à Valley, et a fourni une couverture défensive pour le nord du Pays de Galles et le nord de l'Angleterre.

L'escadron s'est déplacé vers le sud de l'Angleterre en avril 1942 et a commencé sa première période de balayages offensifs. Cela a duré presque une année entière, avant que l'escadron ne retourne dans le nord en mars 1943.

L'escadron a ensuite rejoint la deuxième force aérienne tactique, est retourné au sud et a repris en octobre les balayages offensifs. Il a été utilisé pour couvrir les débarquements du jour J, mais a ensuite été retiré pour participer à la bataille contre les bombes volantes V-1.

En août, l'escadron a repris les balayages offensifs, cette fois sur les Pays-Bas. En décembre, l'escadron s'est finalement déplacé sur le continent, avec satisfaction dans une base en Belgique. Pour le reste de la guerre, l'escadron a été utilisé pour des attaques de bas niveau contre les communications allemandes. Après la fin de la guerre en Europe, l'escadron rejoint les forces d'occupation, avant d'être transféré dans l'armée de l'air belge le 15 octobre 1946.

Avion
Novembre 1941-avril 1942 : Supermarine Spitfire IIA
Février-décembre 1942 : Supermarine Spitfire VB
Décembre 1943-mars 1944 : Supermarine Spitfire IX
Mars-Juillet 1944 : Supermarine Spitfire VB et VC
Juillet-août 1944 : Supermarine Spitfire IX
Août 1944-octobre 1945 : Supermarine Spitfire XIV

Emplacement
Novembre 1941-Février 1942 : Vallée
Février-avril 1942 : Atcham
Avril 1942 : Warmwell
Avril-juin 1942 : Debden
Juin-juillet 1942 : Gravesend
Juillet 1942 : Martlesham Heath
Juillet 1942 : Kenley
Juillet-septembre 1942 : Redhill
Septembre 1942 : Martlesham Heath
Septembre 1942 : Redhill
Septembre-décembre 1942 : Southend
Décembre 1942-mars 1943 : Hornchurch
Mars 1943 : Heston
Mars 1943 : Debden
Mars 1943 : Hornchurch
Mars 1943 : Fairlop
Mars-juin 1943 : Acklington
Juin-juillet 1943 : Ouston
Juillet-août 1943 : Acklington
Août-septembre 1943 : Digby
Septembre 1943 : West Malling
Septembre-octobre 1943 : Digby
Octobre 1943 : Hawkinge
Octobre 1943 : Southend
Octobre-décembre 1943 : Hawkinge
Décembre 1943-mars 1944 : Hornchurch
Mars 1944 : Hawkinge
Mars-avril 1944 : Peterhead
Avril-juillet 1944 : Friston
Juillet-août 1944 : Westhampnett
Août-septembre 1944 : Hawkinge
Septembre-décembre 1944 : Lympne
Décembre 1944 : B.56 Evere
Décembre 1944-janvier 1945 : Y.32 As/ Ophoven
Janvier-mars 1945 : B.78 Eindhoven
Mars-avril 1945 : Warmwell
Avril 1945 : B.78 Eindhoven
Avril 1945 : B.106 Twente
Avril-mai 1945 : B.118 Celle
Mai-juin 1945 : B.152 Fassberg
Juin-Juillet 1945 : B.172 Husum
Juillet-novembre 1945 : B.116 Wunstorf
Novembre 1945-Octobre 1946 : B.152 Fassberg
Octobre 1946 : Beauvechain

Codes d'escadron: MN

Devoir
1941-1945 : Escadron de chasse

Partie de
6 juin 1944 : No.11 Group Air Defence of Great Britain Allied Expeditionary Air Force

Rickard, J (5 décembre 2011), No. 350 Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale


Biographie

Le fils de 1,93 m (6 pi 4 po) d'un Wellington , Nouvelle-Zélande vétérinaire , Brian John George Carbury a grandi en Auckland où il a assisté Collège du roi de 1932 à 1934. Il rejoint Société de négoce des agriculteurs. à la sortie de l'école, mais marre du métier de vendeur de chaussures, [2] il s'est dirigé vers le Royaume-Uni en 1937 pour rejoindre le Marine royale . On lui a dit qu'il était trop vieux, il a rejoint le Royal Air Force sur une courte commission de service en tant qu'intérimaire Officier de Pilotage . [3]

Juin 1938 – juillet 1940

Carbury a rejoint No. 41 Squadron RAF en juin 1938, son grade est confirmé le 27 septembre 1938, [4] voler le Colporteur Fureur . En août 1939, il est affecté à RAF Turnhouse à proximité Edinbourg , Écosse avec Escadron n° 603 (Ville d'Édimbourg) du Force aérienne auxiliaire comme officier de formation, volant Spitfire . En tant que Force aérienne auxiliaire L'escadron n° 603 étaient des aviateurs de fin de semaine à temps partiel qui faisaient d'autres travaux pendant la semaine. Mais à l'approche de la guerre, l'escadron a été mis sur pied à plein temps et Carbury a été attaché en permanence depuis le déclenchement de La Seconde Guerre mondiale en septembre 1939. Au cours de la Drôle de guerre , No. 603 a gagné des pilotes P.O Richard Hillary - plus tard l'auteur de Le dernier ennemi et B. G. ‘Stapme’ Stapleton qui a abattu Franz von Werra , le seul Allemand PoW s'échapper et retourner au Troisième Reich .

L'Écosse était loin des cibles les plus accessibles du sud de l'Angleterre, mais était à portée de la Luftwaffe’s bombardiers à long rayon d'action et avions de reconnaissance surveillant la Royal Navy’s Flotte domestique dans le nord de l'Écosse et la mer du Nord. Le 16 octobre, une section de 603 a été brouillée et abattu un Junkers Ju-88 bombardier dans le la mer du Nord à l'est de Dalkeith , le premier avion allemand à être abattu au-dessus du territoire britannique depuis 1918. Carbury a probablement détruit un Heinkel He 111 le 7 décembre, et a réclamé une troisième part dans la destruction d'un autre He 111 en janvier 1940. Carbury a été promu au grade de Officier volant le 27 avril 1940. [5]

Août 1940 – octobre 1940

À la lumière de Commandement des chasseurs de la RAF Besoin urgent de pilotes dans les batailles au-dessus du sud de l'Angleterre en août 1940, le n ° 603 a été redéployé vers RAF Hornchurch , devenir actif dans le Bataille d'Angleterre du 27 août 1940.

Carbury a remporté sa première victoire le 29 août, une Messerschmitt Bf 109 combattant. Il en a réclamé un autre le 30 et trois autres le 31, ainsi que deux He 111’ [6] – portant son total à 8 et 1/3, et faisant de lui un as de la chasse . Hillary a été abattue le 3 septembre au combat avec des Bf 109’s de Jagdgeschwader 26 désactivé Margate à 10h04 – secouru par le Canot de sauvetage Margate , il a été gravement brûlé et a passé les trois années suivantes à l'hôpital. [7] En septembre, Carbury a réclamé trois autres Bf 109’, et après avoir subi des blessures aux pieds lors d'actions en septembre, ses efforts ont été reconnus par l'attribution du Distingué Flying Cross (DFC). Le prix était au journal officiel le 24 septembre 1940 : [8]

Le roi a gracieusement eu le plaisir d'approuver la nomination et les récompenses mentionnées ci-dessous en reconnaissance de la bravoure déployée dans les opérations aériennes contre l'ennemi :

Titulaire de la Distinguished Flying Cross.

Lieutenant d'aviation Brian John George CARBURY (40288).

Carbury a continué son bilan de victoires en octobre, alors que les Allemands intensifiaient leurs attaques de chasseurs-bombardiers de haut niveau sur Londres. Ses deux premières victoires du mois ont été un Bf109 sur le Estuaire de la Tamise le 2, et un autre au sud-est Londres le 7 octobre. Basée à RAF Manston le 10, Carbury remarqua que trois Bf 109’ retournaient dans le nord La France – menant trois Spitfire à l'attaque, il a tiré le premier dans le Chaîne anglaise , et une seconde sur la plage à Dunkerque . Le 14 octobre, il endommage un Junkers Ju 88.

La fin officielle de la bataille d'Angleterre a eu lieu fin octobre, lorsque Carbury a reçu un Bar au DFC, l'un des moins de cinq pilotes ayant reçu la double récompense pour les victoires remportées pendant la période de la bataille d'Angleterre. Avec destruction de 15 avions ennemis détruits (et 2 victoires partagées détruites), 2 probables et 5 endommagés, [9] Carbury était parmi les cinq meilleurs pilotes dans Commandement des chasseurs de la RAF et le meilleur buteur face aux Bf 109 [10] pendant la bataille d'Angleterre avec Eric Serrure . L'attribution de la barre à son DFC a été publiée le 25 octobre 1940 : [11]

Le ROI a été gracieusement heureux d'approuver la nomination et les récompenses suivantes en reconnaissance de la bravoure déployée dans les opérations aériennes contre l'ennemi :

Récompensé d'une barrette à la Distinguished Flying Cross

Lieutenant d'aviation Brian John George CARBURY, D.F.C. (40288).

À partir de décembre 1940

Le No. 603 Squadron et Carbury retournèrent en Écosse selon une rotation prévue en décembre 1940. Le le jour de Noël Carbury s'est empressé d'intercepter un Junker Ju 88 signalé Tête de St Abbé , infligeant des dommages avant que l'avion allemand ne fasse demi-tour.

Au début de 1941, Carbury est nommé instructeur au École centrale de pilotage puis 58 OTU à Grangemouth , et n'a plus volé de manière opérationnelle au combat. Malheureusement, plus tard cette année-là, il a été accusé de fraude après avoir été accusé d'avoir remis entre 9 et 17 faux chèques, une infraction qui à l'époque pouvait entraîner une peine de prison. Dans sa RAF Cour martiale , il a été reconnu coupable et, le 21 octobre 1941, le Gazette de Londres annoncé : “Flg. Désactivé. B. J. G. CARBURY, DFC (40288), à être démis de ses fonctions par sentence de cour martiale générale. 1er octobre 1941.” [12]


Liens externes

10 · 21 · 23 · 25 · 26 · 34 · 35 · 36 · 37 · 38 · 40 · 43 · 44 · 46 · 48 · 49 · 50 · 52 · 53 · 57 · 58 · 59 · 61 · 62 · 63 · 64 · 65 · 66 · 67 · 68 · 69 · 71 · 73 · 74 · 75 · 76 · 77 · 79 · 80 · 81 · 82 · 83 · 85 · 86 · 87 · 88 · 89 · 90 · 91 · 92 · 93 · 94 · 95 · 96 · 97 · 98 · 102 · 103 · 104 · 105 · 106 · 107 · 108 · 109 · 110 · 112 · 113 · 114 · 115 · 116 · 117 · 118 · 119 · 121 · 122 · 123 · 124 · 125 · 126 · 127 · 128 · 129 · 130 · 131 · 132 · 133 · 134 · 135 · 136 · 137 · 138 · 139 · 140 · 141 · 142 · 143 · 144 · 145 · 146 · 147 · 148 · 149 · 150 · 151 · 152 · 153 · 154 · 155 · 156 · 157 · 158 · 159 · 160 · 161 · 162 · 163 · 164 · 165 · 166 · 167 · 168 · 169 · 170 · 171 · 172 · 173 · 174 · 175 · 176 · 177 · 178 · 179 · 180 · 181 · 182 · 183 · 184 · 185 · 186 · 187 · 188 · 189 · 190 · 191 · 192 · 193 · 194 · 195 · 196 · 197 · 198 · 199 · 200 · 203 · 204 · 205 · 206 · 209 · 210 · 211 · 212 · 213 · 214 · 215 · 217 · 218 · 219 · 220 · 221 · 222 · 223 · 224 · 225 · 226 · 227 · 228 · 229 · 231 · 232 · 233 · 234 · 235 · 236 · 237 · 238 · 239 · 240 · 241 · 242 · 243 · 244 · 245 · 246 · 247 · 248 · 249 · 250 · 251 · 252 · 253 · 254 · 255 · 256 · 257 · 258 · 259 · 260 · 261 · 262 · 263 · 264 · 265 · 266 · 267 · 268 · 269 · 270 · 271 · 272 · 273 · 274 · 275 · 276 · 277 · 278 · 279 · 280 · 281 · 282 · 283 · 284 · 285 · 286 · 287 · 288 · 289 · 290 · 291 · 292 · 293 · 294 · 295 · 296 · 297 · 298 · 299 · 353 · 354 · 355 · 356 · 357 · 358 · 359 · 360 · 361 · 510 · 511 · 512 · 513 · 514 · 515 · 516 · 517 · 518 · 519 · 520 · 521 · 524 · 525 · 526 · 527 · 528 · 529 · 530 · 531 · 532 · 533 · 534 · 535 · 536 · 537 · 538 · 539 · 540 · 541 · 542 · 543 · 544 · 545 · 546 · 547 · 548 · 549 · 550 · 567 · 569 · 570 · 571 · 575 · 576 · 577 · 578 · 582 · 586 · 587 · 595 · 597 · 598 · 618 · 619 · 620 · 621 · 622 · 623 · 624 · 625 · 626 · 627 · 628 · 629 · 630 · 631 · 635 · 639 · 640 · 644 · 650 · 651 · 652 · 653 · 654 · 655 · 656 · 657 · 658 · 659 · 660 · 661 · 662 · 663 · 664 · 665 · 666 · 667 · 668 · 669 · 670 · 671 · 672 · 673 · 679 · 680 · 681 · 682 · 683 · 684 · 691 · 692 · 695

volontaires américains: 71 · 121 · 133 |polonais: 300 · 301 · 302 · 303 · 304 · 305 · 306 · 307 · 308 · 309 · 315 · 316 · 317 · 318 · 663 | Tchécoslovaque: 310 · 311 · 312 · 313 | néerlandais: 320 · 321 · 322 | français: 326 · 327 · 328 · 329 · 340 · 341 · 342 · 343 · 344 · 345 · 346 · 347 | norvégien: 330 · 331 · 332 · 333 · 334 | grec: 335 · 336 | Belge: 349 · 350 | yougoslave: 351 · 352

Réserve spéciale: 500 · 501 · 502 · 503 · 504 | Force aérienne auxiliaire: 600 · 601 · 602 · 603 · 604 · 605 · 606 · 607 · 608 · 609 · 610 · 611 · 612 · 613 · 614 · 615 · 616

712 · 715 · 718 · 800 · 801 · 802 · 803 · 810 · 811 · 812 · 813 · 814 · 820 · 821 · 822 · 823 · 824 · 825


Voir la vidéo: Forces Aériennes Françaises - Neuf 1939 (Octobre 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos