Nouveau

L'Afrique est-elle surpeuplée?

L'Afrique est-elle surpeuplée?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'Afrique est-elle surpeuplée? La réponse par la plupart des mesures est non. À la mi-2015, le continent dans son ensemble ne comptait que 40 habitants au kilomètre carré. En comparaison, l’Asie comptait 142 habitants au kilomètre carré; L'Europe du Nord en comptait 60. Les critiques soulignent également combien moins de ressources la population africaine consomme par rapport à celle de nombreux pays occidentaux et des États-Unis en particulier. Pourquoi tant d’organisations et de gouvernements s’inquiètent-ils de la croissance démographique de l’Afrique?

Distribution extrêmement inégale

Comme pour tant d'autres choses, l'un des problèmes des discussions sur les problèmes de population en Afrique est que les gens citent des faits sur un continent extrêmement diversifié. Une étude de 2010 a montré que 90% de la population africaine était concentrée sur 21% du territoire. Une grande partie de ces 90% vit dans des villes urbaines surpeuplées et des pays densément peuplés, comme le Rwanda, où la densité de population est de 471 personnes par mile carré. Les pays insulaires de Maurice et de Mayotte sont beaucoup plus élevés que ceux de 627 et 640 respectivement.

Cela signifie que les 10% restants de la population africaine sont répartis sur les 79% restants de la masse continentale de l'Afrique. Bien sûr, tous ces 79% ne sont pas adaptés ou souhaitables pour l’habitation. Le Sahara, par exemple, couvre des millions d'acres, et le manque d'eau et les températures extrêmes rendent la grande majorité inhabitable, ce qui explique en partie pourquoi le Sahara occidental compte deux habitants par kilomètre carré, alors que la Libye et la Mauritanie en comptent quatre. mile. Dans la partie sud du continent, la Namibie et le Botswana, qui partagent le désert du Kalahari, ont également une population extrêmement faible pour leur région.

Peu de population rurale

Même une faible population peut constituer la surpopulation dans un environnement désert avec des ressources rares, mais beaucoup d’Africains qui vivent dans des régions peu peuplées vivent dans des environnements plus modérés. Ce sont les agriculteurs ruraux et leur densité de population est également très faible. Lorsque le virus Zika s'est rapidement répandu en Amérique du Sud et était associé à de graves malformations congénitales, beaucoup ont demandé pourquoi les mêmes effets n'avaient pas déjà été observés en Afrique, où le virus Zika était endémique depuis longtemps. Les chercheurs étudient toujours la question, mais une réponse possible est que, alors que le moustique qui le portait en Amérique du Sud préférait les zones urbaines, le vecteur moustique africain était répandu dans les zones rurales. Même si le virus Zika en Afrique avait provoqué une augmentation significative de la microcéphalie, il est peut-être passé inaperçu dans les zones rurales africaines car la faible densité de population fait que très peu de bébés naissent dans ces régions par rapport aux villes populeuses d'Amérique du Sud. Même une augmentation significative du pourcentage d'enfants nés dans une microcéphalie dans une zone rurale produirait trop peu de cas pour attirer l'attention.

Croissance rapide, infrastructures tendues

La véritable préoccupation, cependant, n’est pas la densité de population de l’Afrique, mais le fait qu’elle a la population dont la croissance est la plus rapide des sept continents. En 2014, il avait une croissance démographique de 2,6% et le pourcentage de personnes de moins de 15 ans le plus élevé (41%). Et cette croissance est plus évidente dans les zones les plus peuplées. La croissance rapide pèse sur les infrastructures urbaines des pays africains - transports, logement et services publics - qui, dans de nombreuses villes, sont déjà sous-financées et surchargées.

Changement climatique

Une autre préoccupation est l'impact de cette croissance sur les ressources. Les Africains consomment beaucoup moins de ressources que les pays occidentaux, mais le développement pourrait changer cela. Plus précisément, la croissance démographique de l'Afrique et sa dépendance à l'agriculture et au bois d'œuvre aggravent les énormes problèmes d'érosion des sols auxquels de nombreux pays sont confrontés. La désertification et le changement climatique devraient également augmenter et ils aggravent les problèmes de gestion des aliments créés par l'urbanisation et la croissance démographique rapide.

En résumé, l’Afrique n’est pas surpeuplée, mais son taux de croissance démographique est élevé par rapport à celui d’autres continents. Cette croissance met à rude épreuve les infrastructures urbaines et génère des problèmes environnementaux aggravés par le changement climatique.

Sources

  • Linard C, Gilbert M., RW Snow, Noor AM, Tatem AJ (2012) «Répartition de la population, caractéristiques des peuplements et accessibilité en Afrique en 2010.» PLoS ONE 7 (2): e31743. doi: 10.1371 / journal.pone.0031743


Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos